Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Handball congolais. On n’a pas fini de déchanter


Par SDC, Starducongo.com | Mercredi 28 Avril 2010 | Lu 1134 fois | 0 Commentaire



Ph:  Photosport.org
Ph: Photosport.org
Le handball congolais n’en finit pas avec ses déboires. Il vient de le confirmer, une fois de plus, à Ouagadougou, au Burkina Faso, d’où ses deux représentants à la 26ème Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe, Abo Sport de Brazzaville, en dames, et Munisport de Pointe-Noire, en
hommes, sont rentrés bredouilles. Abo Sport, particulièrement, était monté plein d’assurance, dans la
capitale du pays des hommes intègres.

On ne sait sur quoi reposait l’optimisme débordant de son président qui, se tapant la poitrine, avait promis monts et merveilles aux férus congolais du jeu à sept. Hélas! Le retour sur terre a été brutal, car, parvenu en demifinales, Abo Sport a été laminé par les Angolaises de Petro Atletico
de Luanda (14-36). Pour terminer au pied du podium, après la dé faite, en match de classement, concédée face aux Algériennes de G.s.p (27-31).

Ouagadougou n’a pas souri non plus à Munisport. Le club de la capitale économique du Congo n’a pas dépassé les quarts de finale. Il s’est contenté, seulement, de la huitième place, sur seize équipes.

Inutile de rouler à terre, de s’arracher les cheveux, il était illusoire d’espérer une quelconque moisson de nos ambassadeurs. En sport, comme dans d’autres domaines de la vie, les résultats ne sont que le fruit d’un travail méthodique, soutenu et planifié. Nos handballeurs n’ont pas été, une fois de plus, bien préparés. Peut on être, comme c’est le cas au Congo, être, chaque fois, surpris par les échecs?
Le spectacle de Ouagadougou ressemble à celui des Diables-Rouges, hommes et dames, en février dernier, à Suez et au Caire (Egypte), aux championnats d’Afrique des nations. Il confirme un fait: le handball congolais a cessé de faire peur.

Il va falloir repenser, sans complaisance, la politique nationale de handball. C’est l’affaire de la Fédération, des clubs et, aussi, naturellement, du Ministère des sports.

Pour revenir à Ouagadougou 2010, seize formations masculines et huit féminines, se sont battues, du 7 au 17 avril, pour une place au soleil. Mais, il y a eu peu d’élus. Deux équipes, Petro Atletico (Angola), en dames, et Zamalek du Caire (Egypte), en hommes, sont montées sur la
plus haute marche du podium.
Après avoir battu, en finale, respectivement, F.A.P (Forces armées et de police) du Cameroun (32-21), et Inter Deportivo de l’Angola (28-27).

Guy-Saturnin MAHOUNGOU
Lu 1134 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes