Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des congolaises (RD), âgées de moins de 30 ans, interdites d’accès à Brazzaville !


Par Forums des As | Mardi 11 Février 2014 | Lu 7458 fois | 5 Commentaires

Des congolaises (rd) âgées de moins de 30 ans sont depuis un certain temps interdites de traverser le fleuve Congo pour accéder à l’autre rive, c’est-à-dire à Brazzaville, rapportent des sources proches de la Direction générale des migrations (DGM). Ces jeunes femmes sont accusées de prostitution à grande échelle, voire de participation à des tournages de films pornographiques.



Cette décision est mal digérée par des filles rd congolaise qui vont à Brazzaville pour des raisons d’affaire.
Cette décision est mal digérée par des filles rd congolaise qui vont à Brazzaville pour des raisons d’affaire.
Cette décision, appliquée à la loupe par les agents de la DGM, émane des autorités politiques de la République du Congo, renseigne la source. Elle est cependant mal digérée par certaines filles rd congolaises qui vont à l’autre rive du fleuve pour des raisons d’affaire.

À la gare fluviale de la Société commerciale des transports et des ports, lieu nouvellement affecté pour la traversée vers Brazzaville, le contrôle des pièces d’identité commence déjà à quelque 100 mètres de l’entrée par les agents des Forces armées de la RDC. La carte d’électeur, surtout pour les filles en vue de déterminer l’âge, le laissez-passer, ainsi que la carte de vaccination sont les principaux documents exigés par ces agents.

Rusées, certaines rd congolaises visées réussissent à franchir cette barrière bien que ne totalisant pas les 30 ans requis pour la traversée. Mais, à l’intérieur de la Gare fluviale, elles sont parfois bloquées par les agents de la DGM, avant d’être renvoyées. D’autres, non informées de la décision, sont par contre surprises de se voir refuser de voyager alors qu’au niveau de la DGM, elles ont acheté bonnement leur billet et laissez-passer. « Comment on nous vend le billet et le laissez-passer, alors qu’ils savent bien que nous n’allons pas voyager. Ce n’est pas correct… », regrette Léonce, une fille de 28 ans rencontrée aux alentours de la Gare fluviale.

« Nous ne faisons qu’appliquer les décisions des autorités. Ces filles âgées de moins de 30 ans sont interdites d’accéder à Brazzaville. Même si elles parviennent à traverser par fraude, elles n’auront pas de laissez-passer là bas. C’est donc de la peine perdue. C’est la faute à elles-mêmes. Elles se prostituent là bas, participent à des tournages de films pornographiques. On a même envoyé à nos autorités des photos pornographiques de nos filles. Voilà pourquoi les autorités politiques du Congo Brazza en ont marre et ont fini par arriver à une telle décision », laisse entendre un agent de la DGM.

A chaque règle, il y a toujours une exception, dit-on. Surtout dans un pays comme la RDC où la corruption bat son plein, certaines jeunes femmes frappées par la mesure jouissent de leur flair, ou simplement de leur beauté corporelle pour séduire les agents de la DGM, en vue d’obtenir une dérogation. Pour des parents qui veulent faire voyager leurs enfants pour des raisons particulières, il coopère tout simplement avec ces agents, moyennant une quelconque somme d’argent.

Par ailleurs, cette décision, pensent certains observateurs, remet en cause la liberté de circuler librement reconnue constitutionnellement à tout congolais, surtout que ces congolaises frappées ont déjà dépassé l’âge de la minorité.
Lu 7458 fois


Vos commentaires:

1.Posté par momo le 12/02/2014 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
drôle de solution! en est vraiment En Afrique

2.Posté par plates excuse le 12/02/2014 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà, on mélange tout comme si toutes les femmes de moins de 30 ans monnaient leur corps. Ce n'est pas ainsi qu'il faut arrêter ce phénomène, au moment où l'on parle de libre circulation. On sait pourtant où certaines femmes pratiquent ce métier et qui sont leurs clients. N'allez pas généraliser les choses et faire passer toutes ces bonnes dames de prostitués.

3.Posté par mascady le 12/02/2014 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelles sont ces femmes et qui sont leurs clients? Le Congo étant paupérisé depuis des décennies, ces femmes RDCongolaises qui se déversent à Brazzaville n'y viennent pas pour ceux qui gagnent à peine 50 000 Frcs à 100 000 CFA par mois. Elles n'y ont aucun intérêt. Ces femmes viennent à Brazzaville pour satisfaire les BONOBOS du CLAN; elles y viennent pour le bon plaisir de leurs cousins comme KIKI CHRISTEL SASSOU, etc. L'argent se trouve là, chez ces gens qui ont découvert l'argent et la civilisation, la richesse avec les massacres humains, les crimes contre l'humanité, les genocides. Quand elles repartent à Kinshasa, elles ont les sacs remplis de millions de CFA (benef d'un soir de galipettes). Nos responsables politique de la République du MABOBA (MAnger-BOire-BAiser) devraient être heureux, tres heureux!

4.Posté par eze le 13/02/2014 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Creez des emplois au lieu de victimiser les femmes!Ce que ces femmes gagnent est rien compare aux milliards que les mbochis ont entasses dans les banques europeenes.Quand un general de l`armee a une chaine de television qui passe des films porno,cela dit tout sur le degre de deliquescence morale de la societe congolaise.Si ces femmes sont la c`est parceque il ya une tres forte demande.

5.Posté par Sebo Pata le 06/03/2014 00:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jeannot Bombenga a chanté:"ebale ya Congo, ejali lopango te, ejali nde njela"
Franklin Bukaka avait chanté:"bakonzi ya ngambo na ngambo, tosimbana mpo te ya lokumu ya Congo na biso".

La bêtise est tellement grande et grossière que bientôt, nos frères d'en face renverront Madame Sassou en RDC ou que, avec des gains pétroliers qui affolent certains esprits zélés pendant que le reste du peuple n'en voit nullement les dividendes et continue à se morfondre dans la misère, un grand mur devrait être construit du côté de Mpila pour arrêter tout vent ou tout son de musique qui proviendrait de Kinshasa, ainsi faire pousser dans la quiétude d'une photosynthèse diabolique, toutes ces fleurs maléfiques dont les senteurs putrides font renaître de leurs cendres toute cette vaine haine enfouie dans les coeurs de quelques imbéciles.

Au Congo-Brazza, pour trouver le chemin d'un paradis illusoire, les frères d'en face sont l'enfer indiqué. Alors on boit, on bande, on jouit, on pique un coma éthylique pour qu'au réveil, on se retrouve au point zéro. On a avancé? Non! Et l'enfer continuera à être toujours les autres.

On se marie avec des congolaises d'en face, on rêve de Papa Wemba ou de Koffi Olomide, on se fait une place dans le microcosme brazzavillois grâce aux mabanga balancées dans les chansons de ces artistes rdéciens que vous adulez, les nganda des kinois de Paris sont bondés de congolais de Brazza etc..,, pendant qu'un lari ne peut fréquenter un nganda d'un nordiste et vice-versa.

Combien de fois les rdéciens ne vous ont-ils pas fait le reproche de ce tribalisme ou séparatisme séculaire, de cette haine entre les frères d'un même pays?

Il est temps, plus que temps de vous surpasser, de nous surpasser pour qu'un vrai pont soit construit sur notre fleuve commun, le Congo.

Dans la nouvelle génération, il y en a un qui l'a bien compris, c'est notre jeune frère Alain Mabanckou.
Je lui tire mon chapeau et que viva son projet "Black Bazar"!

Sebo Pata

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes