Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

François Salomon de KODIA Alias FRANCOS UOMO

A l’époque de la vie des Clubs De « La SAPE » à Brazzaville (Témoignages : Autres temps, autres mœurs)


Par SDC, Starducongo.com | Dimanche 30 Janvier 2011 | Lu 4809 fois | 30 Commentaires



François Salomon de KODIA  Alias  FRANCOS UOMO
1 - CE QUE C’EST QUE « LA SAPE »

La « SAPE » est un sujet toujours à la une dans les quartiers Sud de Brazzaville. J’aurais été trop présomptueux, si je m’accaparais de son histoire, plus encore de sa création.

D’abord, l’Africain, en général et le Congolais en particulier, sont consommateurs à plus de 80% des produits manufacturés. Toutefois, l’artiste BOUNZEKI pris de court par le temps et le minutage du disque en avait effleuré la genèse congolaise, même si la suite donna lieu à des discussions souvent subjectives et passionnantes.

De fait la mode vestimentaire que nous avons adoptée est universelle. « Elle est un recommencement éternel », avait dit un auteur. Elle puise ses origines dans trois pays : l’Italie, l’Angleterre et la France. Les deux premiers fabriquent, quand le troisième lance et distribue, en s’occupant cependant du « design ». Son éclosion dans notre pays, s’est faite entre les deux guerres mondiales. « Après la pluie, vient le beau temps » dit un adage. Le monde à recouvré la détente de 1920 à 1938 et de 1946 à ce jour. Vous n’en douterez pas, c’est ce qui arrive déjà chez nous au Congo. Après ces ignobles guerres fratricides, la « SAPE » reprend ou renaît. A une époque reculée, homme d’Etat, hommes d’Affaires, Journalistes, Artistes de tous bords et même les Gangsters « se sapaient » à mort la mode vestimentaire étant devenue un phénomène de société qui défrayait la chronique. Les revues proliférèrent et l’industrie textile fut florissante
Les précurseurs congolais furent cependant les anciens combattants enrôlés dans l’armée française, pendant les deux guerres mondiales, talonnés de très près par les premiers étudiants partis en Europe à partir des années 40.

2 - André MATSOUA, PREMIER SAPEUR

Refoulé de France en 1922 pour cause de comportement subversif et de conspiration, le « grandissime »André MATSOUA rentre à Brazzaville menotté, arborant un costume Tennis (rayé noir blanc) avec des chaussures italiennes à deux tons (Salamandera) look dont raffolait le truand parfait Alphonse CAPONE, dit AL CAPONE de Chicago (Etats-Unis), ainsi que STAVISKY et l’industriel André CITROEN.

3 - Fulbert YOULOU GRIFFE Christian DIOR

Dès l’indépendance en 1960, le président Fulbert YOULOU, très gêné par son statut de prêtre, se contentait des soutanes griffées Christian DIOR, quant le président Jacques OPANGAULT son alter ego entouré de ses ministres TCHTICHELLE, NZALAKANDA, BAZINGA, GANDZION, OKOMBA, KINZSOUNZA, SATOU, etc. rivalisaient avec le groupe du président KENNEDY, dont la réputation d’élégance faisait l’objet de tous les commentaires, dans la capitale congolaise

4 - LE BEAU MONDE DES CLUBS A BRAZZAVILLE (50/60)

Dans les années 50, à l’instar du beau monde de Paris, nos doyens brazzavillois créèrent des Clubs. C’étaient l’époque des beaux gosses comme BONDAWE, LOBAGNE, KINKANI, FYLLA Rombot, PEMBELO Pemb’s, qui constituaient « Le CLUB DES SIX ». A côté d’eux, à Poto Poto, « LES VIEUX COLOMBIERS » ; NGOMA-NGANGA, AYESSA, SANGS, etc. A Bacongo ; « LES EXISTENTIALISTES (Exito Tabou) imitation de la doctrine de Jean-Paul SARTRE et d’Albert CAMUS, Albert MANOUANA, TARI CALAFARD, MOLINART, DIORAT, LENGA, TONTON ELISABETH, Bertin GANGOUSSOU, JEAN-PAUL, etc. Ensuite, « LES CABARETS DE GRAND JAZZ » avec MASSAMBA Dragon, Bernard KOUAMALA, Basile MAKANGOU, KANZA Remetter, NGANGA Copo, DEMAPART, NGANGA.,
LAFOURCADE, Marc KIBOUYA CVS, puis CALARDS qui s’était détaché pour fonder « LE CLUB BEL AGE » dont faisait partie Luc NSANA, Jeff AKANATY, Claude GOMA le môme, MASSAMBA « Technicien », Jérôme ROBUSTELLY.

Avant eux il y avait les doyens du Club TANDOU constitué d’Albert TANDOU, NTABA, Gérard KOUMBOU, PIWENS, etc. Citons aussi les individualités comme ; Maître GNALI GOMEZ, Jean-Pierre ELOUMA, ELENGA Ellington, ITOUA « Baguette », Emile Gentil OKEMBA, (président d’un club de danse) Henri MONDJO, EBONDZI BATO, MBATI, NTARI BAKALA, MOUSSA Marais, NKARI PEPETE, OTA, NDENGUET ATIKI, STAUSS, TATY « Sabrosso »,

5 - LES JEUNES PREMIERS (J.P.) Véritables « Gentlemen’s » Brazzavillois (Sape et Musique)

A partir de 1960, naquit un Club assez original : LES JEUNES PREMIERS (JP), dragueurs brazzavillois, avec comme président FRANCOS DE KODIA, suivis de Jacques LAMONTA, Théophile MABANGUELET, Andoche NTOUMI, Clément OSSINONDE, Alexis PAMBOU, DIACK, KWAPITY, JP MOUANDA, Josard NKANZA, El GOMEZ NGOMA, Apollinaire NGANGA, BINA Willy, Charles MAKAYA, ITOUA Langlet, Adam YOKA, Pascal GAMABA, MAC SAM, Liberlin SORIBA DIOP, Kargu NZABA, SIASSIA, KONGOLELA, Germain MONGUIA « Voltard », SIMPLEX, MIRWO KOLOLO, NJAYE, Sissi SIASSIA, LIDORIN, ALOLO, Sergent ZOUNGOULA, etc. Tous ces jeunes firent parler la poudre dans tous les arrondissements de Brazzaville. Le Club « LES JEUNES PREMIERS » avait contribué à la disparition du sectarisme. Voire du tribalisme. Il avait des membres dans tous les arrondissements

6 - LE CLUB DES DURS : « LES DUCS »

Après LES JEUNES PREMIERS ce fût le tour des « DUCS » avec Christian GILBERT, Aimé BONGO, Armand YOKA, Firmin AYESSA, Marius MOUAMBENGA, NDINGA, ABONKELE, NGAKALA, etc. « Les Ducs » régnaient particulièrement à Poto-Poto où ils ont organisé des activités d’utilité publique.

7 - PELE MELE. ONT EGALEMENT FAIT PARLER D’EUX

« LES CABESTANS » qu’animaient Jeff MAKOUEZI, Michel MASSAMBA-KAZA, Tapele BATANGA, « LES MANEQUINS », « LES COPAINS » de BIZIKI, JELTOS, MASS, « BELN AMERICAIN »
« LES MACQUIS »
avec PERLS, LES GITANS de DJIMISSI, « LE DUO »
Charly EBINA, MBEMBA Pablito. « LE TRIO” CLEM-DAUBRIND, Gervais MOULAMBA, Etienne GOMA. “LES JP NOUVELLE VAGUE” : Bienvenu BANKAITES, SCOLTY, Jean-Louis MONEKOLO, Théophile KIABIYA, Claude-Maurice MALELA. « LES DEMI-SEL » : André MAVOUNIA, Jean-Pierre NGOLE, etc. TANDOU, GOMA, Simon HENRIQUET. Sont cités parmi les beaux gars tranquilles : Gérard BITSINDOU alias « Manuelo », Paul WAMBA, Jean-Louis NKOUNKOU, Mermans YOUGUIMISSA, et Isidore MVOUBA « Ya Isis » du beau gratin de Ouénzé, son fief natal.

TROIS « TOP MODEL »

-- Alfred OPIMBA « Ya Opi », président de l’ACOS, c’est le « Top Model » qui arbore le costume et un feutre comme un vrai Londonien ; Tout comme, chacun dans son genre :
--Jean-Jacques BANKAITES, et Jean-Robert BIYOT.

CEUX QUI SORTENT DU LOT DES CLUBS ET ONT FAIT LES BEAUX JOURS DE BRAZZA MONDAIN

Enfin, pour éviter que mon discours ne soit trop long et verbeux, je me garde de citer les Clubs nés après la décennie 60, mes enquêtes n’ayant pris que les années 20 à 60. Cependant je peux citer parmi les incontournables brazzavillois de classe : Nic FYLLA, Braudley FYLA, Marhon GOMA, LEANDRE, VANGAM, TCHERDO LHONY, COFEENO, AKWISS, DANOU, Wallace MAKANGA, MALAPET, SITA, Wallace MAHOUNGOU, GALLIMARD, Patrice NKOUNKOU, Edgard MBEMBA,, S. BOUKA, Frédie IBARA, Jean RIVER, Jojo BOTSEBE, FAUSTIN, Roland OTA, Patou KIMBALOU, MOUKA, Lucky LUCIANO, Joseto MASSENGO, Nono GANDOU, MAGI, LOUBOSS, Jacob MASSENGO, Topa ANGELO, Romuald BASSENGA, Serge DAPY, Justin MVOUKA, CLOCLO, Georges-Bruno de KODIA, LAPSY, Pripa PEDRO, Deep KOUKA, MALEBA GONDET, HASSAN, Denis MALANDA, MASSENGO « Fonctionnaire », Cyriaque NGOMA, Destin SITA, . MOULELE, Arthur MAYALA, MAVARIK, Marcel MAYEMBO, PROUSS, JP NGOUAKOU, Serge Denis MATONDO, DIDAS, CUTINO, Mac NJIMBOU, LA CHAISE, BERTOUT, Anicet MASSENGO, Prince NDENGA, David SITA, Pacôme MOUBOYO, VACKINO, Thomas KINOUANI, LIPAPA, Didier LEVY,MOUANZA, Steff NGANGA, Stay GODART, Gaby IBATA, Edmond KAILLY, Aimé MABANZA, FAYE DEBBS, Thrudel BIKOUMOU , Clay BAKOUMA, Baron MOUDILON, Gisco BARETTO, PROPHA, Michel AXEL, Alain NDINGA, Roger MANKELE, EMILE, Serge NZON, Roger BIANGUE, JOSEPHATE, CATAPHATEL, TCHATCHA, Michel MAHOUNGOU, BISSENGO, Myster LOUBAKI, MOUN THUREL, SIANARD ;

LES ASPECTS PARTICULIERS ET INEDITS

--AVANT LES ANNEES 5O.- Au numéro 01 : « LE CLUB TANDOU » d’Albert TANDOU dit WOLF, NTABA, Gérard NKOUNKOU, etc.

- -DANS LES ANNEES 50.- En exergue : Le père de KODIA FRANCOS, surnommé « CHANGEUR ». pour être le seul à changer de tenue vestimentaire quatre fois par jour
- -A PROPOS DES ANCIENS ETUDIANTS, et pour votre information notons que :

1 – Ambroise MOUMAZALAY est le premier à porter le « BLEU JEANS » à Brazzaville ;

2 – Alexis GABOU est le premier à porter le PANTALON EN VELOUR à Brazzaville

3 – Les premiers à être sapés tous les jours à quatre épingles du premier au 30 :

Lazare MATSOKOTA, Edouard EBOUKA BABACKAS, Stéphane BONGO-NOUARA alias « Steve Mac », Bernard COMBO-MATSIONA, Stanislas BATCHY, Isaac GOMEZ, Jean-Baptiste Queen LOUNDA, Roch NGANDZADI, KONKOT, Henri LOPES, Simon BIKINDOU Bik, Robert BIKOUNDOU Bik….


François Salomon de KODIA  Alias  FRANCOS UOMO
ET, FRANCOS UOMO DE KODIA, de conclure :

Enfin m’adressant spécialement aux jeunes, j’attire leur attention sur une réalité, voire une condition sine qua non. Pour l’économiste, l’habit est un équipement et c’est tout à fait social. Il fait partie des quatre besoins vitaux ou primaire de l’homme ; boire, manger, se vêtir et s’abriter. Il est cependant impérieusement conseillé de lier l’utile à l’agréable. Or pour en arriver là, il faut travailler pour avoir des ressources financières, sans quoi, la bonne volonté ne suffit pas pour « SE SAPER » ou pour être à la MODE. « LE TRAVAIL N’A PAS DE FORME » (Pdent Massamba-Debat)

François Salomon de KODIA, alias FRANCOS UOMO
(Revu et actualisé par Clément .OSSINONDE)
(La Semaine Africaine 2313 du 07.06.2001)
Lu 4809 fois


Vos commentaires:

1.Posté par PETIT SORY le 12/01/2011 02:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eh ouais ! voici la tribune qui va certainement confondre les nouveaux sapeurs. Il faut certainement avoir été un brazzavillois digne de ce nom pour prétendre être ou avoir été SAPEUR. Un débat pourquoi pas, puisque plusieurs noms sont cités, jusqu'au plus haut de l'Etat. L'était -t-il vraiment sapeur le président Fulbert YOULOU ? parce que soutane taillée par Christian DIOR ?
Et les membres des clubs étaient -ils tous régis par la sape ?
Des questions que ceux qui ont l'habitude d'écrire sur la sape doivent à mon avis vite réagir.

2.Posté par mwenzé le 12/01/2011 15:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Francos Uomo,rien à redire pour cette historique de la sape.Rien à ajouter,rien à retirer quoique oui:la "tenue-ministre",création 100% brazzavilloise lancée par les ministres du Président Fulbert Youlou comme tenue de détente.C'est l'ancêtre de l'abacost(Mobutu et le Zaïre n'avaient rien inventé!).Oui,Petit Sorry,le Président Fulbert Youlou,dans sa tenue ecclésiastique,fut bel et bien un sapeur,tant dans le choix d'un couturier(ce n'était plus du prêt-à-porter),la qualité des tissus,que les couleurs(jusqu'au rouge des évêques et cardinaux,quelle audace!) de ses soutanes taillées sur mesure par la maison Dior.Ce qui renforçait son image de prêtre atypique et suscitait encore plus,contre lui, les foudres de Monseigneur Jean Bernard,archevêque(Français)de Brazzaville.Encore une fois,bravo Francos pour ton témoignage,et le vrai.

3.Posté par YAMOUWONDA le 13/01/2011 04:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le blue jean n était qu un pantalon d ouvrier en Europe et aux USA ( Cow boys ). C est evident qu en ce temps la NOUMAZALAYE ait eu a le porter a Brazza en premier. Dans le langage de la sape on dira tout simplement que Kondo kua zaba.


4.Posté par kake le 13/01/2011 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça veut dire quoi "kondo kua zaba ???

5.Posté par kake le 13/01/2011 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
du beau boulot et du beau monde de brazza de ces années d'or
et le très regretté MAKA de l'ACI qui nous a quitté précocement n'était t'il pas sapeur parmis les sapeurs?

6.Posté par PETIT SORY le 13/01/2011 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr YAMOUWONDA C'est tout ce que vous trouver à dire, En quelle année vous avez porté votre premier Jean ?

7.Posté par mwenzé le 13/01/2011 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Kaké,il m'a semblé comprendre dans la construction de l'article de Francos Uomo,que certains noms n'y figurent pas parce que membres de clubs cités.C'est le cas de Maka ou Ahmed Lounana par exemple,sociétaires du club "Les Copains" de Biziki,Raymond Ombaka du club "Les Ducs".Encore faut-il le savoir!Par contre j'eusse tant aimé voir citer aux côtés de Monékolo,Kiabiya et Maurice Maléla,Doulou Devy et Désiré(j'ignore son nom de famille).Et Biscottin(cadet de Bibanzoulou Amoyen et Gomez de Makanda)?Par contre,un grand oubli du côté de Moungali,Le C.J.E.(Club des Jeunes Elégants),de Timothée Nkounkou,Ntsana Bibi-la-Bringue,Mbimi,Darios etc...face cinéma ABC et le Q.G.J.M(Quartier Général des jeunes de Moungali) avec Monékolo encore,Kombo José,Théophile Bassinga,Kouba Anderson,Audifax Bemba,Luc Siassia,Roger Louya pour ne citer qu'eux.Ajouter à cela les étudiants congolais du Centre d'Enseignement Supérieur de Brazzaville(C.E.S.B.)future Université de Brazzaville, à la pointe de l'élégance dans la ville.Alors on aura fait le tour de l'élégance dans Brazzaville des années 60 débuts 70,car il s'agissait d'élégance,rien que d'élégance dans ces années-là,et non de SAPE qui,aujourd'hui,inclut avec elle l'extravagance.

8.Posté par kake le 13/01/2011 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bien merci l'ami Mwenzé

9.Posté par YAMOUWONDA le 13/01/2011 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr PETIT SORY,
Et alors et pourquoi pas mon cher Mr ? Pourquoi ne devrais je ne pas avoir que cela a dire ?

Le blue jeans j ai commencé a le porter en Europe en 1980 pour aller travailler,rien que pour aller travailler.

Mon premier Je l ai porté en 1973 a Brazza ,mais ce fut un lewis blanc.chaussé de ce que l on nommait ten ce temps la ,la paire clochard
Etes vous satisfaits de ma reponse ?




10.Posté par YAMOUWONDA le 13/01/2011 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr KAKÉ,
Vous auriez du commencer par me poser la question de savoir c est quoi le langage de la sape .
Je pense que vous faites les choses a l envers.


11.Posté par PETIT SORY le 14/01/2011 08:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr YAMOUWONDA, merci d'avance, aussi nous attendons de vous le langage de la sape, peut-être que ce langage pourrait nous édifier sur ce phénomène, pour avoir été vous-même "Sapeur". Déjà vous avez commencé par le Jeans comme étant l'habit des ouvriers et aviez porté Le Lewis quand vous alliez au chantier, à l'époque, . le reste , c'est certain sera très intéressant .

12.Posté par mwenzé le 14/01/2011 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Francos Uomo a oublié de citer parmi les individualités,Jean-Chrisostome BIKOURI alias Biskouri(ancien internatianal de foot-ball),toujours sur son trente et un tous les jours de la semaine,sans exception, et faisait les artères principales de Brazzaville à partir de16heures,sur son cyclomoteur Solex.Biskouri devait figurer en bonne place dans son article.Un incontournable de l'élégance à Brazzaville.

13.Posté par YAMOUWONDA le 15/01/2011 00:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr SORY,
Vous ai je dit que j ai été Sapeur ? Ou avez vous lu que j ai commencé a m habiller en portant le Jeans ?
Est ce la ou vous vouliez en venir en me posant votre question ?

En quelle année vous avez porté votre premier Jean ?
N est ce pas la , la question que vous m aviez posée ?

Dans les années 70 n avez vous pas lu que l on ne parlait que d homme elegant.?Je ne pouvais pas donc etre sapeur.
Prenons la peine de bien lire .
Noumazalaye a été le premier a le porter mais pas pour longtemps je crois.
Dans tissus KM y vendait on des Jeans ?( Il se pourrait aussi que vous ne savez pas la ou se trouvait ce magasin). C est la question que je vous pose a mon tour ?

Je vois que vous ne connaissez pas l histoire du Jeans, mon cher Mr.
Vous la trouverez du coté des USA ,chez les cow boys.


14.Posté par mwenzé le 17/01/2011 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Erratum,item 7:lire Jean Bassinga,alias Terphis,au lieu de Théophile Bassinga.
Complément d'information:on ne saurait parler de sape à Brazzaville sans mentionner Baba(comme nous l'appelions affectueusement)un autiste qui devait habiter Ouenzé dans les années 1966 à 1972.Sa particularité,ses habits,des pièces introuvables à Brazzaville qu'il ne portait jamais deux fois.Vêtements et chaussures lui venaient droit de Paris.Les Brazzavillois de ma généraion se souviendront longtemps de ce sourd-muet à solex qui faisait l'unanimité auprès de nous pour son élégance.

15.Posté par MAYAS de Pantruche le 19/01/2011 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement,je suis d'accord avec Mwenzé qui cite BABA et encore y'a un grand nom de la sape que les jeunes(sapeurs) connaissent bien mais ils ne le nomment jamais. Surtout ceux qui ont eu à fréquenter les collèges de BZV et en particulier de Bacongo, à moins que ces sapeurs ne soient pas passés sur les bancs de l'école.Ce monsieur,c'est FRANCOIS BARFUS BADZIOKA.

16.Posté par mwenzé le 20/01/2011 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vrai pour François Barfus BADZIOKA.Je puis même vous dire qui fut son modèle:monsieur VILLIERS,Le Vieux,son professeur d'histoire et géographie en classe de terminales au Lycée Savorgnan de Brazza qui,malgré son âge,était le plus élégant des expatriés français à Brazzaville..Puissent les éléments de ce forum servir de complément à l'article de Ya Francos Uomo et surtout,ce dernier en tenir compte à l'avenir.Nzari mamba nto na nto(ce sont les rivières qui font le fleuve)Merci Mayas de Pantruche.

17.Posté par MAYAS de Pantruche le 21/01/2011 23:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Mwenzé pour cette reconnaissance,vraiment fallait que je le dise,ça me tenait à coeur.En plus si ces sapeurs-là ont fréquenté les CEG(collège d'enseignement général)tels que NGANGA Edouard,3 Glorieuses,Raphael BOUBOUTOU,Mi-MBEMBA et MAFOUA Virgile,ils doivent le reconnaitre et le citer dans leurs délires.C'est un GRAND dans cette histoire.Meme YA FRANCOS doit le savoir aussi.A moins que soki ba komi na bo boungi.

18.Posté par YAMOUWONDA le 22/01/2011 00:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr PETIT SORY,
N etiez vous qu un mirage ou un fantome?
Mr MWENZÉ a dit que BISKOURI etait toujours sur son trente un.
Cela ne se peut pas que ce soit un autre que celui que je voyais a Bacongo.
Je ne sais pas ce que e Mr MWENZE entend par trente un et cela tous les jours de la semaine.

Pourquoi donc ne pas dire que tous les habitants de Bacongo etaient ou sont des hommes elegants ou des sapeurs ?

Quant a Baba ,oui ce jeune aimait vraiment s habiller, etait toujours propre. Il y avait aussi un handicapé qui devait habiter Mfilou au surnom de Jesus , je crois.


19.Posté par PETIT SORY le 23/01/2011 21:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un mirage, non Mr YAMOUWONDA, j'ai fini par comprendre que vous n'étiez qu'un connaisseur , mais pas un acteur, la preuve vous citez tous les sapeurs de Bacongo et de Mfilou, sauf vous même, alors habitant de Bacongo d'office sapeur. comme vous l'affirmer.

20.Posté par Bana na congo le 25/01/2011 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr francos uomo n'a pas citer la generation 1978 tels que ya nono gando, jacques tabaso, fricoum,andré youg, amateur, muller ,ma beya, jacques mulelé, gaby...........toutes cette generation qui a fait rever la jeunesse congolaise

21.Posté par YAMOUWONDA le 26/01/2011 01:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous lisez mes posts a l envers ou plutot comme les Japonnais de la droite a la gauche.
Ou ai je cité tous les sapeurs de Bacongo et de Mfilou ?
Si vous saviez au moins l endroit ou se trouvait tissus KM ,je vous aurais trouvé un peu interessant..
Si vous voulez un echange , essayez de repondre aux questions .Cela peu faire de vous quelqu un qui possede un peu des regles du savoir vivre.
Je ne crois pas avoir affirmé ou que ce soit que tout habitant de Bacongo est d office sapeur.
Si vous n etes pas un mirage, fantome alors vous l etes parce que vous essayez de me distraire , me faire peur.
Vous n avez donc rien compris de moi . Voila que de connaisseur vous me faites maintenant passer a sapeur.
Que serai je prochainement ?

22.Posté par mwenzé le 27/01/2011 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Naguère il eut,au Congo-Brazzaville,des auditeurs qui écrivaient à toutes les émissions,dans le seul but qu'on entende son nom à la radio.Il en est de même aujourd'hui avec Mr Yamouwonda dont les écrits au ras des pâquerettes n'édifient personne.Ecrire pour écrire,pourvu qu'on lise son nom sur internet.Je suis désolé,Mr Yamouwonda devrait arrêter ses turpitudes dans ce forum où les gens cherchent avant tout à informer ou à s'informer.Il rendrait un grand service à l'humanité s'il se taisait à jamais.Du moins dans ce forum de Clément Ossinondé où il n'a pas de place.

23.Posté par mwenzé le 27/01/2011 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les amis internautes comprendront que je me suis trompé de rubrique et que l'item 22 est en fait destiné au forum de Clément Ossinondé sur Jean Serge Essous.Qu'importe si mes propos demeurent valables,sur le fond,dans le présent forum.
Mwenzé.

24.Posté par N'shosa le 27/01/2011 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à propos de yamouwonda
cher mr Mwenzé je suis d'avis avec toi ce jeune homme n'enrichi nullement ce forum il n'apporte que des nullités et la confusion totale, je conseille aux internautes de le boycotter.

25.Posté par YAMOUWONDA le 28/01/2011 00:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr MWENZÉ,
. Des choses vous en savez certainement mais il est inutile d en rajouter.
Vous avez été incapable de me dire ce que c est qu un trente un.
Dans quel quartier habitiez vous lorsque vous voyiez Biskouri toujours dans son trente un ?
Il devait peut etre s y vetir et devetir pour que ce ne soit que vous qui le voyez toujours dans son trente un.

Je vous apprends que je suis du quartier MACEDO .Comprenez donc ce que je veux vous dire par la.
. Vous n ecrivez pas pour le plaisir n hesitez pourtant pas de raconter des conneries. Je vous ai tout simplement coincé





26.Posté par YAMOUWONDA le 28/01/2011 00:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quant a N'shosa , je ne sais pas ou tu te crois .. Si tu crois t enrichir sur des faussetées c est ton probleme.Tu peux conseiller a qui tu veux ce que tu veux mais il faut que tu saches que tu ne pourras jamais m empecher de m exprimer.

27.Posté par mwenzé le 28/01/2011 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Yamouwonda,être sur son trente et un veut dire:être bien habillé,être bien mis,être tiré à quatre épingles,ou tout simplement,être élégant,ou tout simplement encore être bien habillé.Je ne vous ai pas répondu parce que je n'aime pas les polémiques,comme vous en êtes friand,mais surtout parcequ'il ne m'appartient pas de vous apprendre le français,le dictionnaire est là,lorsqu'on ne comprends pas un mot,un terme ou une expression.Je vous conseille vivement de vous en procurer,de préférence le Petit Robert.Par ailleurs si vous n'avez jamais connu Biskouri dans sa splendeur vestimentaire,je serais amené tout simplement à connaître votre âge et non le quartier où vous habitiez.Lorsqu'on ne sait pas,on apprend!Comme moi,sur Brazzaville des années 40-50 évoquées par Mr Francos,parceque n'ayant pas connu cette époque,car né en 1950.C'est ce qu'on appelle l'histoire.Soyez plutôt modeste Mr Yamouhonda,apprenez auprès de ceux qui savent.C'est ça l'humilité,ne soyez point présomptueux.Je persiste et signe,vous n'avez pas votre place dans les forums de Starducongo car lis ne sont ni de votre niveau intellectuel,ni de votre niveau de culture.Contentez-vous de lire et apprendre,une chance que vous ne soyez pas analphabète.De grâce,ne me répondez pas,je ne suis un débatteur,pas un polémiste.Et si vous êtes intelligent,vous aurez tout compris ici.Merci.

28.Posté par YAMOUWONDA le 29/01/2011 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr MWENZE,

Je vous prie d arreter votre cinema. Vous ne voulez pas que je vous repondre mais voulez quand meme maintenant connaitre mon age.
Croire que je ne l ai jamais connu , BIKOURI,dans les moments ou meme il jouait, c est a s y meprendre.
Dans les forums de Starducongo il n y a , a ce que je sache eu aucune de vos rubriques.
Pendant que vous y etes ,pourquoi ne pas lancer une petition pour que je n y ai plus acces ? J y suis et j y reste.
Je viens de finir avec vous.

29.Posté par PANGALA NSAYI le 31/01/2011 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
yamouwonda "la polémique" Mr mwenze a parfaitement raison vous n'avez pas votre place dans ce forum, vous deviez vous gêner, plus d'un blogueur dénonce votre attitude.
Soyez plutôt modeste Mr Yamouhonda,apprenez auprès de ceux qui savent.C'est ça l'humilité,ne soyez point présomptueux.Je persiste et signe,vous n'avez pas votre place dans les forums de Starducongo car lis ne sont ni de votre niveau intellectuel,ni de votre niveau de culture.Contentez-vous de lire et apprendre,une chance que vous ne soyez pas analphabète.

30.Posté par De kodia le 06/11/2012 09:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est avec beaucoup d'engouement et d'enthousiasme que je lis tout cet article qui est très révélateur. Aussi je constate en dépit de toutes polémiques la perspicacité, le travail minutieux et harmonieux qui consiste à mettre en lumière les acteurs..

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes