Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Football : l'actualité des Diables rouges et des Congolais de la diaspora en Europe


Par Brazzaville-adiac.com | Mercredi 6 Février 2013 | Lu 1593 fois | 1 Commentaire



Football : l'actualité des Diables rouges et des Congolais de la diaspora en Europe
Après six premiers mois concluants en Estonie, Prêche Mboungou, ancien sociétaire de l'AC Léopards, a prolongé son contrat avec Tammeka, repêché administrativement en première division. Le milieu défensif de 20 ans se confie sur sa progression et sur ses ambitions.

Les Dépêches de Brazzaville (LDB) : Prêche, vous venez de signer pour deux ans et demi avec Tammeka Tartu. Vous aviez pourtant des envies d'ailleurs. Que s'est-il passé ?

Prêche Mboungou (P.M.)
: Oui, je viens de signer un nouveau contrat avec Tammeka, mettant ainsi fin à une intersaison perturbée. Dans mon plan de carrière, je pensais partir après mes six premiers mois ici, surtout que Tammeka était initialement relégué. Mais le club a été repêché et a beaucoup insisté pour que je reste. Mon agent et la direction ont beaucoup discuté ces derniers jours et j'ai pris la décision de rester.

LDB : N'aviez-vous aucune offre concrète ?

P.M
. : Plusieurs clubs m'ont approché, mais Tammeka m'a bloqué jusqu'à la fin de mon contrat. Il y avait par exemple l'AEL Limassol, club chypriote qui a joué la Ligue Europa. Mais quand j'ai enfin été libre, ils avaient jeté leur dévolu sur un autre joueur. C'est comme ça. J'ai eu aussi un contact très avancé avec un club belge, mais qui a eu des problèmes financiers, donc ça ne s'est pas fait non plus.

LDB : Avez-vous anticipé un futur départ dans ce nouveau contrat avec Tammeka ?

P.M
. : Oui, bien sûr. Mon agent a fait en sorte que j'ai une porte de sortie à chaque mercato en cas d'offre intéressante, pour éviter de revivre pareille mésaventure. À moi désormais d'être bon sur le terrain pour attirer les offres de clubs plus huppés.

LDB : Relégué en fin de saison, Tammeka reste finalement en première division. Que s'est-il passé ?

P.M.
: Deux clubs ont été relégués administrativement pour des problèmes de budget. Tammeka, qui est le principal club de Tartu, la deuxième ville du pays, a des finances saines et a donc été repêché.

LDB : Quels sont les objectifs annoncés par la direction pour la saison à venir ?

P.M.
: Nous sommes qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe d'Estonie [NDLR, contrairement au championnat qui est calqué sur l'année civile, la coupe est à cheval sur deux années. Commencée en août 2012, elle s'achèvera en mai 2013], et nous visons la victoire finale. En championnat, nous voulons donner une meilleure image que celle de l'an passé et montrer que cette relégation était un accident.

LDB : Que voulez-vous dire par accident ?

P.M.
: Normalement, Tammeka est habitué aux 6e ou 7e places, pas à la dernière. La saison dernière, le club a voulu s'appuyer sur les jeunes formés au club, du coup nous étions trop tendres. Comme l'expérience n'a pas porté ses fruits, le club s'est bien renforcé durant la trêve. Un coach allemand est arrivé avec des joueurs dans ses bagages, dont un qui est passé par le centre de formation du Bayern Munich. C'est prometteur.

LDB : Parmi ces renforts, il y a donc vous. Pouvez-vous vous présenter aux supporteurs congolais qui ne vous connaissent pas ?

M.P.
: Je suis un milieu défensif, qui peut également jouer en défense centrale, comme c'était le cas ce matin, en match amical. Quand j'évoluais au Congo [NDLR, à Saint-Michel, puis à l'AC Léopards], je jouais vraiment devant la défense, presque comme deuxième stoppeur, axé sur la récupération. En plus, on me demandait de ne pas dépasser la ligne médiane. Mais depuis que je suis en Estonie, j'ai beaucoup progressé sur l'aspect offensif. Le staff m'a demandé de travailler davantage sur l'utilisation du ballon après l'avoir récupéré, surtout que je suis à l'aise des deux pieds. En fait, je suis droitier, mais je me sens mieux avec le gauche.

LDB : Vous avez joué en sélection de jeunes, mais n'avez jamais été appelé en A. Est-ce un objectif pour vous ?

P.M
. : Oui, j'ai porté le maillot en équipe de jeunes, dont les U23 lors des qualifications pour les JO 2012. Forcément, jouer avec l'équipe fanion est un rêve et un objectif. Je vais donc continuer à travailler pour gagner ma place et faire mon trou dans l'équipe. Maintenant, je sais que je ne suis pas dans un championnat très exposé, mais le niveau y est quand même intéressant. Si le sélectionneur veut venir voir, je pense qu'il sera surpris. Et tout cas, je l'invite quand il veut.

Propos recueillis par Camille Delourme
Lu 1593 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Stacks le 27/01/2014 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils annonce ont utilisé un peu un fond à la matrix pour mettre en avant les maillots, c’est marrant.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes