Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Eliminatoires CAN 2017 (Congo-Zambie: 1-1) Diables-Rouges : faux pas désormais interdit !


Par La Semaine africaine | Jeudi 31 Mars 2016 | Lu 621 fois | 1 Commentaire

En concédant un match nul, dimanche 27 mars 2016, à la Zambie, au Stade de l’Unité de Kintélé, les Diables-Rouges ont perdu les commandes du groupe E. S’ils ont encore leur destin entre leurs mains, ils doivent faire le plein des points, lors des deux dernières sorties, pour espérer se qualifier, pour la deuxième fois de suite, à la phase finale de la CAN-Gabon 2017.



L’action du but de Jordan Massengo qui a donné espoir au public.
L’action du but de Jordan Massengo qui a donné espoir au public.
Diables-Rouges du Congo contre Chipolopolo de Zambie! C’est, outre Kenya-Guinée Bissau, le match retour des éliminatoires de la CAN 2017, comptant pour la quatrième journée dans le groupe E. Il s’est soldé par un match nul (1-1), comme il y a quatre jours, à Ndola, en terre zambienne, et l’on ne sait pas de quoi demain sera fait.


Un but partout! C’est ce que, dans nos colonnes, le 24e Homme (Sylvain Bemba) et Fulbert Kimina-Makumbu ‘’Pilote’’ appelaient, à leur époque, un «nul dramatique». Parce que ce résultat ne fait le bonheur ni du Congo (6 points, +2), ni de la Zambie (6 points, +1), qui s’affrontaient, mais plutôt d’un troisième larron: la Guinée-Bissau (7 points), après sa victoire (1-0) sur le Kenya, au même moment, à Nairobi. Un succès qui hisse provisoirement les Lusophones à la première place du groupe E.
En tout cas, personne ne prévoyait qu’il en serait ainsi à cette étape des éliminatoires. Et patatras! Les Diables-Rouges ont concédé le match nul à domicile. Ce sont eux qui ont, en effet, ouvert la marque, deux minutes après la reprise, par Jordan Massengo (également auteur du but congolais, mercredi dernier, à Ndola). A l’origine de ce but, un coup franc obtenu par Merveil Ndockyt, et tiré par Chris Malonga-Nsayi, côté droit. On jouait la 47e minute de jeu.
Les Zambiens y ont répondu, vingt-cinq minutes après, quand le portier congolais Christoffer Mafoumbi s’est avoué vaincu, alors qu’il avait repoussé, deux fois, le ballon auparavant. Winstone Kalengo (buteur, lui aussi à l’aller), qui a suivi, l’a placé hors de sa portée, devant une défense congolaise surprise et paresseuse sur cette action: 1-1 (72e).
Peu avant cette égalisation, les Congolais auraient pu aggraver le score, si Fabrice Ondama n’avait pas péché par son insouciance devant le portier Kennedy Mweene, à la 59e minute de jeu. Cependant, les Zambiens eurent leur lot de malchance consacrée par le tir de Kalengo (76e) et par l’échappée et le tir croisé de Collins Mbesuma, à la 86e minute de jeu, le ballon ayant trouvé l’équerre. Le tout additionné à plusieurs poussées rageuses, où le public a failli perdre de la voix en poussant des cris de détresse. Ouf!
Cela étant, on continue de gonfler le moral du Onze national congolais. Parce qu’il aura toujours besoin d’un réarmement moral pour se surpasser. Cela, hélas, ne saura compenser des insuffisances techniques ou tactiques relevées, ça et là!
Encore deux matchs, pour voir clair dans le groupe E: se produire à Nairobi, contre le Kenya, le 5 juin prochain, et à domicile, contre la Guinée Bissau, le 4 septembre. Si les Congolais y mettent du cœur, alors s’ouvrira à eux le chemin de Gabon 2017.
Mais, Pierre Lechantre ne doit pas oublier qu’il lui faut des attaquants buteurs, pour remporter la victoire. Les dormeurs et tous ceux qui sont frappés de cécité n’ont rien à foutre avec l’Equipe nationale, à moins qu’il invente pour eux des bottines ayant des yeux.

Guy-Saturnin MAHOUNGOU

Congo et Zambie (1-1). Spectateurs: 30.000 environ. Arbitre: Malang Diedhou (Sénégal). Commissaire CAF: Souleymane Magassouba. But: Jordan Massengo (47e), pour le Congo. Winston Kalengo (72e), pour la Zambie.
Congo: Christoffer Mafoumbi; Marvin Baudry, Maël Lépicier, Francis Nganga, Arnold Bouka-Moutou; Jordan Massengo, Delvin Ndinga (puis Durel Avounou, 88e), Merveil Ndockyt (puis Giovanni Ipamy, 67e), Chris Malonga; Fabrice Ondama, Dodo Sossorobia Malonga (puis Kévin Koubemba, 71e). Entr.: Pierre Lechantre.
Zambie: Kennedy Mweene; Chongo Kabaso, Adrian Chama, Buchizya Mfuné, Stephen Kabamba; Jackson Chirwa (puis Christopher Katongo, 55e), Nathan Sinkala, Rainford Kalaba (cap.), Lubambo Musonda; Winston Kalengo, Collins Mbesuma. Entr.: George Lwandamina.
Lu 621 fois


Vos commentaires:

1.Posté par allez lle congo le 08/06/2016 18:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
allez les diablesrouges vous allé vous qualifier pour la deuxième fois

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes