Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Football et athlète de haut niveau

Une contribution de Charles Loubassou


Par SDC, Starducongo | Mercredi 15 Juillet 2009 | Lu 1034 fois | 0 Commentaire



Charles Loubassou
Charles Loubassou
Le sport congolais est en constante régression. Aussi, comme pour un malade, le Ministère des sports a-t-il initié, dans l’ombre, dernièrement, une énième réflexion pour le sortir de l’agonie dans laquelle ce sport patauge, depuis belle lurette. Charles Loubassou, ancien secrétaire général de la Fécofoot (Fédération congolaise de football) et secrétaire général du Comité congolais Pierre de Coubertin, membre de la sous-commission «La reconnaissance de l’excellence et l’insertion sociale du sportif» propose sa contribution, s’agissant particulièrement du football, sa discipline de prédilection.

Selon le révérend Père Didon, qui fut directeur du collège d’Arcueil, en France, le sport de haut niveau se traduit par la devise de son collège, à savoir: «Citius-Fortius-Altius» (Plus vite-Plus fort-Plus haut), qui sera, ensuite, adopté pour les Jeux Olymiques, par Baron Pierre de Coubertin, père desdits Jeux et fondateur du C.i.o (Comité international olympique). Néanmoins, qu’il s’agisse du sport de haut niveau ou de l’athlète de haut niveau, il convient d’en définir les caractéristiques.

I. Caractéristiques du sport de haut niveau ou de l’athlète de haut niveau

-la qualité de jeu ou la qualité de l’effort
-l’intensité du jeu ou l’intensité de l’effort

II. Football de haut niveau

S’agissant du football, qui est ma discipline de prédilection, on entend par football de haut niveau le football international, les championnats de Division nationale ou de première Division ligue, car ce sont les sportifs de haut niveau qui pratiquent le football de haut niveau. C’est au cours des matchs opposant ces équipes que l’on observe la qualité et l’intensité du jeu.

Ainsi, du point de vue des caractéristiques du jeu de haut niveau, si hier, certaines idéologies et querelles étaient basées sur le jeu offensif et le jeu défensif, sur le jeu direct et le jeu indirect, on peut se dire que celles-ci n’ont plus leur place à nos jours, car il semble, aujourd’hui, que le jeu de haut niveau se caractérise par deux dominants essentiels:la qualité de jeu et l’intensité du jeu. Ainsi les équipes de haut niveau sont celles qui associent les deux vertus fondamentales, c’est-à-dire la qualité du jeu qui se traduit ou s’exprime par la production d’un jeu clair et précis, dominé par la possession du ballon.

L’intensité du jeu, qui se manifeste par la capacité de reprendre, rapidement, possession du ballon, par le marquage et l’harcèlement de l’adversaire. Ainsi, pour l’équipe soit de haut niveau, elle doit pratiquer la qualité dans l’intensité ou bien l’intensité dans la qualité selon la dominante.
Aujourd’hui, on ne peut s’imposer que par le talent et le travail associés.
(A suivre)

LA SEMAINE AFRICAINE
Lu 1034 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes