Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Football : les joueuses de Ouesso souhaitent un Championnat national féminin


Par SDC, Starducongo.com | Jeudi 5 Mai 2011 | Lu 480 fois | 0 Commentaire



Morayouma, capitaine du Ceman.
Morayouma, capitaine du Ceman.
Les footballeuses ont fait entendre un cri du cœur à l'issue de la première édition du Challenge Ange-Antoine-Abena que la Ligue de football des jeunes de la Sangha (Lifojes) a organisée les 23 et 24 avril

Les athlètes ont souhaité que la Lifojes pérennise la compétition et ont demandé au président de la Fédération congolaise de football (Fécofoot) d'organiser un Championnat national de football féminin qui regrouperait toutes les équipes des départements.

« C'est la première fois que je participe à une compétition de football. C'était une belle aventure. La pérennisation de celle-ci nous permettrait d'acquérir de l'expérience et d'exprimer un jour nos talents aux côtés des grandes équipes de Brazzaville et de Pointe-Noire. Nous demandons donc à la Fécofoot de porter son regard sur les équipes féminines des départements. Nous prions également les cadres du département de la Sangha de nous soutenir dans cette aventure », a souhaité la latérale droite de la formation du Centre des métiers et des arts aménagés (Ceman), Morayouma. Âgée de 17 ans et mesurant 1,65 m, elle a épaté le public par sa vitesse et son efficacité dans les contre-attaques.

Sa coéquipière, la redoutable gardienne Mezula Matti (16 ans) a arrêté quatre tirs au but lors de la finale. Elle a salué l'initiative et s'est engagée à donner le meilleur d'elle-même dans la discipline. « Je suis fière de cette aventure que je pensais être de l'amusement au départ. Je m'appliquerai désormais. Mais si la Fécofoot peut nous apporter une aide, je pourrais faire partie du onze national lors des prochaines échéances », a-t-elle proposé.

Les jeunes footballeurs de la Sangha ont également lancé un appel à la Fécofoot pour l'organisation d'un Championnat national des jeunes. « Nous demandons à la Fécofoot de réfléchir à l'organisation d'un Championnat national des jeunes, car la Sangha dispose de talents qui sont malheureusement cachés par le manque de compétition. Cela nous permettrait de nous mesurer à d'autres départements. Nous demandons aussi aux autorités de notre département de nous offrir les équipements sportifs », ont lancé Prince Ndama Akouala et Manish Ekoundi Tangui, tous les deux gardiens de but des écoles Guillaume-Bokouaye et Antoine-Milandou.

Les jeunes de la Sangha, qui montrent un potentiel certain, ont donc besoin de soutien pour confirmer leur talent, surtout chez les filles.

Charlem Léa Legnoki (Brazzaville-Adiac)
Lu 480 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes