Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Euro 2012 de football. Le grand show commence vendredi prochain


Par Lepatriote-congo | Mercredi 6 Juin 2012 | Lu 675 fois | 0 Commentaire



C'est au stade national de Varsovie d'une capacité de 58.000 places que sera donné vendredi prochain le coup d'envoi de la 10ème édition de la coupe d'Europe des nations. A l'occasion, la Pologne, l'un des pays organisateurs, sera opposée à la Grèce avant que la Russie ne s'explique avec la République tchèque à Wroclaw. Ces quatre équipes composent le groupe A.

Il sied de signaler que seize équipes ont été reparties en quatre groupes. Le groupe B est composé de l'Allemagne, des Pays-bas, du Portugal et du Danemark; le groupe C de l'Espagne, de l'Italie, de l'Eire et de la Croatie tandis que le groupe D est formé par l'Angleterre, l'Ukraine, la France et la Suède. C'est autant dire qu'aucune des grosses cylindrées du vieux continent ne manque à l'appel.

La compétition promet par conséquent d'être d'un niveau très relevé. Il y a que, les joueurs sortent d'une éprouvante saison avec leurs clubs respectifs, pourraient bien accuser une certaine fatigue. Mais l'enjeu est tel que les uns et les autres sauront puiser au plus profond d'eux-mêmes pour donner à cette fête du football une dimension digne. On peut cependant remarquer que l'Europe politique semble s'en mêler pour faire entendre sa voix.

On parle donc de plus en plus de boycott de l'Ukraine, eu égard à l'emprisonnement de l'opposante Julia Timochenko. L'Europe veut mettre la pression sur l'Ukraine pour obtenir un traitement plus humain en faveur de l'ancien premier ministre de ce pays. Le problème, est que l'union européenne de football association (UEFA) s'oppose à l'immixtion de la politique dans le football. C'est donc sur fond de crise que va débuter le concert européen de football.

Espagne, Allemagne et Angleterre favorites

Depuis bientôt quatre ans, l'Espagne passe pour la reine du royaume football. Elle a gagné à la fois l'Euro 2008 et la coupe du monde 2010. Depuis que les catalans et les madrilènes ont fait la paix, l'Espagne baigne dans la cohésion et l'efficacité. Mais, en ce moment, certaines pièces-maîtresses sont atteintes par l'usure. Puyol, le défenseur du FC Barcelone, sera absent tout comme l'attaquant David Villa. Xavi est vieillissant tandis que son compère Iniesta accuse une certaine fatigue. Or les catalans sont dépositaires du jeu de la Roja. Vicente Del Bosque a donc quelques soucis à se faire, même si les talents ne manquent pas pour assurer la relève.

Voilà pourquoi bon nombre d'observateurs lorgnent plutôt du côté de l'Allemagne, malheureuse finaliste en 2008. Mais le fait que la " Mannschaft " ait subi deux revers d'affilée en matchs amicaux contre la France (1-2) à domicile et devant la Suisse (3-5), le doute semble s'installer. Déjà son équipe championne, le Bayern de Munich, a laissé passer sa chance de reconquérir le toit de l'Europe et, de surcroît à domicile, c'est déjà un très mauvais présage. Il reste que les Allemands sont de très grands compétiteurs. Jamais complexés, jamais battus d'avance, ils restent toujours capables de grandes choses même quand on les attend le moins. Meilleure nation européenne de l'année 2011, l'Allemagne est la plus titrée de l'épreuve suite aux victoires acquises en 1972, 1980 et 1996. Elle a également perdu deux finales en 1976 et en 1992. Difficile de penser qu'elle ne sera pas une candidate sérieuse à la victoire finale.

S'il est un pays qui est en tous points paradoxal, c'est bien l'Angleterre. C'est, pourtant, le pays qui a inventé le football et qui dispose d'un championnat considéré comme le meilleur en Europe. Ses clubs sont surtout à l'heure actuelle les plus performants en champion's league. Mais quand arrive la coupe d'Europe des nations, l'Angleterre se fait plus discrète. Deux fois seulement, en 1968 et en 1996, elle a été demi-finaliste. Cette fois, elle pourrait peut-être profiter de " l'effet Chelsea ". Les ténors de cette équipe comme Ashle Cole, Franck Lampard, John Terry et même Cahill ont largement gagné en maturité. Ils peuvent être d'un apport déterminant après leur victoire en Champion's League à Munich. Mais il leur faudra, pour commencer, sortir du piège français le 11 juin à Donetsk. La France justement, apparaît comme un outsider de luxe et n'a jamais perdu contre l'Angleterre en match d'ouverture. Elle n'a plus connu la défaite depuis plus d'une vingtaine de rencontres. Son style n'est peut-être pas particulièrement emballant, mais la France a la " gagne ". C'est elle qui, la première, a mis fin à l'invincibilité de l'Allemagne. Elle a déjà remporté l'épreuve à deux reprises en 1984 et en 2000. Il convient également de signaler que l'Euro 2016 aura lieu avec vingt quatre équipes en France. Voilà qui peut motiver encore plus une équipe qui devrait songer à effacer la honteuse image de la dernière coupe du monde en Afrique du sud.

Il serait cependant imprudent de négliger les chances des deux pays organisateurs en l'occurrence la Pologne et l'Ukraine.

Georges Engouma
Lu 675 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes