Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Elections locales. Guy Mafimba : « Je ne conduirai pas de liste à Poto-Poto »


Par Basango.fr | Lundi 15 Septembre 2014 | Lu 381 fois | 0 Commentaire

C'est par un message posté sur son mur facebook que le porte parole du RDD M. Guy Mafimba a annoncé son retrait en tant que tête de liste du RDD à Poto-Poto. En se retirant, il se met en porte-à-faux par rapport à la position officielle de son parti qui a décidé de participer aux élections du 28 septembre prochain. Mais l'homme assume. - See more at: http://basango.fr/index.php/au-pays/item/753-elections-locales-guy-mafimba-je-ne-conduirai-pas-de-liste-%C3%A0-poto-poto#sthash.DU9fTPfK.dpuf



Guy Mafimba
Guy Mafimba
« Expérimentation cynique » Les mots sont durs par rapport à la situation politique congolaise, mais le porte-parole du RDD parti membre de la majorité présidentielle conduite par le PCT prend ses distances vis-à-vis de ce qu'il appelle, une ''expérimentation cynique'' qui va à l'encontre de (ses) convictions politiques ». Guy Mafimba , ne veut pas « servir la tasse aux ''fossoyeurs de la démocratie'' » et il n'hésite pas à afficher ses « profondes divergences sur la gouvernance politique de (son) pays ». Pour toutes ces raisons et bien d'autres le porte-parole du RDD a décidé de ne pas conduire de « liste à Poto-Poto comme prévu », écrit-il. Le RDD présent dans 30 villes La décision de Guy Mafimba ne pas s’aligner pour le scrutin du 28 septembre prochain, n'affecte pas la ligne officielle de son parti qui a décidé de présenter des candidats dans plus de 30 villes au Congo. En délicatesse avec le PCT, le RDD, membre de la majorité présidentielle est aujourd'hui marginalisé. Présent à toutes les concertations politiques (Ewo et Dolisie), le parti de Joachim Yhomby Opango, s'insurge contre le fait que le parti majoritaire (PCT) ne mette pas en pratiques les résolutions issues de ces rencontres politiques. « Depuis la concertation de Brazza jusqu'a la dernière, celle de Dolisie, le PCT ne respecte jamais les recommandations adoptées. Les principales: le Recensement Administratif Spécial a été une veritable mascarade. Ni scientifiquement, ni statistiquement les données publiées ne reflètent la réalité » affirme Guy Mafimba.

par Ziana Presse
Lu 381 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Politique