Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Front démocratique des partis et groupements politiques du centre solidaire : Luc Daniel Adamo Mateta appelle la classe politique au ressaisissement


Par La Semaine Africaine | Mardi 12 Avril 2016 | Lu 661 fois | 2 Commentaires

Le Front démocratique des partis et groupements politiques du Centre solidaire, que dirige le Dr Luc Daniel Adamo Mateta, qui est également président de l’U.r.d.c (Union pour la reconstruction et le développement du Congo), parti situé au centre, a rendu publique, vendredi 1er avril 2016, à son siège à Brazzaville, une déclaration relative à la crise politique actuelle dans notre pays. Dans cette déclaration, il invite la classe politique congolaise, en général, et tous les candidats du scrutin présidentiel du 20 mars, en particulier, au ressaisissement.



Front démocratique des partis et groupements politiques du centre solidaire : Luc Daniel Adamo Mateta appelle la classe politique au ressaisissement
«Nous devons éviter les maladresses, les erreurs et les fautes que nous avons connues dans le passé et qui ont plongé le pays dans l’horreur. Ayons l’intelligence, l’humilité et le courage de s’auto-corriger à temps et de se remettre en cause», indique la déclaration.

Après le scrutin relatif à l’élection présidentielle du 20 mars 2016, dont les résultats ont suscité des réactions mitigées et antinomiques, plongeant le Congo dans une crise politique post-électorale, le Front démocratique des partis et groupements politiques du centre solidaire a lancé un cri d’alarme, pour inviter la classe politique congolaise, en général, et les différents protagonistes du récent scrutin présidentiel, en particulier, au ressaisissement. «Le Congo, terre bénie de nos ancêtres, terre de paix, de solidarité et d’hospitalité ne doit pas, aujourd’hui, à cause des pièges de la vie politique, notamment l’égoïsme, l’injustice, le cynisme, la manipulation, la division, le mimétisme, la peur et la violence, présenter le spectacle terrifiant d’un pays voué à l’enfer», a-t-il martelé.
Pour le Centre solidaire, l’élection du président Denis Sassou-Nguesso ne doit pas être perçue comme un arrêt de toute espérance ou de toute foi en l’avenir. «Un long parcours se dessine devant nous avec de grands défis d’ordre spatial, socio-économique et technologique. De grands malheurs sur le monde pointent à l’horizon et le Congo n’est pas épargné», prévient-il. C’est pourquoi l’heure n’est plus aux querelles politiciennes et à la division, mais à la solidarité et à l’unité. «Les dangers et les risques qui nous guettent doivent davantage nous rapprocher les uns les autres, car c’est dans l’unité et la solidarité que nous pourrons faire face aux inondations, aux glissements de terrains, aux éruptions volcaniques, à la sécheresse, au réchauffement climatique et au changement des saisons. Le front rappelle que l’histoire des peuples n’avance que par crises maîtrisées dans la concorde et dans l’unité», a-t-il soutenu .
La plateforme de Luc Daniel Adamo Mateta estime que «la crise politique actuelle peut s’ouvrir sur une belle espérance, si nous avons la capacité d’en saisir les causes profondes et si nous savons lire les signes du temps et marcher à l’unisson et dans une parfaite harmonie dans la direction qu’ils proposent». «Cessons de vivre en somnambules, sans jamais nous poser de vraies questions sur la façon de mieux organiser nos différences, en vue d’un vivre ensemble harmonieux, en se servant du patrimoine culturel de nos ancêtres», poursuit-elle.
Pour elle, «cette situation inacceptable qui ruine notre réputation à l’extérieur ne saurait plus durer». «Oui, nous, humanistes et patriotes congolais, devons affirmer haut et fort que la politique, c’est l’art moral et éthique de gouverner sagement et de gérer sainement les affaires qui mettent en jeu les intérêts des Congolais. Nous devons, urbi et orbi, nous approprier les vertus du dialogue, de la réconciliation, de la concorde, de la paix et de l’unité».
Dans cette perspective, le front relève que «vivre et gouverner ensemble, c’est établir un pont de l’un à l’autre, pour briser le mur de séparation, c’est de s’asseoir et de dialoguer en toute sincérité, pour honorer l’âme de nos ancêtres qui nous ont appris les vertus de tolérance, de compassion, du pardon, de la solidarité et du partage. Et s’il fallait convoquer nos mânes et l’ambassadeur céleste pour le Congo dans la résolution des problèmes congolais, leur réponse serait urgente; et certainement ils devraient nous rassurer que les problèmes congolais ne doivent être résolus que par les Congolais eux-mêmes et au mbongui. C’est pourquoi le front estime que nous ne devons pas aller chercher si loin des solutions qui se trouvent à la portée de la moindre de nos intelligences, pourvu que nous soyons peu agités, sages, humbles et patriotes. Le Congo ne connaitra jamais de stabilité, tant que l’ingérence étrangère constituera le fondement pour l’accession au pouvoir; sortons des discours incendiaires et discourtois, sortant du triomphalisme et l’aigreur».
C’est pourquoi, «le Front démocratique des partis et groupements politiques du Centre solidaire invite, très fraternellement, tous les candidats du scrutin du 20 mars 2016 et toute la classe politique à faire que la raison patriotique prime sur la raison politique. Ce qui arrivera demain nécessite que nous soyons tous ensemble, unis par un esprit de dépassement et de transcendance. Seule l’unité de la classe politique dans sa diversité pourra faire que l’unité nationale ne soit pas un vain mot, mais une réalité, ainsi, le Congo sera sauvé!».

Pascal Azad DOKO
Lu 661 fois


Vos commentaires:

1.Posté par isidore aya de makoua le 12/04/2016 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PHILOSOPHIE: IL NE SUFFIT PAS D'AVOIR DES BAGAGES MAIS SAVOIR OU LES DÉPOSER. OUI UNE TETE BIEN FAITE VAUT PLUS QU'UNE TETE BIEN PLEINE OU REMPLIE DE BAGAGES INUTILES...
Ma prochaine vidéo (affaires génétiques et facteurs épigénétiques: anthropologie, éducation, transition de principes et valeurs morales et de liberté, tradition, culture, société, droit, institutions, nouvelles synthèses sociétales et civilisation interdependante): comment vivre dans la génétique du malheur de la race noire?

2.Posté par isidore aya de makoua le 13/04/2016 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment vivre dans la récurrence de la génétique du malheur qui touche la race noire? http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/04/comment-vivre-dans-la-recurrence-de-la-genetique-du-malheur-qui-touche-la-race-noire.html

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Politique