Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Diplomatie : Des émissaires de la CEEAC et l’OIF chez Denis Sassou N’Guesso


Par | Mercredi 16 Mars 2016 | Lu 1033 fois | 0 Commentaire

Brazzaville, (Starducongo.com) - Le contexte est essentiellement électoral en Afrique centrale. Au Congo, le premier tour du scrutin présidentiel est à quelques jours. Et, le président en exercice de la CEEAC, Ali Bongo Ondimba, a dépêché deux émissaires auprès du Chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, pour recueillir les sages conseils son homologue pour que les élections ne soient pas, comme souvent, source des conflits et d’agitations. Ensuite, le Chef de l’Etat congolais a réussi Michel Kafando, à la tête des observateurs de l’OIF.



Diplomatie : Des émissaires de la CEEAC et l’OIF chez Denis Sassou N’Guesso
Issozé Kandé, Ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et Mathias Otounga, ministre de la Défense du Gabon ont rencontré Denis Sassou N’Guesso à Oyo, le 14 mars 2016. Les hommes d’Etat gabonais ont transmis au président congolais le message de paix de son homologue gabonais, qui souhaite un processus électoral apaisé au Congo.

Les deux ministres gabonais se sont livrés aux questions de la presse. Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, Issozé Kandé a justifié cette visite à Oyo : « il y a plusieurs élections dans la sous région et souvent les élections sont souvent source des tensions. Souvent c’est un dossier qui est évoqué au niveau de la CEEAC. Le président de la République gabonaise souhaitait recueillir les sages conseils de son frère, le président Denis Sassou N’Guesso sur ces sujets qui sont inscrits en bonne place de l’agenda de la CEEAC », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le ministre de la Défense, Mathias Otounga s’est dit satisfait de la bonne marche du processus démocratique enclenché au Congo. Pour lui, en effet, « le processus est positif. Il y a une grande participation des populations, les discours et la campagne politique sont ouverts et bien apprécié par la CEEAC », a affirmé le ministre gabonais de la défense.

De son côté, Michel Kafando qui a été à la tête d’une délégation des observateurs de l’OIF, est venu délivrer au président de la République, Denis Sassou N’Guesso, un message du Secrétaire général de l’OIF, Michael Jean. Un tel message ne pouvait que porter sur les préparatifs de l’élection présidentielle pour que ce scrutin se passe dans le calme et la sérénité. Dans ce processus électoral, l’OIF voudrait accompagner les efforts du Congo et le plus important, que le scrutin se déroule dans le seul intérêt du peuple.
Selon Michel Kafando, « ce genre de vote où vous devez désigner le responsable suprême de l’Etat, se pose vraiment un débat pour que celui qui va être en définitif choisit pour diriger la nation soit quelqu’un de très propre moralement parlant, quelqu’un qui y a de la considération de son Etat. Bref, du fait que les opinions des partis politiques s’expriment de façon différente témoigne que ce débat est sain.
Notre souhait est qu’à l’issue de ce qui est comme divergence, que les congolais arrivent à faire un choix conséquent de la personne qui va diriger à sa destinée », a-t-il conclut

Huguette MBOMA
Lu 1033 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes