Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Doudou Adoula Monga : « Le dernier week-end, Zaïko a livré cinq concerts dont deux qui ont attiré 670 personnes à 10 dollars l’entrée »


Par Jossart Muanza(AEM) | Jeudi 22 Septembre 2011 | Lu 779 fois | 0 Commentaire



Retrouvailles à Bruxelles entre Doudou Adoula et son ami Adamo Ekula
Retrouvailles à Bruxelles entre Doudou Adoula et son ami Adamo Ekula
L'animateur Doudou Adoula Monga est à l’image de son orchestre Zaïko Langa Langa : on le disait vieilli, fini pendant sept années passées en Europe. Il a fallu que ce groupe rentre à Kinshasa pour retrouver sa magie, ces éclairs de génie qui font vibrer, danser les mélomanes. Un maxi-single très bien accueilli illustre la bonne santé de ce groupe. Point de situation avec celui dont Jossart N’Yoka Longo a récompensé la fidélité et la loyauté par une nomination au poste de chef d’orchestre.

AFRIQU’ÉCHOS MAGAZINE (AEM) : Vous rentrez au pays après un séjour d’un mois, le pays vous a manqué ?

DOUDOU ADOULA MONGA (DAM) : Kinshasa et la RDC m’ont beaucoup manqué. D’abord comme tout bon parent, ensuite mes activités.

AEM : Quel a été le but de votre séjour ici ?

DAM : Normalement, tous les deux mois, je reviens pour relever mes courriers, mais aussi pour un petit check-up médical et également pour m’offrir un petit repos, une forme de répit.

AEM:Vous avez certainement pu rencontrer des anciens collègues, comment ont été vos retrouvailles après une si longue séparation ?

DAM :J’en ai effectivement rencontré quelques-uns et ça s’est plutôt bien passé, je crois que chacun de nous a ses ambitions, j’ai toujours respecté les opinions des autres, le choix de tout un chacun.


Le chanteur Adamo veut revenir dans Zaïko


AEM:Y en a-t-il, parmi ces anciens collègues, qui souhaiteraient réintégrer le groupe ?

DAM :Le chanteur Adamo Ekula et le batteur(drummer) Trocadero ont manifesté ce désir et je leur ai juste dit ce qu’ils devaient faire, je leur ai expliqué la marche à suivre.

AEM:Vous êtes venu en Europe au lendemain de la sortie d’un nouvel opus. Comment cet opus a-t-il été accueilli ?

DAM :Franchement, je n’ai reçu que des avis positifs de la part des fans et même de la part des autres collègues artistes, parmi lesquels Jimmy Yaba avec qui j’ai parlé ce matin même et qui a félicité l’orchestre pour cet opus

AEM : Dans cet opus, le président N’Yoka Longo a quasiment été le seul à faire le solo vocal, à part la chanteuse de studio Clarisse...

DAM :Vous allez écouter et découvrir les autres chanteurs dans l’album à sortir, ayez vos apaisements

AEM : Est-ce parce qu’ils ne seraient pas encore à la hauteur ?

DAM :Ils sont plutôt bons

AEM:Le chanteur Lola Mwana a réintégré le groupe, quels autres éléments ont rejoint les rangs ?

DAM :Outre Lola Mwana, il y a eu jusque-là l’animateur Théo Mbala.

AEM : De quels éléments le groupe aurait-il besoin ? De chanteurs ? D’instrumentistes ?

Le groupe a besoin de tout bon musicien

AEM : Quel est le rôle du chef d’orchestre que vous êtes ? Et qu’est-ce que l’on attend de vous ?

DAM :Le chef d’orchestre est, en quelque sorte, le chef du gouvernement , mais en ce qui me concerne mon souci est de travailler encore plus, de donner aux mélomanes tout ce que je n’avais pas pu donner avant et, pourquoi pas, de ramener Zaiko Langa-Langa à son niveau d’antan.


AEM : Malgré les hauts et les bas, vous êtes resté fidèle à Zaïko Langa-Langa et apparemment ce groupe vous le rend bien...

DAM :Zaiko était mon rêve, Zaiko c’est toute ma jeunesse, dans Zaiko je trouve mon compte et si le bon Dieu me garde encore longtemps j’y serai toujours

AEM : Malgré les années et les époques, vous avez toujours su tenir la dragée haute et vos animations ont toujours fait tâche d’huile, quel est votre secret ?

DAM :Je crois que c’est grâce à ma discipline, et aussi au fait que malgré tout le temps que j’ai passé dans ce groupe, je reste toujours un enfant et un élève aux cotés de mon Vieux, Jossart N’Yoka N’longo, je dirais même que c’est une grâce, une chance d’évoluer à ses côtés.


Doudou Adoula Monga, le chef d’orchestre et animateur choc de Zaïko Langa-Langa
AEM : Qu’est-ce que vous pouvez dire à ceux qui affirment qu’on serait mal payés dans Zaïko ?

DAM :Qu’ils me prouvent qu’ailleurs on paye mieux. Et pourquoi ces musiciens ne restent-ils pas longtemps dans les groupes où ils sont censés être bien payés ?

AEM:Vous avez, dans votre carnet, des chansons rumba que vous avez écrites il y a longtemps et que vous n’avez pas sorties jusqu’ici. Les avez-vous déjà proposées au groupe ?

DAM :Oui, avant notre retour à Kinshasa, il était prévu de faire un album avec Adamo. Les chansons avaient déjà été travaillées avec le concours des grands dont Gégé Mangaya, Petit Poisson et Popolipo. À Kinshasa, avec le groupe, on a déjà commencé le travail avec l’ingénieur de son Zola Tempo avec qui je suis ici à Bruxelles, Modikilo Modeste, Lola Mwana, Akouda et Vaugerard. J’apprête deux morceaux au style rumba et un titre au rythme Ngwassouma.

AEM : On reconnaît un artiste par ses oeuvres. Combien de chansons avez-vous à votre actif ? Ces chansons vous rapportent-elles ?

DAM :J’ai à ce jour 4 chansons dont 2 dans des « nzonzing » comme on dit et 2 réalisées avec Zaïko Langa-Langa, « Anti corps » contenu dans l’album « Sans issue » et « Criminel d’amour » dans « Eûreka ». Ce n’est que cet année que j’ai touché quelque chose à la Sabam, et ce pour la toute première fois.

AEM : Quels sont vos rêves ? Vos souhaits pour Zaïko Langa-Langa ? Comment entrevoyez-vous l’avenir de ce groupe ?

DAM :Voir Zaiko Langa-Langa reprendre la place qui était la sienne sur l’échiquier mondial, ça c’est l’un de mes rêves et en même temps un souhait et pourquoi pas recruter des artistes mais de vrais. On a beau être un bon guitariste, un bon chanteur, un bon batteur, un bon animateur, mais si on n’est pas discipliné on n’est nul et sans avenir, on risque de se retrouver à la retraite avant l’âge.

AEM : À part Brazzaville et l’intérieur du Congo ainsi que Kinshasa et les provinces de la RDC, Zaïko L.L ne joue pas ailleurs. Est-ce parce que vous n’êtes pas invités ailleurs ?

DAM :Il y a une forte demande, mais comme on était en studio, on ne pouvait pas partir, je vous assure qu’il y a énormément de demandes, on est très sollicités.

AEM : Quelle catégorie de public vient aux concerts de Zaiko ?

DAM :Un public, je dirais, mature. Bien que, de temps en temps, nous nous produisions aussi dans des kermesses comme les autres groupes, sinon, nous avons un public super.

AEM : Un public mature et qui paie le prix ?

DAM :Qui paie le prix de 10 dollars américains à l’entrée

AEM : Combien de personnes en moyenne viennent à chaque concert ?

DAM :Juste avant mon voyage, dans le cadre de nos concerts hebdomadaires, on avait joué le vendredi en Ville chez Fideline avec 220 billets vendus, le Samedi à la Fikin pour le compte du sponsor, et le dimanche on avait trois productions, entre autres, en ville à 16 heures à l’ IPN(Institut pédagogique national) à l’occasion de l’anniversaire de Top Congo Fm, et à 22 heures chez Muguyla-Guyla, où il y avait un monde fou avec 450 billets vendus, vous pouvez le vérifier si vous voulez auprès de Nathalie Makoma qui faisait partie des artistes invités.

AEM : Un message aux fans et aux admirateurs de Zaiko ainsi qu’au public en général ?

DAM :Je rends grâce à mon Dieu et je remercie tous les fidèles de Zaiko, pour leur confiance, et au public en général je leur dis veni vidi vici. Ils n’ont qu’à venir voir et vivre Zaïko en live On est ensemble. | Propos recueillis par Jossart Muanza (AEM)
Lu 779 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes