Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fédération congolaise de football. Antoine Ibovi: est-ce l’hallali?


Par SDC, Starducongo.com | Mercredi 21 Avril 2010 | Lu 1357 fois | 0 Commentaire



Au premier plan: Antoine Ibovi
Au premier plan: Antoine Ibovi
Le mois d’avril s’achèvera-t-il en lambeaux, pour Antoine Ibovi? Il semble être sur la corde raide. Ses contempteurs affirment que ses jours à la tête de la Fécofoot (Fédération congolaise de football) sont comptés. Réclamée, à cor et à cri, l’assemblée générale extraordinaire, qui se tient, finalement, samedi 17 avril 2010, sauf changement de dernière heure, à Brazzaville, tranchera.

En principe, on y examinera, essentiellement, le projet des nouveaux statuts de la Fédération.
Une fois encore renvoyés à la Fifa (Fédération internationale de football association), ces statuts amendés retomberont sur les tablettes de la Fécofoot. L’assemblée générale ordinaire élective pourra, alors, se tenir. Le 8 mai, selon le chronogramme de la Fécofoot, validé par la Fifa.

L’élément nouveau est le spectre de la motion de défiance contre Antoine Ibovi. Face aux «tergiversations éhontées » de son groupuscule, selon leur expression, les clubs ou ceux qui se réclabres de l’assemblée générale ont décidé d’inscrire à l’ordre du jour du conclave du 17 avril cette motion de défiance. Ils accusent l’équipe d’Antoine Ibovi d’avoir traîné les pieds, brisé le consensus du Caire et, vieux refrain remis à la mode, continué à violer les statuts fédéraux. En cas de recevabilité, le vote déterminera si oui ou non Antoine Ibovi doit partir avant les élections.
Mais, ce point ne rencontre pas l’assentiment des pontes de la Fécofoot. On se battrait là-dessus. Naturellement, cela fait perdre le sommeil au gars et sa bande. Alors, ils s’accrochent, bouffis d’assurance et d’ambition.

Augure d’un match musclé, sans concession. Tous les moyens seraient bons pour remporter ce succès de leur vie. L’argent circulerait à ciel ouvert. Pour l’achat des consciences? L’autre jour, on a surpris des combinards, dans un hôtel de la place. D’autres s’étaient déplacés à Pointe-Noire, auparavant, pour rallier à leur cause des soi-disant mécontents du camp adverse. Moyennant «feuillets neufs», semble-t-il.

Au grand dam des humoristes. Pour ces derniers, c’est de l’argent sale dont il est malaisé de justifier la source, alors qu’il en manquerait pour faire avancer la baraque football congolais.
Bref, le délégué de la Fifa, invité à l’assemblée générale extraordinaire du 17 avril, pourrait, donc, découvrir une autre réalité sur le terrain. Cela aura, de toutes façons, l’avantage de faire prendre conscience du rebondissement de la crise congolaise à la Fifa.

Qui vivra verra!

Jean ZENGABIO
(La Semaine africaine)
Lu 1357 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes