Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des enfants pygmées initiés aux toiles de peinture à Pokola


Par Jean Dany Eboué | Lundi 1 Décembre 2008 | Lu 853 fois | 0 Commentaire



Des enfants pygmées initiés aux toiles de peinture à Pokola
La localité de Pokola, dans le département de la Sangha, abrite depuis le 22 novembre, une exposition de peinture plutôt originale, présentant des œuvres réalisées par des enfants pygmées. Jean-Michel Pierre, responsable du programme social dans une société forestière basée à Pokola, réagit positivement à cette exposition. « Génial ! Impressionnant ! Je crois que ces enfants ont l'art en eux », s'est-il exprimé.

L'initiatrice de cette activité s'appelle Hélène Faye, une éducatrice française retraitée et désormais très active dans la formation des Pygmées. « Cette exposition est le fruit d'un travail que j'avais amorcé avec les enfants, voici une année. Un travail dont l'objectif était de laisser éclore tout le talent artistique qui était caché en eux. Avec peu, ces enfants ont produit ce qui suscite aujourd'hui l'admiration du public », explique Hélène Faye.

Exposés dans l'une des classes du Foyer Frédéric, un foyer d'assistance aux enfants mbendjeles (pygmées), ces tableaux mettent en lumière leur univers quotidien : les animaux, les arbres, le coucher du soleil vu de la forêt, la mythologie et les traditions, etc. Un travail qui laisse apprécier tout leur rêve de vivre dans une nature protégée et dans un monde où paix et solidarité sont les seules valeurs les mieux partagées au monde.

A partir de ces tableaux, on peut par exemple, observer des bêtes habituellement appelées à s'entretuer, se côtoyer dans un climat harmonieux. Une symphonie et une diversité picturales que l'éducatrice française est fière d'évoquer : « Pour tout dire, cette exposition est un message sur le savoir-faire de ces enfants. Ce qui était perçu comme un jeu au départ, force désormais l'admiration. Je ne peux qu'être heureuse devant un tel succès et contente d'aller un jour présenter ces enfants au grand public. »

Hélène Faye travaille depuis plusieurs années au Congo. A Pokola particulièrement, elle vient de mettre sur pied, avec les compliments de l'Ong Gref, un projet de scolarisation des enfants autochtones. Un mois à peine après le démarrage de ce projet, les résultats sont étonnants quant à la faculté d'adaptation des enfants.

En initiant à la peinture ces jeunes enfants pygmées, il faut dire que Hélène Faye emboîte ainsi le pas à Florence Mbilampassi, une artiste professionnelle qui a ouvert ses ateliers à Pokola et qui a fait de la formation des jeunes filles autochtones son cheval de bataille.

Brazzaville-adiac
Lu 853 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes