Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dix-huitième édition du Siat, à Alger : Les nattes «bio» du Kouilou pourraient faire la fierté du Congo


Par La Semaine africaine | Mercredi 6 Novembre 2013 | Lu 969 fois | 0 Commentaire



Bernard Tchibinda Djimbi devant un stand, pendant la Foire de Pointe-Noire 2011.
Bernard Tchibinda Djimbi devant un stand, pendant la Foire de Pointe-Noire 2011.
Dans le cadre de la 18ème édition du Salon international de l’artisanat traditionnel et de l’art (Siat), les artisans du monde entier se réuniront, du 07 au 16 novembre prochains, à Alger, capitale d’Algérie. Le Congo-Brazzaville sera représenté par dix artisans, issus tous du département du Kouilou, qui entendent exposer leurs nattes.

En dépit d’une très timide participation lors de la 16ème édition, avec une seule déléguée (Hélène Couture, de Dolisie), le Congo a toujours joué aux abonnés absents aux différentes éditions du Siat. Alors que c’est l’un des moments propices de promotion de l’artisanat africain. En raison de ses nobles objectifs. Parmi ceux-ci, «promouvoir et commercialiser les produits de l’artisanat», «créer d’une dynamique concurrentielle entre artisans de la même corporation» et «promouvoir les exportations». Pourtant, en tant que membre actif du Codepa (Comité de coordination pour le développement et la promotion de l’artisanat africain) et regorgeant de nombreux talents artisanaux (cas de feu Gotène, le sculpteur), le Congo est, souvent, invité aux différents Siat. Mais, les artisans manquent, fréquemment, à l’appel.

Cette année, le Congo voudrait mettre fin à cette longue absence par une participation qu’on pourrait juger active. Dix artisans sélectionnés le mois dernier par la direction départementale de l’A.n.a (Agence nationale de l’artisanat) au Kouilou, dans les districts de Hinda, Mvouti et Madingo-Kayes, compteront, au nom du Congo, parmi les 400 exposants issus de 39 pays.
Selon Bernard Tchibinda Djimbi, directeur départemental de l’A.n.a au Kouilou, qui déclare avoir initié et motivé cette participation congolaise, l’innovation et la qualité auront été les principaux critères de sélection.

Ainsi, outre les ateliers, les conférences-débats et autres activités prévues, nos artisans occuperont une partie des 8000 m² concédés par l’Anart, agence d’artisanat d’Algérie. Ils entendent exposer plusieurs produits. Mais, l’accent sera mis sur les nattes congolaises tissées à partir des fibres issues des plantes et arbustes sauvages, dont regorgent les forêts et savanes du Kouilou. Ce seront, donc, des nattes «bio», contrairement aux nattes faites en matériaux synthétiques ayant quelques impacts environnementaux. À l’heure où tout le monde ne jure que sur l’économie verte, ces nattes du Kouilou pourraient émerveiller les quelque 100.000 personnes (estimations de l’Anart) qui feront le déplacement du Palais des Expositions Pins Maritimes –Alger-Pavillon U-N, dans la capitale algérienne.

En attendant ce grand rendez-vous planétaire des artisans, l’heure est aux préparatifs, à la direction départementale de l’A.n.a du Kouilou. «Comme vous le constatez, je ne reste plus trop au bureau, ces jours-ci, car je tiens à ce que nous fassions une bonne prestation à Alger, de manière à ne pas décevoir le préfet Dimou qui s’est impliqué, personnellement, pour que nous ayons tout ce qu’il faut, afin d’effectuer le voyage. Mais, il y a, aussi, la République. Nous avons ce devoir de montrer aux autres ce dont les artisans congolais sont capables. C’est pourquoi, je suis constamment dehors pour les courses relatives à ce voyage», explique Bernard Tchibinda Djimbi. Lequel annonce que les femmes artisanes de son département devraient prendre part au Safeme (Salon international de l’artisanat pour la femme) qui aura lieu, du 29 novembre au 09 décembre prochains, à Niamey, au Niger.
Des événements qui pourraient accroître la visibilité de l’artisanat congolais à l’étranger. Quitte à justifier l’attitude de la préfecture du Kouilou qui jubile, déjà. «C’est un honneur, pour nous, au Kouilou, de représenter notre pays à d’aussi grands événements !», s’exclamait, la semaine dernière, Fidèle Dimou, préfet du département du Kouilou, joint au téléphone.

John NDINGA-NGOMA
Lu 969 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes