Connectez-vous S'inscrire





Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des vérités de Werrason à Kester Emeneya !



Par Starducongo.com | Mardi 2 Août 2011 | 15:00 | Lu 2982 fois


Werrason
Werrason
Kinshasa. C’est un Werrason pas comme les autres qu’on a croisé dans sa résidence privée de l’Avenue de la Paix, à Ma campagne, un quartier huppé de Kinshasa. Très fâché comme un véritable léopard prêt à dévorer la proie, la méga star congolaise a réagi par rapport au comportement des combattants « Bana Congo », qui empêchent, par leurs comportements, aux nombreux artistes congolais de se produire sur toute l’étendue de la zone Schengen, en Europe. L’artiste a parlé également des élections 2011 ainsi que de la sortie prochaine de son nouvel album dénommé «Techno Malewa suite et fin .... »

Suivons le dans le texte ci-dessous :

La Prospérité : Quelle lecture faites-vous après votre dernière tournée euro­-américaine ?

Werra Son
: La tournée s’est bien passée. On a commencé par le stade de France où toutes les chaînes internationales ont assisté à l’évènement dans le cadre de la Nuit Africaine. C’était une grande opportunité pour moi de jouer un concert devant un public cosmopolite. Ce passage devant la presse mondiale m’a ouvert des portes pour arracher d’autres contrats pour l’avenir. Je suis sollicité pour un spectacle au Zénith de Paris en 2012. Après l’étape de l’Hexagone, j’ai affronté le Canada, précisément à Toronto et à Montréal pour quelques productions. Afin j’avais bouclé par la Hollande.

Quels sont les bons et les mauvais côtés de ce périple à l’étranger?

Dans l’ensemble c’était cool. Car, je viens de renforcer ma visibilité artistique sur la scène internationale. Par contre, on a subi des fortes menaces des combattants Bana Congo qui nous agressaient pendant nos productions musicales. Ils ont indisposé les fanatiques de venir dans les salles de spectacle.

Quelle expérience avez vous acquise vu tout ce qui s’est passé avec les combattants?

J’avais préféré garder mon silence. Mais, je réalise que trop c’est trop. Je suis obligé de faire mon travail d’artiste pour ne pas aussi tuer ma culture. Il faut voyager et faire de grands spectacles pour attirer les producteurs de me découvrir. Parce que l’effet de ne pas prester signifie que je n’existe pas. D’où les impresarios iront sollicités d’autres artistes au lieu des Congolais.

L’Asbl « A nous le Congo » organise bientôt une marche pacifique contre la violence des combattants en Europe. Que pensez-vous de cette initiative ?

C’est une très bonne initiative pour sauver tous les artistes et les hommes de Dieu qui sont victimes de la politique d’exclusion des membres de l’association. Parce qu’il peut arriver que les émeutes causent des morts d’homme parmi nous en France ou ailleurs... Sache que cela va engendrer un problème au pays. D’où il faut se mettre ensemble pour crier haut et fort contre cette pratique. En disant tous « Non à la violence parce que nous nous sommes des artistes et non des politiciens. Qu’ils nous laissent faire notre travail en paix. S’ils veulent faire la politique qu’ils rentrent au pays pour le pratiquer librement et conformément aux normes de la démocratie. Voilà le message que nous voulons faire passer à travers cette marche pacifique, absolument apolitique. Egalement, nous dénonçons toutes sortes de violences, notamment à la femme... Aucune effigie d’un parti politique ou d’un acteur politique ne sera autorisée.

Puisque vous êtes apolitique. De quoi les Bana Congo vous accusent-ils?

Si on m’accuse d’être Pro-Kabila, il faut qu’ils sachent que moi, je suis résidant au Congo-Kinshasa. Joseph Kabila est notre Président de la République. Si ses services me retenaient pour agrémenter une manifestation, pourquoi devrais-je décliner l’offre ? Quand tout le monde sait que c’est mon gagne pain. Bien plus, j’ai une famille, des musiciens... comment m’en sortirais-je si je dois rejeter les offres qui me sont proposées ? Nous n’avons pas un gouvernement ou une armée des artistes pour se rebeller contre Joseph. Les choix des dirigeants se fait par la voie des élections libres, démocratiques et transparentes. Que les « Bana Congo » cessent de rêver. Il est vrai que tous ces combattants ne sont pas mauvais. Certains réfléchissent sur des voies et moyens de reconstruire le pays. Mais, ils ne doivent nullement nous imposer de faire leur volonté. Qu’ils s’entretuent entre eux les politiciens, en nous laissant libre de nous rendre ou nous voulons, où nos devoirs de musiciens nous attendent. En un mot comme en mille nous disons : Non à la violence.

A chaque passage à la télé, vous exhibez votre carte d’électeur en invitant la masse à suivre votre exemple. Avez-vous des ambitions politiques sous couvert d’ « A nous le Congo ». Y’a-t-il un politicien qui compte vous utiliser pour sa campagne en tant qu’un leader d’opinion ?

Non. Ce n’est qu’une façon d’éduquer la population Elle sait que nous allons vers les élections. D’où il faut s’enrôler pour participer au vote de son choix. A la place des émeutes ou des injures, que chacun garde jalousement sa carte d’électeur pour lui permettre de choisir son candidat. Parce que si ça barde à Kin, c’est toujours la population démunie de Kingasani ou Masina qui va souffrir alors que les politiciens et leurs enfants vont fuir en Europe. Conséquence, ce sont les artistes qui subissent. Voilà pourquoi, j’ai aussi accompli mon devoir civique en s’enrôlant calmement sans faire appel à mes fans pour éviter des attroupements inutiles au centre d’inscription de la CENI.

Surtout que je n’ai aucune ambition de postuler. Donc, je présente ma carte d’électeur à la télévision pour manifester mon soutien à la tenue des élections. Mais, je regrette beaucoup que certaines autorités ne m’associent pas dans leurs activités. Or, je suis un nationaliste qui peut aider l’Etat à accomplir beaucoup des missions grâce à ma popularité inégalable. Tous les jours, je draine une grande foule derrière moi. Pourquoi ne pas m’utiliser, moi aussi dans la mobilisation de notre peuple chaque fois que l’occasion se présente.

Qui sera le candidat de Werra aux présidentielles 2011?

Je suis un artiste professionnel qui vit grâce à ses œuvres. Comparable à un commerçant. Il faut que je mange grâce aux soutiens de tous ceux qui sont derrière moi. Là, c’est clair. Prenons le cas de cette législature qui touche à sa fin. De nombreux députés ont eu des problèmes sérieux avec la population. Mais, nous on doit éduquer la population « comprendre et juger chacun de ses représentants au Parlement. En répondant aux questions qui a fait quoi durant son mandat ? » Que personne ne vous trompe. Moi je suis soutenu par environ 25 millions de compatriotes à travers le pays. Le moment venu, je peux lancer un mot d’ordre à l’intention de tous les fans. En leur ordonnant de donner toutes leurs voix à tel candidat ? Il y a donc lieu de bien négocier avec moi pour bénéficier du mot d’ordre. Car, mes fans vont voter. Mais, je ne me prononce pas maintenant pour ne pas entrer en violation de la loi électorale. Ce sera illégal!

Tout le monde en parle. King Kester Emeneya qui est de retour à Kinshasa après une longue période de maladie, fustige votre comportement parce que vous ne lui aviez pas rendu visite, pire même pas un appel au téléphone pour le consoler en Europe. Pourquoi une telle méchanceté ?

Je ne suis pas du genre de personne bavard. Kester est mon vieux. Mais, il se comporte très mal vis-à-vis de ma personne. Il parle en mal contre mon nom partout où il passe. Il va même jusqu’à se confier aux médias. Voire chez Didi Kinuani, Me Boris Mbuku. Pourtant, plusieurs fois, j’ai tenté de le joindre au téléphone mais il refuse toujours de me répondre. Je tombe maintes fois sur son répondeur. Je lui ai laissé un message une fois dans sa boite vocale lequel il a montré à un certain Alain Matedi à Paris. Nous étions en tournée en Hollande lorsque nous avons appris la nouvelle sur Kester hospitalisé en France. Ce n’est pas fini. J’avais demandé son numéro quand il était à l’hôpital, à ses proches, notamment: Luxenne Musengi et Dipulu Mon cher. Ils ont boudé de me le passer. Pire encore, un jour, avec l’Honorable Patcho Panda qui l’appelait pour me le passer Kester avait décroché le téléphone juste après avoir entendu ma voix. Que dois-je faire en pareilles circonstances ? Il sait que je le respecte beaucoup. Qu’il cesse de me dénigrer. Je suis l’ambassadeur de la paix mais qu’il ne profite pas de mon silence.

Quelle est la particularité du nouvel album « Techno Malewa suite et fin dont la sortie est Imminente ? »

C’est une bombe en gestation. Suite et fin est composé de 16 chansons reparties en 8 titres pour deux épisodes dont la première sera lancée sur le marché ce week­-end à travers l’Europe. Il est entouré de divers rythmes. Les mélomanes seront égayés d’écouter encore l’excellent travail rendu par les musiciens. Vraiment, ils ne seront pas déçus.

Quelle analyse faites vous de l’avenir de votre entreprise Wenge MMM et celui de notre musique ?

Wenge Maison Mère promet un avenir meilleur mais il nous faut encore travailler dur. Je remarque des petites failles dans le chef de comportement de mes musiciens. Certains sont devenus hautains à cause du succès. Trop sûr d’eux-­mêmes. Par exemple : le chanteur Eboa Lottin que j’avais abandonné à Kinshasa parce qu’il n’a pas obéi à ma décision interdisant de dédicacer les gens pendant qu’on est sur scène. Il s’est entêté. Mais, je ne veux pas les torturer. Il faut simplement un lavage de cerveau pour qu’on puisse travailler dans la discipline et avancer le niveau du groupe. Concernant notre musique, elle évolue bien. Chapeau bas au président du groupe Wenge BCBG qui a réalisé un bon travail dans son nouvel opus. De loin, j’ai écouté ses chansons. ca va!

La Prospérité (Digitalcongo)

Lu 2982 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Football | Beauté et Mode | RD Congo | Actualités | Handball | Gouvernement | Les arts | Monde | High Tech | Arts martiaux | Indiscretions | Basket-ball | Sports | Athlétisme | Portraits | Autres Sports | Tennis | Interviews | Interviews Sports | Afrique | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Nouveaute | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Organisations Int. | Sante | A l'Affiche | Dans la presse | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes


Diffusé par Adcash


RADIO STARDUCONGO











Publicite Afrique