Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Diables rouges football. Les jeunes du Centre national de formation menacent de rentrer chez eux


Par SDC, Starducongo.com | Mardi 6 Juillet 2010 | Lu 1319 fois | 0 Commentaire



Les jeunes du Cnff ne se sont pas entraînés ce matin
Les jeunes du Cnff ne se sont pas entraînés ce matin
A moins de trois semaines du match aller comptant pour les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations (Can) de football junior contre le Rwanda, les Diables rouges ont arrêté les entraînements ce matin.

Les jeunes juniors et cadets de l'équipe nationale du Congo déplorent le non approvisionnement du Centre national de formation de football (Cnff) tant en produits vivriers qu'en carburant depuis quarante-huit heures. « Depuis deux jours nous ne mangeons pas. Et ce matin il n'y a pas eu d'entraînement parce que l'on nous a dit qu'il n'y avait plus d'argent. Nous ne pouvons pas vivre dans de telles conditions, le groupe n'a plus de carburant, la chaleur est intense depuis deux jours, hier nous sommes donc restés dehors jusqu'à deux heures du matin. Il serait mieux que nous repartions chez nos parents jusqu'à ce que les responsables nous demandent de revenir. S'ils ne peuvent plus nous faire vivre, qu'ils nous en informent afin que nous libérions le centre avec l'idée qu'ils ne sont plus capables de le gérer », a déploré le jeune Githel Boukama Kaya.

Passer une journée sans s'entraîner, est un manque à gagner pour les juniors parce que les cadets avaient déjà disputé leur premier tour contre la Guinée équatoriale. Si les autorités cherchent les résultats, les joueurs eux, ont besoin de bonnes conditions afin d'aborder le match du 24 juillet prochain au stade Municipal de Pointe-Noire contre le Rwanda en toute sérénité. C'est pourquoi le jeune attaquant de 17 ans sollicite l'apport du président de la République.

« Il serait mieux que le chef de l'Etat sache que nous sommes abandonnés à nous-mêmes. Le directeur du centre est parti depuis hier, nous ne savons pas où il est parti. Nous souhaitons que le chef de l'Etat vienne lui-même constater dans quelles conditions nous vivons ici. Nous savons qu'il fait quelque chose pour nous, mais ceux qui gèrent ne font rien pour nous », a-t-il poursuivi.

Le coach Eddie Hudanski qui préfinançait parfois ces opérations avant l'intervention des autorités nationales, comptabilise aujourd'hui sept mois sans salaire. « Pour l'instant cela ne se passe pas de la meilleure des manières, nous sommes un peu à l'agonie, nous n'arrivons plus à alimenter les enfants. S'ils ne mangent pas, nous ne pouvons pas les entraîner or nos entraînements sont très réputés. Je ne tiens pas à voir d'incidents cardiaques sur le terrain », a-t-il expliqué.

Parfait Wilfried Douniama (Brazzaville-adiac)
Lu 1319 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes