Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dino Vangu pleure Tabu Ley Rochereau


Par | Mercredi 4 Mars 2015 | Lu 492 fois | 0 Commentaire

kinshasa, (Starducongo.com) - Dino Vangu à qui Rochereau a tout insufflé, et qu’il considérait comme son inamovible chef d’orchestre et fils spirituel, et qui est resté à ses cotés pendant 37 ans de vie musicale commune (1976-2013), est demeuré inconsolable depuis sa disparition.



Dino Vangu et atbu Ley Rochereau
Dino Vangu et atbu Ley Rochereau
Un Single en coffret CD/DVD : Pactole Productions

A la mémoire de l’allègre et illustre TABU LEY disparu le 30 novembre 2013, c’est un bouquet de quelques voix et de rythmes que Dino Vangu a confectionné et réuni pour vous le single en coffret CD/DVD « Dino Vangu pleure Tabu Ley Rochereau », dans le genre, le style et les tonalités inédits, autant l’album est représentatif de l’école Afrisa International, avec, plus ou moins prononcées, quelques touches de « Soum Joum » jusqu’aux frontières de la Rumba.

Une osmose aura été atteinte entre vocal et instrumental : Dino Vangu, chanteur-guitariste
Rarement, dans les limites d’un chant, une telle osmose aura été atteinte entre « vocal » et « instrumental ». Et ce n’est pas seulement parce que Dino Vangu devient aussi chanteur, pour mieux incarner Tabu Ley. Tout se passe ici comme si la guitare de Dino, (aux richesses harmoniques et sonores dignes parfois d’un pianiste virtuose) et la contrebasse de Shaba Kamba entouraient une sorte de mélodie idéale à la tessiture de rêve.
Les voix de Lo Benel et Emelia Lias. Vibrato travaillé avec une finesse qui renvoie aux meilleurs orfèvres de la qualité, apparente facilité rythmique, changements perceptibles de registre émotionnellement et harmoniquement décisifs.
Désormais, Dino Vangu qui se veut le continuateur de l’œuvre de Tabu Ley, ne peut s’empêcher de chanter. Aussi c’est chose faite et c’est formidable. Il préfère ainsi incarner les textes et les musiques de Tabu Ley. Il a bien raison. Dino tient à s’aventurer aux frontières. Celles de la rumba, de la chanson et de la musique d’Afrisa International, qui souvent, on le sait, pas besoin de le nier, ne se confond pas avec une autre. Les « Afrisafans » à l’esprit large ne peuvent que succomber à la formation « Rumba ya Dino ». Plus que recommandable, donc, ce nouveau single CD/DVD de Dino Vangu aux éditions Pactole Productions « Dino Vangu pleure Tabu Ley Rochereau ».

Clément Ossinondé
clementossinonde@starducongo.com[

Lu 492 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes