Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

«Fimbu»: Wazekwa s’illustre en préfet de discipline !


Par Laprosperiteonline.net | Jeudi 10 Septembre 2015 | Lu 479 fois | 0 Commentaire

Que faut-il faire pour remettre sur le rail ou sur le droit chemin certains musiciens qui excellent dans l’obscénité, la concurrence déloyale ou encore dans l’impolitesse en République Démocratique du Congo ? Cette question a trouvé une réponse auprès de S’grave Félix Wazekwa. L’artiste propose un fouet ou une chicotte, qui veut dire «FIMBU» en lingala (langue locale), pour frapper et discipliner les leaders et autres vedettes de la musique congolaise.



Félix Wazekwa
Félix Wazekwa
Artistiquement, «FIMBU» est le titre phare du nouveau générique single (une chanson d’animation), que vient de lancer Wazekwa dit ‘‘Monstre d’amour’’, pour faire danser les mélomanes.

100% ambiance, le morceau est constitué d’une musique vibrante et pleine d’énergie. S’grave a réalisé cette nouvelle chanson à Kinshasa avec le concours de jeunes musiciens de son orchestre, Cultur’A Pays Vie, qui ont donné les meilleurs d’eux-mêmes.

Très show par sa rythmique, «Fimbu» est composé de mélodies et cris d’animation percutant qui ne manqueront pas de faire plaisir aux amoureux de la danse.

Pour joindre l’utile à l’agréable, la star dispose déjà le clip vidéo de cette chanson dont les images renseignent sa puissance en terme de création des nouvelles danses et chorégraphies. Une fois encore, les génies de Cultur’A pays vie sont allés plus loin dans l’imagination en créant la différence pour le plaisir de fanatiques. Ils présentent des danses qui sont difficiles à exhiber, mais très admirables en regardant.

Pour l’artiste, «Fimbu» est une expression de colère pour discipliner tout le monde qui va marcher à l’encontre de mœurs, dans la société. C’est aussi, explique l’auteur, une manière de solliciter auprès des autorités le retour du fouet au Congo pour remettre de l’ordre dans nos habitudes.

‘‘Désormais, je suis là pour veiller contre les obscénités dans les messages et vidéo dans la musique. Parce que la censure boite un peu dans notre pays. Simplement pour dire tolérance zéro dans la musique congolaise’’, a déclaré S’grave.

Par ailleurs, le patron de Cultur’A pays vie s’est dit prêt à jouer le rôle de préfet de discipline pour frapper les «terroristes-musiciens» qui veulent détruire la société congolaise avec leurs messages obscènes et érotiques dont les enfants sont aujourd’hui exposés en les écoutant jour et nuit.

D’après Wazekwa, « Fimbu » est déjà disponible dans les médias en version audio et vidéo pour la promotion. Bientôt, la chanson sera lancée sur le marché pour le grand public.

Notons que «Fimbu» intervient avec une mission précise de renforcer, réchauffer «I Love you», le dernier album de 13 titres du groupe Cultu’A, qui a été lancé en décembre 2014.

JD
Lu 479 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer


Dans la même rubrique :
< >

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes