Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Diables-Rouges football : Jean-Gui Wallemme au boulot


Par | Jeudi 13 Octobre 2011 | Lu 1094 fois | 0 Commentaire



Jean-Guy Wallemme
Jean-Guy Wallemme
Des entraîneurs français sélectionneurs des Diables-Rouges football, l’équipe nationale du Congo, on en a vu passer. Il y a eu, notamment après l’indépendance: Aimé Brun, René Fleurian, Yvon Goujon, Christian Letard, Noël Tosi, Ivica Todorov (d’origine serbe), Robert Corfou (le temps d’un match). Un huitième est arrivé: Jean-Guy Wallemme, qui a remplacé Camille Ngakosso, en septembre dernier.

Et, le 3 octobre dernier, il a commencé son boulotl, à Auxerre, où il a dirigé son premier regroupement des Diables-Rouges, version «pros». Pour accoucher d’un club Congo capable de bien représenter le football national à l’extérieur. Il semble, toutefois, astreint à des tâches plus précises et urgentes: éliminatoires de la CAN 2013, au début de l’année prochaine, et de la Coupe du monde 2014 dont le tour préliminaire aura lieu en novembre 2011. Le Congo affrontera Sao-Tomé et Principe, en aller et retour.

C’est un sacré programme. Démentiel. Ce sont, donc, des résultats immédiats, mais aussi, semble-t-il, à long terme, qu’on attend de Jean-Guy Wallemme.
Qui est Jean-Guy Wallemme? Un Français, certainement pas faiseur de miracles. Sous sa carcasse se cacherait un homme particulièrement sympathique et chaleureux, courtois, au contact facile. Avant de venir livrer son crâne au soleil équatorial, il a été entraîneur dans son pays, notamment à l’A.S Saint-Etienne (2001) et au R.C de Lens (2008-2010). Où le succès n’a pas totalement couronné l’entreprise, il faut le dire. Toutefois, avec lui, Lens est monté en Division 1, en 2009. Il est entraîneur, depuis 10 ans. Et ce n’est pas rien.
Mais, il fut, d’abord, un défenseur consciencieux et travailleur, avant de passer de l’autre côté de la barrière. Il a dû se former, d’abord, car on ne s’improvise pas entraîneur. C’est un métier qui, pour réussir, exige un apprentissage, avant de l’exercer. Partout sur la planète foot.

Né le 10 août 1967, à Maubeuge, on reconnaissait en Jean-Guy Wallemme d’évidentes qualités comme joueur, à Lens (1986-1998), pour ses débuts comme footballeur professionnel: maîtrise technique, clairvoyance, très bon jeu de tête. Il émigre, ensuite, à Coventry City (1998), en Angleterre, à Sochaux (1999), à Saint-Etienne (1999-2001), encore à Lens (2000-2002) et, enfin, au Racing Club de France (2002-2004). Jean-Guy fut international A’, l’antichambre des Bleus A.
Voilà, très brièvement, retracé, le parcours de celui à qui le Congo a eu recours pour s’occuper des Diables-Rouges.

Guy-Saturnin MAHOUNGOU (La Semaine Africaine)
Lu 1094 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes