Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Exposition photos à l’Institut français du Congo (Brazzaville) : Baudouin Mouanda fait un zoom sur les projets de l’UE au Congo


Par | Vendredi 25 Novembre 2011 | Lu 934 fois | 0 Commentaire



Baudouin Mouanda explique ses oeuvres aux visiteurs.
Baudouin Mouanda explique ses oeuvres aux visiteurs.
Pendant un mois (du 23 novembre au 23 décembre 2011), le jeune et talentueux photographe congolais Baudouin Mouanda établit ses quartiers dans le hall de l’Institut français du Congo, à Brazzaville. Où il tient une exposition sur les projets réalisés par l’Union Européenne au Congo, intitulée: «Zoom sur les projets de l’U.E au Congo». Dont le vernissage a eu lieu, mercredi 23 novembre dernier, en soirée. Sous le patronage de la ministre de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement, Mme Madeleine Boumpoto Yila. En présence, entre autres, de l’ambassadeur chef de délégation de l’Union Européenne au Congo, Marcel Van Opstal, de l’ambassadeur de France au Congo, Jean François Valette, et du directeur de cabinet du ministre de la culture et des arts, Célestin Akalafoua Mvoula.

L’exposition de Baudouin Mouanda s’inscrit dans le droit fil de la restitution de l’évaluation de la coopération de l’Union Européenne avec la République du Congo 2000-2009. «Nous avons réalisé, aujourd’hui, un atelier de restitution d’une évolution majeure de dix ans de coopération entre 2000 et 2009, coopération entre l’Union Européenne et la République du Congo…Il manquait un visage humain à cette restitution de cet après midi. Alors, nous avons pensé que ce soir, c’était l’occasion de montrer un certain nombre de photos de nos projets. Mais, l’accent n’a pas été mis, comme d’autres, sur le gigantisme ou sur les grosses structures, à l’exception d’une grue et d’une route. Le reste, c’est le visage humain de la coopération de l’Union européenne; c’est le sourire, c’est la satisfaction, c’est un regard d’un homme, d’une femme, ces acteurs du développement qui sont là avec nous et qui sont les bénéficiaires de notre développement. Ça fait plaisir de les voir comme ça, heureux, satisfaits de ce qu’ils ont reçu, et ça nous incite à continuer, quelles que soient même les conclusions de notre évaluation d’aujourd’hui, parce que ça démontre, quelque part, concrètement, qu’on a, quand même, réalisé quelque chose», a expliqué, dans son mot de circonstance, Marcel Van Opstal, sur le bien-fondé de l’exposition de Baudouin Mouanda. Une exposition composée de trente photos couleurs que le photographe a prises à Brazzaville, Pointe-Noire, Mindouli et Kinkala (département du Pool), et qui mettent en relief les différents projets réalisés par l’Union Européenne au Congo: le Samu social de Pointe-Noire, le P.c.r (Projet de consolidation de la réconciliation), l’appui au district de Mindouli, la Maison Marie centre de formation (à Talangaï), le Port autonome de Brazzaville, l’aménagement de la route Brazzaville-Kinkala, le centre de lecture publique de Ouenzé (5ème arrondissement de la capitale congolaise), etc.

Après la visite de l’exposition, Mme Madeleine Boumpoto Yila s’est dit ravie du spectacle visuel qui s’est offert à ses yeux: «Je trouve qu’elle (ndlr: l’exposition) est bien. Si j’avais à former des photographes, je trouverais, ici, des maîtres, pour le faire, parce que, quand même, leurs photos sont très belles et puis, elles vous donnent la réalité. Je trouve que c’est bien».

Né en 1981, à Ouesso, dans le département de la Sangha, Baudouin Mouanda est coordonnateur du Collectif «Génération Elili» et membre d’Afrique in visu. Il a fait ses premières armes dans la photographie en 1993, grâce à l’appareil photo de son père. Après des études de droit à l’Université Marien Ngouabi.
Le jeune photographe a, à son tableau de chasse, plusieurs expositions, prix et distinctions, aussi bien au Congo qu’à l’étranger.
Sélectionné à plusieurs reprises au concours international pour le Grand Prix du photoreportage étudiant «Paris Match/SFR», en 2007, il a suivi un stage de perfectionnement au CFPJ (Centre de formation et de perfectionnement des journalistes), en France, et à l’Ecole normale supérieure le «75», à Bruxelles.

En 2009, ses photographies sur la Sape (Société des ambianceurs et des personnes élégantes) ont été sélectionnées dans le cadre de l’exposition «L’art d’être un homme», au Musée Dapper, à Paris, et au musée des Confluences, à Lyon.
Baudouin Mouanda collabore avec plusieurs magazines étrangers: Jeune Afrique, Planète jeune, Afrique magazine, etc. Il a été, récemment, lauréat du prix pour la région Afrique centrale du concours photographique «La Beauté en Afrique dans tous ses états» organisé, conjointement, par la Commission de l’Union africaine et la Délégation de l’Union Européenne auprès de l’Union africaine, dans le cadre du partenariat UE-Afrique.

Véran Carrhol YANGA (La Semaine Africaine)
Lu 934 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes