Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Godé Lofombo accuse : « Un agent de la Commission de censure m’a escroqué »


Par | Jeudi 30 Juin 2011 | Lu 646 fois | 0 Commentaire



Godé Lofombo
Godé Lofombo
Kinshasa. L’album « Ça va bouger » de Godé Lofombo, prêt depuis plusieurs mois, attend indéfiniment l’autorisation de la Commission de censure malgré le dépôt de la maquette et le paiement de la taxe de 100 USD.

Le clip de promotion, diffusé sur certaines chaînes de télévision de Kinshasa, annonçait même, avec fracas, les couleurs de cet opus et sa sortie imminente.

Excédé, Lofombo a décidé de sortir de sa réserve et désigne le coupable ; un inspecteur de la Commission nationale de censure qu’il accuse d’escroquerie : « C’est depuis janvier 2011 que j’ai remis le montant de 100 USD à un certain Elonga mais je suis surpris que la Commission de censure m’exige encore le versement de 150 USD. Je ne comprends plus rien. Quand il s’agit des chansons truffées d’obscénités, ça passe... Parce que ces agents trouvent, ainsi, un moyen pour soutirer de l’argent à ces artistes là qui en ont et qui en profitent pour faire tout ce qu’ils veulent. Pour eux, il n’y a pas de censure. Or, dans mon album, il n’y a aucune obscénité et on me demande de l’argent que je n’ai pas. »

Une version contestée par la personne incriminée, l’inspecteur Elonga que nous avons joint au téléphone le mardi 21 juin et qui a reconnu avoir effectivement avoir reçu le montant de 100 USD : « Lofombo doit être sincère ; la taxe, pour chaque morceau ou clip est normalement de 25 USD. Or, lui n’a payé que 100 USD. Il nous doit encore 175 USD car son album est composé de 12 chansons et un clip (Note de la rédaction : À ce prix, pour les 12 titres + un clip, ça devrait faire logiquement un total de 325 USD). Voilà pourquoi la sortie de son album est retardée. En règle générale, après encaissement du montant total de la taxe, on procède à l’analyse du produit et s’il y a quelque chose qui pose problème, la Commission demande à l’auteur d’élaguer l’extrait de la chanson ou la scène incriminée, sinon, il n’y a aucune raison de bloquer une oeuvre. Ce n’est d’ailleurs pas notre but. »

Informé de cette réponse, Lofombo n’en démord pas : « Il y a plusieurs artistes qui, comme moi, lui ont remis 100 USD et il les a acceptés, pourquoi n’a-t-il jamais refusé sachant, à l’avance, que le montant était insuffisant ? Je suis repassé aux bureaux de la Commission de censure, il n’y a aucune trace de la somme que j’ai versée. »

Pour rappel, l’album « Ça va bouger », pour lequel Godé Lofombo recherche un distributeur pour l’Europe et les USA, sera commercialisé à Kinshasa par la Maison Socrate Music qui en détient l’exclusivité pour la RDC. Outre la reprise de la chanson « Dadou » de feu Pépé Kallé, on y retrouvera 11 titres écrits ou co-écrits par Lofombo : « Mwana n’somi », une chanson rumba dans laquelle sont intervenus deux grands chanteurs de l’Empire Bakuba, Dilu Dilumona et Djodjo Ikomo, « Bendele », « Vérité », « Reviens Djodjo », « Fidélité Sakata », « Monique », « Rachidi Kupa », « Angel Barwani », « Jeannot Binanu » et « Voici l’homme ».

Le bassiste Lofombo, qui est également l’arrangeur de son album, s’est entouré pour l’occasion des chanteurs et musiciens talentueux comme feu Alpachino (ancien de Viva la Musica, aujourd’hui décédé, qui a participé à l’enregistrement), Guy Moller, Antony Sampaio, Adricha Tipo Tipo, Sweet Elese (anciens de Victoria Eleisson), Francis Wandane, Fiston Luzubu (chanteur de Cultura Pays Vie de Wazekwa, frère de Suzuki Luzubu 4x4 de Q. Latin), Ceden Play, un ancien de Cultura Pays Vie, Koffi Alibaba (ex-chanteur d’Antichoc de Bozi Boziana), José Likalako, Gautier Mangwana (un jeune chanteur, fan de Sam Mangwana). Dans cette palette d’artistes doués, figurent également Annette, une jeune chanteuse que Lofombo vient de découvrir et propose au public de découvrir, le lead guitariste Laurent Kadogo ainsi que le bassiste Junior Tiama.

Depuis la mort de son mentor Pépé Kallé, ça sera le troisième album de Godé Lofombo après « Désenvoûtement » et « Transition » (sorti en 2005).

Jossart Muanza/AEM/MMC (Digitalcongo)
Lu 646 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes