Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des blessés par balle à la suite d’un cambriolage spectaculaire à l’Université de Kinshasa


Par 7Sur7.cd | Vendredi 8 Novembre 2013 | Lu 1089 fois | 0 Commentaire

Cinq personnes ont été blessées mercredi à l’Université de Kinshasa à la suite d’un cambriolage spectaculaire opéré en pleine journée par des bandits à main armée.



Ces malfrats se sont introduits vers 12h00 au domicile du professeur Shomba au plateau des professeurs- la cité où habitent les professeurs de l’Université de Kinshasa. Selon le professeur Prospère Kanyankogote, le secrétaire académique de l’Unikin, ces hors-la-loi ont emporté argent et bijoux avant de s’enfuir. Alertée, la police universitaire sans armes les a pourchassés jusqu’à la barrière des cliniques universitaires. ‘‘C’était une course poursuite comme dans un film hollywoodien entre les bandits à bord de leur véhicule et les gardes universitaires sur des motos mais ils ont réussi à s’échapper. Je vous dis quand ils ont ouvert le feu, les gardes universitaires se sont cachés’’, a indiqué un témoin. Pour déblayer le chemin, les bandits ont tiré sur tout ce qui bougeait et se sont facilement frayés le passage sans se faire rattraper. ‘‘Quand ils sont arrivés à la barrière des cliniques universitaires, ils ont tiré sur un étudiant de la faculté de lettres, une maman qui amenait son enfant à l’hôpital et un autre monsieur qui était aux environs. En dehors de ces trois, deux autres personnes ont été atteintes par balle au plateau des professeurs’’, a précisé le secrétaire général académique de l’Université de Kinshasa. Les victimes ont été acheminées aux urgences aux Cliniques universitaires. Il y a des blessés graves mais nous faisons tout pour les sauver, a affirmé un docteur rencontré sur place. Les bandits se sont évaporés dans la nature avec leur butin. Les étudiants furieux ont voulu créer des troubles mais heureusement que les forces de l’ordre sont arrivées rapidement pour sécuriser le site universitaire. ‘‘Cette insécurité nous vient de la cité. C’est inadmissible ce qu’on a connu aujourd’hui’’, a déploré le professeur Kanyankogote. Quelques heures après cette tension, le calme est revenu au campus et les étudiants sont rentrés dans leurs auditoires pour poursuivre les cours. La police a ouvert une enquête pour chercher à identifier ces bandits mais la grande question que se posent les étudiants et le corps professoral est de savoir pourquoi les gardes universitaires ne sont pas autorisés à détenir des armes pour faire face aux situations d’extrême danger.
Lu 1089 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes