Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Football: l’arbitre international Simon Bantsimba tire sa révérence


Par Adiac-congo.com | Dimanche 26 Avril 2015 | Lu 219 fois | 0 Commentaire

La mort de l’arbitre international de football, Simon Bantsimba, le 19 avril dernier vient de plonger à nouveau le football congolais dans la consternation. Les témoignages et les hommages de ses amis, proches et parents ne cessent de se succéder pour celui qui incarna des années durant le succès et l’auréole du sifflet congolais.



l'arbitre Simon Bantsimba
l'arbitre Simon Bantsimba
Militaire de profession, Simon Bantsimba a su concilier le métier des armes et le football dont il fut toute sa carrière un des sifflets références du Congo aux côtés de Joseph Blanchard Angaud, Engoua, Denis Obambet, Souekolo, Omer Yengo, Ondziel Ndinga, Hugues Opangault, Kokolo Kopa, Souekolo, Osseté Poto…

Arbitre autoritaire et intransigeant, Simon Bantsimba le fut durant toute sa carrière débutée dans les années 70 comme arbitre-ligue. Bien côté par ses pairs et par le public du fait de son impartialité, il va rapidement franchir les étapes : arbitre fédéral à partir de 1981, puis international quelques années plus tard. Ce qui lui donna l’occasion de sillonner l’Afrique, officiant de nombreuses rencontres sur le continent, recueillant à chaque sortie la marque de confiance de la Confédération africaine de football (Caf). Présent lors des CAN 1986 en Egypte et 1988 au Maroc, Simon Bantsimba a aussi dirigé les matchs de la coupe du monde des cadets en 1985 en Chine et 1987 au Chili.

Lors du dernier tour des éliminatoires de la CAN 1986, il eut l’insigne honneur et la lourde responsabilité de diriger la rencontre Zaïre-Maroc en septembre 1985 à Lubumbashi. Le penalty accordé au Zaïre à quelques minutes de la fin du match mais raté par l’attaquant zaïrois Kabongo Ngoy, qui vit son tir être détourné par l’excellent gardien Badou Zaki a alimenté pendant longtemps la polémique. Cela ne l’empêcha pas d’être présent à la CAN l’année suivante.

Homme au tempérament parfois nerveux, Simon Bantsimba n’a pas eu que d’amis dans le football mais aussi dans la vie. Il n’hésitait pas de répondre à sa manière aux provocations de certains supporters troublions lors des matchs au stade de la Révolution mais aussi à certains commentaires jugés excessifs de certains journalistes trop sévères à l’endroit de l’homme en noir qu’il fut.

Membre de la commission des arbitres à la fédération congolaise de football, Simon Bantsimba fut très ouvert et ne cessait de conseiller les jeunes arbitres au respect des 17 lois du football.

Simon Bantsimba est né le 30 mars 1950. ERn tant que militaire, il aimait se faire respecter dans la vie, dans son métier d’arbitre et dans la famille en gardant toujours la bonne humeur et la simplicité qui l’ont toujours caractérisé le long de sa vie avant qu’il ne tire sa révérence.

Hervé Brice Mampouya
Adiac-congo.com
Lu 219 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes