Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Diplomatie: l’activisme de la secte Boko Haram préoccupe le Congo et le Nigéria


Par | Mercredi 14 Mai 2014 | Lu 297 fois | 0 Commentaire

Oyo, (Starducongo.com) - La volonté manifeste d’éradiquer les pratiques de la secte Nigériane, Boko Haram a été exprimée dans un communiqué de presse publié, le 13 mai 2014 à Oyo, au terme de la visite de travail de 24 heures du président Nigérian, Denis Sassou N’Guesso et Goodluck Jonathan se sont vivement préoccupés sur les actes de violences perpétrés la secte Boko Haram dans nord du Nigéria.



L’un des points forts qui a marqué la visite de travail de 24 heures du président de la République Fédérale du Nigéria a été le tête-à-tête entre les deux chefs d’Etat, Denis Sassou N’Guesso et Goodluck Jonathan. A cet effet, ils ont exprimé leurs vives préoccupations au sujet la secte islamiste Boko Haram, qui perpétue des actes de violence dans le nord du Nigéria, ainsi qu’en témoigne l’enlèvement de 223 lycéennes.

Tout en condamnant fermement cet acte lâche et inqualifiable et demandé la libération de toutes les personnes détenues par cette secte, Denis Sassou N’Guesso et son homologue nigérian ont salué la mobilisation et la détermination de la communauté internationale qui s’est engagée à aider le gouvernement Nigérian de faire face à cette épreuve difficile.

Par ailleurs, un appel a été lancé aux dirigeants africains à poursuivre leur lutte contre le terrorisme. Ils n’ont pas manqué de faire entendre leur voix aux instances de l’union africaine, notamment le conseil de paix et de sécurité afin qu’elles soutiennent toute initiative visant l’éradication de la secte Boko Haram.

Passant en revue, la situation sécuritaire dans la sous-région de l’Afrique Centrale, Sassou N’Guesso et Goodluck Jonathan ont encouragé toutes les initiatives tendant à ramener progressivement la paix en Centrafrique et en RDC. Ils ont dans le même esprit salué la signature de l’accord de cessez-le-feu au Soudan du sud et invité les différentes parties à respecter les engagements pris à Addis Abeba, le 9 mai 2014.

Wilfrid LAWILLA
Lu 297 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes