Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Faux cils, faux ongles, fausse hanches: Les Sénégalaises sous l'emprise du toc


Par SDC, Starducongo.com | Jeudi 10 Février 2011 | Lu 5764 fois | 1 Commentaire



Faux cils, faux ongles, fausse hanches: Les Sénégalaises sous l'emprise du toc
- La fausse hanche à 2000 Francs, la fesse artificielle à 2500 Francs...

- L'artificiel n'emballe pas la gent masculine

La beauté n'a pas de prix; a-t-on coutume de dire. Pour être au top, être à la mode, ou être «in», les femmes sont prêtes à tout. Vraiment à tout ! Au point que voir une femme naturelle devient de plus en plus difficile, l'artificiel prenant souvent le dessus. Celles qui veulent être élégantes à tout prix sont prêtes même parfois à se métamorphoser. Par tous les moyens. Quitte à mettre en péril leur santé. Enquête sur ces nouvelles victimes de la mode.

FAUX CILS, FAUX ONGLES, FAUSSES HANCHES :Les Sénégalaises sous l'emprise du toc
Des faux cils aux faux ongles, en passant par les hanches artificielles, aux poses poitrine, les jeunes filles s'essayent à tout. Et les marchés sont envahis. Personne ne veut se faire brûler la politesse en matière de bon goût. Au marché Hlm, l'ambiance est au rendez-vous, surtout en ce début de week-end, les clients se bousculent pour faire leurs achats. Difficile de se frayer un chemin, avec les nombreuses voitures qui circu¬lent. Les plus pressés se faufilent entre les bagnoles qui klaxonnent à tue-tête dans un cha¬rivari indescriptible. Les jeunes filles ne sont pas en reste. Elles sont venues pour la plupart se ravitailler pour préparer la soirée. Accrochée à la sortie d'une boutique, Aminata Sow, la vingtaine, vêtue d'une courte robe à donner des complexes à Viviane Ndour avec sa coiffure la Rihanna, malgré son jeune âge, révèle qu'elle croque la vie à belles dents et est prête à tout pour être «in». «Je fais tout pour profiter de la vie. Chaque samedi, je vais en ville pour me faire de faux ongles et de faux cils, histoire de préparer la soirée quoi ! », avoue-t-elle candidement, le sourire aux lèvres. Comme si elles s'étaient passé le mot, sa copine Fatima lance : «Il faut suivre la mode. Je ne vois pas de problèmes à faire cela, les cils artificiels font ressortir la beauté des yeux. En tout cas, moi j'adore. Et souvent, quand je dois aller à une réception et que je dois porter une tunique, je mets de fausses hanches pour faire ressortir mes rondeurs». Dabat Samb, elle, nous fait savoir qu'elle mettait de faux cils «Mais dit-elle je ne vais plus recommencer. Le contact des yeux avec la colle est dangereux. En voulant les enlever, je me suis retrou¬vée avec les yeux enflés. Je pense qu'on peut mettre en valeur ses yeux juste avec un mascara». Seynabou n'est pas du même avis. Pour cette étudiante, l'essentiel c'est d'être à la page, à tout prix. «Ce que j'aime dans tout cela, ce sont les faux ongles, et je préfère les rajouts, c'est plus pratique et c'est plus rapide. Même si elle recon¬naît qu'avec cela, on ne peut pas faire normalement ses ablutions, elle laisse entendre : «Dieu est grand. C'est juste une folie de jeunesse, cela va passer. » Pour les hanches, elle prétend les mettre très rarement, quand elle part à des manifestations comme des soirées, réceptions, dîners...» Plus réaliste, Salimata Fall, une ibadatou (voilée), de teint noir, rencontrée elle aussi aux environs du marché Hlm, pense que cela n'a pas de sens. «Une fille doit être naturelle. Pour être belle, on n'a pas besoin de tout cet arsenal de séduction. Je ne me suis jamais adon¬née à de telles pratiques et je ne compte pas le faire. Pour s'occuper de ces ongles, on peut juste utiliser une lime, après mettre du henné au lieu de vernis».

Pose cils et ongles : quand le faux rapporte de l'or !

Samba Baldé, assis sur une chaise, tout souriant comme pour attirer la clientèle, installe sa table entourée de bancs et de tabourets. Derrière lui, sur une affiche pendante, on peut lire : «Onglerie, rajout : 2000 Fcf. Directe : 1500 Fcfa. Strass : 2500 Fcfa». Tout à fait en bas, on peut lire : «Les femmes sénégalaises, pour être belles et séduisantes». Pour les cils, il laisse entendre que cela dépend du nombre, le paquet de 30 est à 3000 Fcfa, les 10 à 2000 Fcfa et les 15 à 2500 Fcfa. Sur la table, il expose ses outils de travail ; dissolvant, vernis à ongles, miroir, des paquets d'ongles et de cils, de la colle, des cure-dents. Quant au travail, Samba confie : «Cela marche à merveille, surtout les week-ends et les jours de fête. Les filles sénégalaises sont prêtes à tout pour être belles. Elles préfèrent les ongles avec des strass, c’est plus joli et cela brille la nuit, prétendent-elles». Quant à la question de savoir comment faire pour les enlever, il répond : «Il faut tremper les mains dans de l'eau tiède et la colle s'enlève facilement, mais aussi on peut utiliser du vinaigre. Pour les cils, il suggère d'utili¬ser une pommade gluante. Dans la même logique, un autre marchand; prénommé Zacharia, révèle que tout va pour le mieux. Pendant les fêtes, les filles sont prêtes à passer la nuit ici, parce qu'il y a une longue file d'attente. Un grand nombre de jeunes se trouvaient sur son lieu de travail, à notre passage. Interpellée, l'une d'elles confie : «J'ai une réception ce soir et je veux être des plus belles. C'est pourquoi je suis venue pour mettre des ongles et des cils.» Car, dit-elle, «la beauté n'a pas de prix». Ramatoulaye, elle aussi, s'active dans ce domaine. Pour cette dame, ce métier est mainte¬nant très couru, mais elle invite les adeptes à être plus vigilants, surtout pour les cils, car les yeux sont très sensibles. Non sans reconnaître que c'est un métier qui nourrit bien son homme. «Je rends grâce à Dieu, les choses vont bien», se plaît-elle à dire, affichant un large sourire.

La fausse hanche à 2000 Francs, la fesse artificielle à 2500 Francs...

Contrairement à leurs débuts, les commerçants ne se frottent plus les mains par rapport à la vente des fausses hanches et fesses. En effet, la vente de ces produits a aujourd'hui baissé, parce que les filles ne sont plus accro. C'est du moins le témoignage fait par la majorité des vendeurs interrogés. «Les choses ne marchent plus comme avant. Les filles n'achètent plus trop les fesses et hanches artificielles», souligne Abdou Také, commerçant au marché Hlm. Présent dans ce secteur depuis quatre ans, cet habitant de l'Unité 18 des Parcelles assainies raconte qu'il lui arrivait d'écouler, en l'espace d'une semaine, deux douzaines de ce produit. Mais, aujourd'hui, poursuit notre interlocuteur, «je ne parviens pas à écouler une douzaine, et c'est regrettable». Il se plaint en plus des frais pour la fabrication des fesses et hanches. «Le matériel pour confectionner les hanches et les fesses coûtent cher. Nous débloquons de gros moyens pour satisfaire notre clientèle. » En effet, la balle d'épaulettes est à 250 000 Fcfa. Et en plus il y a les cuissards, mais aussi la main d'oeuvre.
Le commerçant précise toutefois qu'il rend grâce à Dieu. Abdou Také renseigne, en outre, sur le prix de vente des fesses et hanches par pièce. À son avis, le prix varie selon les commerçants. En effet, certains commerçants vendent les hanches seules à 2000 Fcfa et les hanches avec fesses à 2500 Fcfa. Alors que, poursuit notre interlocuteur, d'autres les vendent à , 1500 Fcfa pour les hanches et 1750 Fcfa pour les hanches avec fesses,

Profession : « Confectionneur de fesses et hanches artificielles »

Pape Diagne, tailleur à Pikine Icotaf, abonde dans le même sens. « Confectionneur de fesses et hanches artificielles » (sic), ce tailleur souli¬gne qu'il achète le sac d'épaulettes à 12 000 Fcfa. «Alors que ce sac ne permet de fabriquer que 12 pièces de hanches plus fesses ou 24 pièces de hanches», peste-t-il. Ce qui, à ses yeux, n'est pas rentable. Selon notre interlocuteur trouvé dans son atelier, «la vente de ces fausses hanches n'est pas aussi bénéfique que le pensent certains».

L'artificiel n'emballe pas la gent masculine

Ces pratiques ne sont pas pour plaire à la cible. Les hommes sont catégoriques. « Rien n'est plus beau que le naturel», disent-ils. Rencontré à la Médina, Assane se désole : «Les jeunes filles qui s'adonnent à de telles pratiques ne s'en remettent pas à la volonté divine. Si on est mai¬gre, il n'y a pas lieu de monter des hanches, c'est de la tricherie. Franchement, cela ne me plaît pas du tout». Lui emboîtant le pas, Amadou, rencon¬tré dans le même quartier, avoue que «cela n'a pas de sens, les jeunes filles d'aujourd'hui se sous-estiment. La beauté, elle est intérieure». Mais, dit-il, «ce que je déploré le plus, c'est le fait que maintenant même les grandes dames s'y mettent. Donnant un exemple : «La semaine passée, j'ai pris un car pour me rendre en ville, et à bord il y avait une dame qui pourrait à peu près avoir l'âge de ma mère. Et imaginez quoi, elle avait mis de faux cils et de faux ongles. Dans quel but ? Cela je ne saurais le dire», confie-t-il. Même constat aux Hlm. Ahmed Diop estime que c'est de l'acculturation. «Les jeunes filles suivent trop la mode, au point même d'oublier leurs propres valeurs. Je pense que la beauté n'est pas physique. » Même s'il reconnaît qu'il craque pour les hanches, il ne manque pas de préciser : «J'aime bien les hanches, mais à condition qu'elles soient naturelles». De son côté, Owen Sarr se soucie plus des risques que de telles pratiques peuvent engendrer. «Les jeunes filles sont inconscientes. Je me demande comment on peut mettre de la colle sur les yeux, soi-disant pour être in, avec la sensibilité de cet organe. » Il poursuit : « Pour les hanches, c’est moins grave. Mais si tu séduis un homme avec cela, au point qu'il veuille t'épouser, je pense que cela peut ' créer des problèmes, s'il découvre que c'est jus"te de l'artificiel. Franchement, je ne voudrais pas que ma copine, encore moins ma femme verse dans de telles pratiques».

CODOU BADIANE, ADAMA DIENG & SOPHIE BARRO (L’Observateur/Xibar )
Lu 5764 fois


Vos commentaires:

1.Posté par ornella le 08/02/2012 03:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Comme une usine de cils, on fournit de sortes de faux cils et cils extension. Avec la venue des Jeux olympiques à londres en 2012,on étudie particulièrement les cils de drapeau angleterre et cils d’autres drapeaux.Ils seront sûrement vendus très bien en cette année.On peut vous offrir les échantillons gratuitement s’ils vous intéressent .
En attendant de votre réponse .Merci !
Cordialement

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes