Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Football : Les dossiers brûlants de la Fécofoot


Par La Semaine Africaine | Mercredi 23 Décembre 2015 | Lu 253 fois | 0 Commentaire

La reprise des compétitions, la professionnalisation progressive du football, la mise en place des organes juridiques de l’instance, la subvention de l’Etat aux clubs, le recrutement du successeur de Claude Le Roy à la tête des Diables-Rouges, sont, entre autres, les dossiers brûlants de la Fécofoot (Fédération congolaise de football).



Des membres du comité exécutif de la Fécofoot.
Des membres du comité exécutif de la Fécofoot.
Le comité exécutif a planché là-dessus, le 12 décembre 2015, avec les présidents des clubs de Ligue 1, sous la pression de ce qu’on peut appeler leur syndicat, l’A.p.c.f (Association des présidents des clubs de football).

Du championnat d’élite Ligue 1

La discussion a tourné autour de la date du coup d’envoi. Sans passion, il est vrai. Finalement, les deux parties sont tombées d’accord. Le championnat national d’élite Ligue 1 sera lancé, le 9 janvier 2016. Sans innovation. Il y aura vingt clubs, au départ, à condition qu’ils remplissent les critères d’octroi de la licence CAF. Il est fait, notamment, obligation aux clubs d’avoir un siège disposant de l’outil informatique nécessaire, un compte bancaire, un stade d’entraînement conforme, d’être liés aux joueurs et aux staffs technique, administratif et médical par des contrats dûment validés. Faute de quoi, tout club, tenté de participer au championnat, doit renoncer à son ambition. Combien de clubs se targueraient de les remplir, par ces temps particulièrement durs de disette? Quitte à la Fécofoot de sanctionner les «incapables» et se débarrasser, ainsi, d’un surplus inutile. Il faut viser la qualité et l’efficacité du spectacle. Et puis, le championnat d’élite est une chose trop sérieuse qu’il doit s’éloigner d’un forum populaire.

Des organes juridiques

Pour ce qui est de l’exigence des clubs, concernant la mise en place des organes juridictionnels, les membres sont élus en assemblée générale, pour deux ans. Leur renouvellement ne se fera qu’à la prochaine assemblée générale. Mais, dorénavant, la Fécofoot doit se faire violence, en évitant de nommer, à leurs têtes, des courtisans. Et s’en tenir au profil de dirigeants, tel que l’exigent les statuts.
De

La Linafoot

Elle sera mise en place, lors de la saison sportive 2016-2017, comme convenu à l’assemblée générale du 23 septembre 2014, le temps de permettre à la commission juridique de rédiger les textes de fonctionnement, en conformité avec les statuts fédéraux. Là aussi, le poids des clubs ne doit pas être ignoré, ainsi que le recours aux Sachants. Comme cela se passe un peu partout, en Afrique ou ailleurs où l’on est en quête de gens intègres pour animer des structures dont dépend le développement de notre football.

De la subvention des clubs

On ne tresse pas une corde sur la cuisse d’autrui, dit un adage de chez nous. Mais, les dirigeants des clubs se sentiraient, en effet, soutenus et encouragés, si la Fécofoot pèse de tout son poids, pour que la subvention financière de l’Etat tombe, annuellement, dans leurs escarcelles respectives. Dans ce giron guère favorable au sponsoring. L’Etat, en définitive, n’est-il pas l’utilisateur par excellence des joueurs que les dirigeants des clubs entretiennent au prix de mille et un sacrifices? C’est dire l’ampleur de la tâche qui attend la Fécofoot.

Un coach… et vite, pour les Diables-Rouges

L’avenir immédiat des Diables-Rouges est préoccupant. Tout le monde le sait. Il est, donc, l’une des priorités de la Fécofoot. Il passe par le recrutement du successeur de Claude Le Roy. Un appel à candidatures a été lancé. Le délai de dépôt des dossiers par les postulants a expiré, le 20 décembre 2015. Mais, pour le Ministère des sports, en raison de ses finances que l’on dit diminuées, pour l’année 2016, à cause des restrictions budgétaires liées à la baisse du prix du baril de pétrole, sera-t-il facile de signer un chèque à plusieurs zéros, si l’on s’en tenait à un technicien de renommée qui coûte cher?

Guy-Saturnin MAHOUNGOU
Lu 253 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes