Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gérer l’infidélité dans le couple (fin)


Par . Pagesafrik | Mercredi 20 Octobre 2010 | Lu 482 fois | 0 Commentaire



Gérer l’infidélité dans le couple (fin)
Ça met vraiment mal à l’aise de se savoir trompé (e). Inévitablement, on se pose beaucoup de questions, on est nerveux et on ne sait plus quelle attitude adopter. Pour vous aider à bien gérer ce mauvais virage dans votre relation amoureuse, nous vous proposons quelques idées.

Comment faire avec votre partenaire ?

Tous les partenaires ne sont pas les mêmes et réagissent différemment quand on découvre leur manque de fidélité.

Il faut donc tenir compte du caractère de la personne que vous aimez, des circonstances qui ont peut-être engendré la trahison (pas forcément excusables, mais compréhensibles, parfois), du degré de complicité ou d’amitié qu’il y a dans votre couple, de votre histoire commune…

La colère peut survenir dans vos échanges, c’est normal, mais n’en faites pas trop.
On vous a trompé (e), mais s’il faut bavarder dans les oreilles de votre partenaire tous les jours, ça va finir par coincer. Et vous lui donnerez une bonne excuse pour traîner encore plus dehors, peut-être avec celui (celle) qui est la source de vos malentendus. Parlez, dites ce que vous avez sur le cœur pour vous libérer, sans tomber dans l’excès. A force de trop vous répéter sur le sujet, on risque de ne plus vous prendre au sérieux.
Parce qu’avec votre partenaire, ce qu’il faut éviter, ce sont les attitudes qui peuvent conduire à la foutaise. Si vous parlez mal, on vous parlera mal, si vous passez tout votre temps à pleurnicher ou à crier, finalement, ça ne lui dira plus rien car votre partenaire sera habitué(e) à vos inutiles lamentations.

On va vous donner en vrac, à présent, quelques astuces pour calmer ses ardeurs d’infidèle. A vous de tirer profit et de bien exploiter ces idées, à condition d’être sûr (e) cependant, qu’on vous aime réellement : - Faites-lui l’amour tout le temps. Matin, midi, soir avec plusieurs « coups » d’affilée si vous êtes endurant (e). Le but est de l’épuiser au maximum pour que son rendement, ailleurs, soit nul. Trouvez les techniques les plus folles et surprenez.

- Inventez-vous une histoire fictive. Faites-vous livrer des fleurs, du chocolat ou autre à domicile et mettez- les bien en évidence pour que l’infidèle voit ça et se dise que quelqu’un d’autre cherche à lui ravir ce qu’il néglige.

- Envoyez-lui des sms d’amour à tout moment ou appelez-le plusieurs fois, surtout dans la période où vous avez réalisé ses infidélités et aux heures où elle/il tarde un peu trop avant de rentrer. Un de ces quatre, alors qu’il (elle) aura déposé son phone au chevet du lit ou ailleurs, par négligence, les yeux de votre rival(e) tomberont forcément dessus. Et si le numéro revient une ou deux fois, ça va finir par susciter un malaise.

- Soyez à ses petits soins à fond quand il (elle) revient de ses virées : réchauffez ses plats, proposez un massage au prétexte qu’il (elle) doit être fatigué(e), aidez-le (la) à se dévêtir, parlez-lui avec amour… A la longue, ça jouera sur sa conscience.
- Informez-vous sur le ou la rival (e) et copiez son style, sa manière de faire et tout.

Et avec votre rival(e)

Souvent, c’est le (la) rival(e) qui met tout en œuvre pour vous déstabiliser. Si vous êtes dans le cas, un bon conseil : quelle que soit la colère ou la provocation, ne vous battez jamais !
Même si on saute sur vous, arrangez-vous pour esquiver, c’est mieux !
Parce qu’il suffit d’un geste mal placé pour qu’on porte plainte contre vous et s’il y a blessure ou …mort d’homme (on ne sait jamais), vous croupirez en prison pour quelques longues années. Ce qui vous privera du plaisir de revoir la personne que vous aimez et laissera le loisir à votre rival (e) de se faire valoir et peut- être de prendre votre place. Si vous ne connaissez pas la personne qui perturbe votre couple, les spécialistes recommandent souvent de ne même pas vous occuper d’elle et de redoubler d’effort pour séduire l’amour de votre vie et le retenir. Mais faire semblant n’est pas toujours évident.

Dans certains cas d’ailleurs, une autre frange de spécialistes recommande de chercher à casser la relation. Il s’agit, ici, de trouver toutes les stratégies pour mettre en palabre votre amour et son amant (e) : arrangez-vous pour signaler votre présence à l’autre personne afin de la déstabiliser, cherchez à la rencontrer (ça marche parfois). Ecrivez-lui sous le sceau de l’anonymat pour qu’elle soit au même niveau d’informations que vous (vous êtes deux à gérer le même homme ou la même femme). Mais ça, ça marche quand on n’a pas affaire à une personne effrontée. Il est clair aussi que la personne parlera de ça à votre amour commun, donc préparez-vous à l’affronter. Dans tous les cas, ne vous laissez pas faire. Comme une mère poule, défendez votre territoire. Il n’y a pas de honte à cela, mais faites les choses avec art et subtilité. Evitez les menaces, les injures et autres. Soyez poli(e), courtois (e) même avec votre rival(e).

Et vous ?

Le plus souvent, on vous recommande simplement de fermer les yeux, de faire comme si de rien n’était, de ne même pas faire sentir à votre partenaire que vous êtes au courant de son coup. Mais, ce n’est pas évident. D’ailleurs, nous vous recommandons de toujours crever l’abcès, quel que soit ce que cela va vous coûter. Parce que faire semblant alors que ça ne va pas, garder le silence sur l’infidélité de l’autre, c’est traumatiser l’organisme en le faisant souffrir psychologiquement et physiquement. C’est en quelque sorte mourir soi-même à petit feu.
Bien des personnes malades du cœur ou des nerfs ne savent toujours pas la cause de leur mal-être. Mais il suffit parfois que leur vie sentimentale soit rayonnante pour que les choses rentrent dans l’ordre.
Ne vous martyrisez donc pas. Ne restez pas dans votre petit coin non plus, en vous disant : ça va passer, elle/il finira par oublier l’autre.
Il y a une différence entre fermer les yeux sur les infidélités de son (sa) partenaire et faire semblant de n’avoir rien vu, rien entendu. Fermer les yeux, comporte un ensemble d’attitudes : c’est savoir qu’on vous a trompé (e), le faire savoir à votre partenaire, en discuter et prendre la résolution de pardonner et de passer cette étape cruciale de votre vie de couple. Mais il faut vraiment être capable de pardonner, surtout si vous aimez encore votre partenaire. Faire semblant, par contre, c’est se taire quand on sait souffrir en silence, se faire du mal, alors que l’autre (qui ignore tout de ce que vous savez) continue de se faire plaisir.

On vous le dit net, ça là, ça tue ! Donc, la première option est recommandée : fermer les yeux. Mais, ce n’est pas tout. Il s’agit aussi de vous prendre en main en adoptant au quotidien des attitudes saines et simples qui vous aideront à atténuer les coups de folie de votre partenaire, à changer les choses. C’est un travail de longue haleine qui ne trouve pas sa solution dans l’immédiat. Vous pouvez prendre plusieurs coups en cours de route, car l’être humain est un éternel insatisfait. Mais, c’est au fur et à mesure que vous devez façonner la personne que vous aimez en vous montrant patient (e), aimant (e), bon (ne) conseiller (ère). Et quelles que soient les difficultés, ne perdez jamais votre dignité, l’estime que vous avez pour vous-même et la confiance en l’autre. Ce n’est pas aisé, mais vous devez considérer que le plus important dans votre relation doit être l’amour que vous avez l’un pour l’autre et les projets pour bâtir et consolider votre relation. Vous devez aussi apprendre à réinventer votre couple, à sortir de la routine qui pointe toujours le bout de son nez après quelques années passées ensemble. Prenez soin de vous et de l’autre, aménagez vos emplois du temps pour être ensemble. Faites-lui des surprises, changez votre mode de vie…

Vivre une histoire d’amour, c’est souvent un combat perpétuel contre des milliers de forces cachées qui projettent le mal. L’amour vrai doit donc avoir la capacité de pardonner et de se renouveler.
Mettez votre orgueil de côté. Le «moi» est un poison pour de nombreux couples.
Si vous vous sentez aimé (e) malgré tout ce qui peut arriver, essayez de surmonter les difficultés pour faire chanter le mot amour. C’est dans l’épreuve que les sentiments se fortifient et prennent de la hauteur face aux bassesses de la vie. Ne l’oubliez jamais.

stephiejoyce1@yahoo.fr

(Top Visages )
Lu 482 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes