Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Formation des taekwondoins : Me Goma Kamba apporte sa pierre à l’édifice


Par Adiac-congo.com | Samedi 15 Février 2014 | Lu 337 fois | 0 Commentaire

L’expert franco-congolais a regagné Brazzaville pour diriger un stage visant à préparer les athlètes au championnat d’Afrique de la zone 4 qui aura lieu sous peu.



Me Goma Kamba en compagnie du président de la Fécotae. crédit photo Adiac
Me Goma Kamba en compagnie du président de la Fécotae. crédit photo Adiac
Me Goma Kamba a résolu de mettre son expertise au profit des taekwondins nationaux pour accroître leur savoir-faire en la matière. Étant donné que ces derniers ont la lourde responsabilité de faire rayonner, avec succès, le taekwondo congolais au-delà des frontières nationales. C’est d’ailleurs pour cette raison que la Fédération congolaise de la discipline (Fécotae) l’a fait venir. Une politique préalablement définie dans le programme d’activités de la Fécotae qui se réalise tant bien que mal. Puisque Me Goma Kamba est le deuxième expert international à qui la fédération a fait appel pour la formation des athlètes, l’objectif étant de répondre à l’urgence de la préparation des Jeux africains et des autres compétitions qui pointent à l’horizon.

Le stage dirigé par cet expert réunit donc les athlètes venus de plusieurs départements du pays. Les champions et vice-champions du tout dernier championnat national, disputé en décembre dernier, sont les premières cibles de cette formation. Il s’agit des athlètes des catégories juniors et seniors hommes et dames. Le constat fait par Me Goma Kamba est que tous les stagiaires n’ont pas le même niveau technico-tactique. Certains sont, en effet, plus avancés que d’autres. D’où la nécessité de travailler pour combler le fossé de sorte à mettre tous les athlètes au même diapason ou presque. « Nous sommes en train de faire de notre mieux pour que l’ensemble des athlètes soient compétitifs en ayant un niveau leur permettant de rivaliser avec ceux des autres pays », a expliqué Me Goma Kamba, tout en soulignant que les athlètes doivent aussi s’impliquer de façon individuelle.

Pour mieux évaluer la capacité des stagiaires à appliquer les enseignements reçus, une phase pratique en situation de compétition aura lieu le 16 février. Lors de l’officialisation de ce stage, il y a quelques semaines, le président de la Fécotae, Stanislas Mbys, avait déjà souligné qu’un renforcement théorique des capacités, qui n’est pas suivi de la pratique, ne permet pas toujours d’améliorer les résultats en compétition. Pour rappel, Me Goma Kamba est ceinture noire 4e dan. Compétiteur de haut niveau, il a plusieurs titres à son palmarès. En dehors des médailles empochées dans diverses compétitions internationales, l’expert a été sacré champion de France en mars 2004. Il a également dirigé plusieurs stages technico-tactiques à travers le monde. Pour l’heure, le stage qu’il dirige à Brazzaville suit son cours normalement.

Rominique Nerplat Makaya
Lu 337 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes