Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Education : Le ministre Hellot Mapouya met un coup d’arrêt aux épreuves du Baccalauréat 2015


Par | Vendredi 5 Juin 2015 | Lu 628 fois | 2 Commentaires

Brazzaville, (Starducongo.com) - Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, M. Hellot Matson Mampouya, a porté, le 4 juin 2015 à Brazzaville, un coup d’arrêt aux épreuves du Baccalauréat 2015 à cause de graves irrégularités constatées et pour la crédibilité de cet examen qui sanctionne la fin du cycle secondaire, selon un communiqué de ce ministère parvenu à la rédaction de starducongo.



Selon des candidats, plusieurs épreuves étaient connues de certains candidats avant même l’ouverture des enveloppes contenant ces épreuves. Plusieurs élèves ont également reçu des sms. Une élève a rapporté avoir reçu les épreuves de mathématiques et sciences physiques aux alentours de cinq heures et de trois heures du matin par des sms envoyés par des collègues. Ces épreuves ont été photographiées ou scannées et expédiées vers des gestionnaires de laboratoires.
Le ministre Hellot Mampouya a déclaré que cet examen avait été très bien préparé et que la fuite de sujets était totalement imaginaire. Cette session de baccalauréat a connu la participation de 66 582 candidats.
Des enseignants véreux et amoureux de la facilité ont été recrutés par des candidats pour traiter ces sujets. Le scandale a atteint son paroxysme la 4 juin lorsque des candidats se bousculaient au marché Total devenu marché Kolélas pour se partager les copies de l’épreuve d’anglais. Des enseignants surveillants ont contribué à leur manière au renforcement de cette fraude en laissant la latitude aux candidats de lire leurs sms, contre quelques billets de banques, en leur conseillant de mettre leur téléphone sur vibreur.
Ce sont ces fraudes qui avaient conduit Mme Rosalie Kama Niamayoua, alors ministre, a supprimer les épreuves orales des examens au cours desquelles des enseignants venaient plus pour se remplir les poches que pour interroger. Des enseignants affirmaient ne faire du social. D’autres avaient ouvert des salles de classes à leur domicile où des enfants repassaient ces épreuves et les copies étaient réintroduites dans les enveloppes grâce à des collègues pré-positionnés.
La réaction des candidats n’a pas tardé. Ils ont déferlé dans les rues pour semer le désordre. La force publique n’a pas attendu et s’est rapidement interposée, rétablissant la circulation que venaient de perturber des candidats
Dans le souci de faciliter le transport à ces futurs cadres du pays, le gouvernement a mis à la disposition des 26.547 candidats de la ville de Brazzaville les nouveaux bus de la Société de Transport Public urbain (STPU) nouvellement créée.
Cet examen qui a commencé le 2 juin a aussi été assombrie dans certains centres par l’érection de débits de boisson et de restaurants devant les portails et aux alentours. Des candidats y ont, de façon délibérée, ingurgité des bouteilles de boissons alcoolisées dès qu’ils quittaient les salles d’examen.
La présence de boissons alcoolisées est devenue une habitude depuis plusieurs sessions. Des commerçants prennent d’assaut les devantures des centres d’examen pour se remplir les poches sans tenir compte de l’éthique. Il se passe que ces jeunes affichent des comportements inciviques le dernier jour de l’examen et se livrent à des bagarres et à des actes de violence.

Florent Sogni Zaou
sognizaou@starducongo.com
Lu 628 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Victoire Tieulatie le 06/06/2015 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Est ce que tu vas démissionner du gouvernement pour aller faire autre chose la ou tu seras heureux? As tu des compétences pour gerer l'education qui est un un domaine clé de la vie d'une personne, d'un pays?

2.Posté par cakio Paulin le 07/06/2015 23:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au congo, on ne démissionne pas. sur en politique....

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes