Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Football : le gouvernement lève les sanctions qui pesaient sur la Fécofoot


Par Brazzaville-Adiac | Mardi 20 Décembre 2011 | Lu 613 fois | 0 Commentaire



Jean-Michel Mbono
Jean-Michel Mbono
Le ministre des Sports et de l'Éducation physique l'a indiqué après la signature par le président de la Fédération congolaise de football (Fécofoot) de l'engagement de bonne foi

La crise qui déchirait la Fécofoot a connu son dénouement le 17 décembre. Jean-Michel Mbono, qui a refusé de signer le 7 décembre le document élaboré au terme des négociations menées par le Comité national olympique et sportif congolais (Cnosc), a revu sa position. Un dénouement heureux pour les équipes engagées en compétitions internationales. Puisque le ballon peut désormais rouler à travers tous les stades du pays. La structure quant à elle a été réintégrée dans la liste des fédérations qui bénéficieront de l'aide financière, matérielle et en personnel de l'État congolais.

L'engagement de bonne foi signé par le président de la Fécofoot vise la conciliation et la franche collaboration entre les différents membres de la Fécofoot, notamment dans l'interpellation des statuts. Le document précise dans son article 2, que toutes les décisions prises dans la période de crise depuis le 18 octobre sont considérées nulles et de nuls effets. Par ailleurs, il a été créé un comité de suivi composé de deux délégués, dont un membre du ministère et un autre du Cnosc. Ce comité est chargé de suivre la mise en œuvre de la feuille de route issue des conclusions de la négociation que le Cnosc a menée sur instruction du ministre des Sports et de l'Éducation physique.

Cette feuille de route prévoit la session du comité exécutif au cours de ce mois et l'assemblée générale inaugurale en janvier. Le mandat du comité de suivi prend fin au terme de cette dernière session.

La crise à la Fécofoot, rappelons-le, a éclaté le 18 octobre lorsque 12 des 17 membres du comité exécutif initiaient une pétition dans laquelle ils dénonçaient la violation répétée des statuts par le président de la Fécofoot et l'opacité dans la gestion financière de la structure. Jean-Michel Mbono avait écrit le 21 octobre au ministre des Sports, pour arbitrage. Ce dernier confiait la mission au Cnosc.

Le 23 novembre, les pétitionnaires décidaient de la suspension de Jean-Michel Mbono. Ce dernier faisait recours à la commission de discipline de la Fécofoot, qui prononçait elle aussi des sanctions contre Jean Toussaint Loemba, Jean-Paul Fouani, Serge François Bouka et Marcel Ngono. Cette crise a empiré lorsque Jean-Michel Mbono a refusé de signer, devant le ministre, l'engagement de bonne foi. Léon Alfred Opimbat avait au nom du gouvernement pris l'engagement de suspendre ses crédits à la Fécofoot et avait ordonné la fermeture de tous les stades de l'Etat.

James Golden Éloué
Lu 613 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes