Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Du nouveau pour la rentrée. La Fondation Calissa Ikama mise sur le « Programme Arts et Ecole 2013-2014 »


Par | Vendredi 2 Août 2013 | Lu 291 fois | 0 Commentaire



Du nouveau pour la rentrée. La Fondation Calissa Ikama mise sur le « Programme Arts et Ecole 2013-2014 »
Brazzaville , (Starducongo.com) - Vers une réelle réforme de l’enseignement à l’école primaire au Congo Brazzaville pour en faire une « école de qualité » ? On le souhaite vivement, il y va de la réussite de nos bambins. C’est l’objectif du « Programme arts et école 2013-2014 » qui doit être mis en œuvre à titre expérimental dès la rentrée prochaine dans certains établissements privés de Brazzaville et Pointe noire.

A l’avant-garde de ce projet la Fondation Calissa Ikama et le Bureau franco-congolais pour la recherche et la promotion du patrimoine culturel.

Ken phineas Tchiteya, nous a confirmé que « Le programme arts et école 2013-2014» va démarrer dès la rentrée prochaine. Dans un premier temps, 70 classes à horaire aménagés ou « classes pilotes » vont voir le jour dans 10 établissements scolaires privés à Brazzaville et à Pointe-Noire durant l’année scolaire 2013/2014. Dans ces classes, les élèves auront un emploi du temps un peu différent, avec des plus heures consacrés aux matières artistiques. Le but est « de démontrer la contribution de l’éducation artistique au développement des compétences supérieures chez les élèves congolais ».

En aval, dans le cadre des activités relatives à la « Journée mondiale de l’éducation artistique », la Fondation Calissa Ikama va organiser le « Forum de Brazzaville sur l’éducation artistique » et le « Salon de l’éducation artistique » au courant du mois de mai 2014.
Le secrétaire général Tchiteya Ken Phineas croit vraiment à ce projet et en parle avec passion. « Il faut « promouvoir une compréhension commune par tous les acteurs congolais de l’importance de l’éducation artistique et de son rôle essentiel dans l’amélioration de la qualité de l’éducation ».

La question est : comment développer chez les enfants ces qualités ? Selon plusieurs experts « c’est l’enseignement des processus artistiques aux élèves qui permet de développer ces compétences supérieures ». Dans ce domaine le Congo-Brazzaville est en retard sur la feuille de route dressée par l’Unesco depuis déjà 2001. Cela est dû en grande partie au manque d’implication et de coordination des principaux acteurs concernés par le sujet à savoir(Ministères de l’Enseignement Supérieur, de l’Enseignement Général, de l’Enseignement Technique, de la Jeunesse et de la Culture qui « pensent que la question de l’éducation artistique relève de la seule compétence du Ministère de la Culture et des Arts. »

Le constat est navrant mais le système éducatif congolais est un vrai cul de sac. Cela dure depuis des décennies. On conditionne l’écolier depuis la classe de CP dans un unique objectif : réussir l’examen du Bepc ou le BAC. Sinon point de salut. On se rend compte aujourd’hui des dégâts d’un tel conditionnement psychologique chez les élèves congolais. Manque d’esprit d’initiative, aucune culture d’entrepreneuriat. « Cela laisse très peu d’espace à la spiritualité, à la création et à l’imagination » poursuit Ken Phineas Tchiteya.

CAROLE MANDELLO
carolemandello@starducongo.com
Lu 291 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes