Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dix-huit mois avant les 11èmes Jeux africains : 8 milliards pour la préparation des sportifs en 2014


Par La Semaine africaine | Mardi 14 Janvier 2014 | Lu 685 fois | 0 Commentaire

Plus de dix-mois nous séparent des Jeux africains de 2015, que Brazzaville accueillera, pour la deuxième fois, après 1965.



Léon Alfred Opimbat.
Léon Alfred Opimbat.
Pour garantir des podiums au pays, le gouvernement congolais a décidé d’allouer, au titre de l’année 2014, la somme de 8 milliards de francs Cfa destinée à la préparation des athlètes et encadreurs techniques congolais, toutes disciplines confondues.

La bonne nouvelle a été annoncée, mardi 7 janvier 2014, aux responsables du mouvement sportif national par le ministre des sports, Léon Alfred Opimbat. Peu avant la session inaugurale du comité préparatoire des athlètes et encadreurs techniques congolais aux 11èmes Jeux africains. Lecture a été faite de la note de service portant nomination des membres dudit comité, qui comprend une supervision, une coordination, un secrétariat permanent et des commissions spécialisées. La supervision est assurée par le ministre, lui-même, et le président du comité national olympique et sportif congolais, Raymond Ibata. La coordination revient au directeur général des sports, en l’occurrence Auguste Etsala.

La constitution de ce comité fait la part belle aux cadres des fédérations sportives nationales et du comité national olympique et sportif congolais. Ainsi l’a voulu le ministre Léon Alfred Opimbat. Ensemble, ils vont confectionner des programmes cohérents et bâtir des stratégies, avec des mécanismes de suivi-évaluation efficients, pour permettre aux athlètes congolais d’être performants et de gagner le maximum de médailles, en 2015.

Il faut espérer que l’enveloppe budgétaire allouée à la préparation sera disponible au moment où les fédérations en auront besoin. Et que le comité préparatoire mettra en œuvre des préparations scientifiques. Que ce dernier offrira aux sportifs toutes les facilités en matière d’entraînement, de suivi médical et, pourquoi pas, psychologique. L’intéressement financier peut, aussi, constituer un facteur de motivation pour les athlètes. On réduirait ainsi le risque de voir des concurrents venus des contrées lointaines s’applaudir dans le silence glacial des gradins, au moment de la distribution des médailles, en 2015.

Guy-Saturnin MAHOUNGOU
Lu 685 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes