Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Désormais retranché à Kinshasa, Koffi Olomide broie du noir et fait le grand ménage au sein de son groupe


Par | Mardi 31 Mai 2011 | Lu 1456 fois | 0 Commentaire



Koffi Olomide
Koffi Olomide
Kinshasa. Bloqué dans la Capitale par Interpol, incapable de se rendre à l’étranger, le « Grand Mopao » connaît des problèmes financiers. Du coup, il réagit en licenciant de fait une partie de son personnel. Une façon de contourner ses ennuis qui s’accumulent.

La mesure ne touche pas sept musiciens, la chanteuse Cindy le Coeur et toutes les danseuses. Qui gardent leur situation de membres effectifs du groupe.

Avec une mention spéciale pour Cindy qui a été élevée au rang de directrice artistique. La mesure prise n’est pas un renvoi même si cela en a tout l’air.

Cependant, Koffi Olomide laisse ouverte une brèche: en raison de productions, il fera appel aux musiciens « remerciés ». Dans ce cas-là, ils recevront leur rétribution pour le concert presté.

Selon des observateurs, Koffi Olomide qui se trouve dans une mauvaise passe ne sait pas par ailleurs faire avancer la réalisation de son prochain album, « Abracadabra », au rythme qu’il souhaiterait.

Ennuis judiciaires

Ses ennuis judiciaires en France et l’implication de la police internationale, Interpol, ne permettent pas à « Grand Mopao » d’aller finaliser son travail, comme dans ses habitudes, dans les meilleurs studios d’Europe, de France plus particulièrement.

Le patron de Quartier latin va donc en exécution des mesures qu’il a prises jouer au Salon Congo du Grand Hôtel Kinshasa (GHK), le 23 avril prochain. Il demande au public qui viendra à ce concert de s’habiller en made in Chine.

C’est une salle prestigieuse qu’il retrouve pour communier avec les « Koffiphiles ». Sans doute, il va s’y produire avec les musiciens dits « journaliers ».

Ces musiciens ont perdu leur droit d’être rémunérés mensuellement. Mais ils auront droit à un cachet sur prestation ponctuelle samedi 2 avril dernier, son concert à l’hôtel Invest de la RTNC était reporté au dimanche 3 avril à cause de la forte pluie qui s’est abattu à Kinshasa.

Le concert avait débuté vers 20 heures alors qu’il était prévu à 16 heures, vu les retards des mélomanes décourager du gâchis de la pluie du samedi 2 avril.

Au rythme des musiciens de Quartier latin habillés en chemise noire, pantalon blanc et baskets noirs qui interprètent une chanson tirée des anciens succès de Koffi Olomide.

Vers 22 heures, c’est l’entrée de Cindy le Coeur sous le rythme d’ « Elixir », belle chanson tirée de l’album « Papa Bonheur » (1990), habillée en robe courte blanche avec des fleuries noires, veste noire et chaussures blanches.

C’est vers 23 heures que Koffi Olomide fait son entrée sur le podium au rythme de « S.O.S » tirée de l’album « Loi » (1998), habillé en body et képi blancs, pantalon noir Kassamoto et des baskets blancs aux pieds.

Le concert a pris fin vers minuit avec un sebène exécuté par les danseuses. Tout en prenant un nouveau rendez-vous pour le dimanche 10 avril à l’Atmosphère du GHK sous la production de Coco Rubenga, l’ancien producteur de Wake-up qui venait de se réconcilier avec Koffi Olomide.

Daniel Cassinon Mpoyir/Le Soft (Digitalcongo)
Lu 1456 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes