Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Handball : le président de la ligue de la Bouenza dévoile ses ambitions à la tête du département


Par Brazzaville-Adiac | Mercredi 14 Mars 2012 | Lu 345 fois | 0 Commentaire



Réélu président de la ligue de handball de la Bouenza le 27 février pour un second mandat de deux ans, Jean Mbama a évoqué ses ambitions

Au cours d'un entretien avec Les Dépêches de Brazzaville, Jean Mbama a affirmé vouloir poursuivre sa tâche sur la relance du handball en milieu jeune. « Nous allons poursuivre le même objectif que nous avons entrepris depuis deux ans, notamment relancer le handball au niveau de la jeunesse. Puisque quand j'ai pris les rênes de cette ligue en 2009, il n'existait plus que deux équipes dans la Bouenza basées à Nkayi, à savoir Saris et Pigeon vert. Après mon élection, j'ai essayé de relancer la discipline jusque dans le district de Mouyondzi », a-t-il indiqué.

Le président réélu veut insister sur la pépinière afin de préparer son département pour les objectifs à venir. La formation des plus jeunes est assurée par des animateurs de handball qui gèrent des plates-formes. Ces derniers ont participé l'année dernière au séminaire de formation que la Fédération a co-organisé à Brazzaville avec l'IHF. Afin de les accompagner dans cette mission capitale, la Fédération leur a offert récemment des ballons pour gérer les plates-formes déjà opérationnelles.

Jean Mbama s'est réjoui du travail abattu au cours de son premier mandat, avec la création des équipes jeunes dans tous les districts ainsi que la reprise du championnat départemental. En effet, le département dispose aujourd'hui de sept équipes dans les catégories minime, cadet et junior.

Il s'est félicité du niveau des enfants qui se sont perfectionnés en deux ans. La Bouenza avait occupé la deuxième place en catégorie cadet lors de la deuxième édition du championnat national B en 2010 à Lekana. L'année suivante, les cadets de son département ont emporté le titre national alors que dans la même catégorie, les dames occupaient la troisième place. Chez les juniors, les équipes de la Bouenza sont allées dans les profondeurs, en raison de leur niveau relativement bas.

Toutefois, Jean Mbama souhaite préparer ses équipes pour qu'elles occupent des rangs honorables lors de la 4e édition du championnat national B que la Bouenza abritera en juillet à Nkayi. La ligue a également lancé la jeunesse à l'arbitrage. « C'est ce qui a fait que nous avons deux jeunes arbitres qui sont appréciés par la Fédération congolaise de handball et tous ceux qui aiment la discipline », a-t-il ajouté.

Jean Mbama s'est par ailleurs plaint du comportement des dirigeants des clubs de Brazzaville et de Pointe-Noire qui ne respectent pas la décision de la Fécohand qui suspend le transfert des joueurs d'un club à un autre pendant trois ans. « Nous avons avisé la fédération d'appliquer cette circulaire que nous avons tous adoptée au conseil », a martelé le président de la ligue de la Bouenza. Selon lui, « ce jeu se passe entre Banco de Pointe-Noire et Pigeon vert de Nkayi ». Pour mettre fin à cette situation, il a promis de rencontrer les dirigeants de la ligue du Kouilou avant le démarrage du championnat : « Nous avons attiré l'attention des dirigeants de la ligue du Kouilou pour qu'ils n'engagent pas ces filles tant qu'ils n'auront pas notre accord. Nous ne devons pas accepter que ces jeunes filles jouent dans d'autres clubs. Ces pratiques n'honorent pas notre handball ni les décisions de la fédération. »

S'agissant des préparatifs du championnat national B que la Bouenza abrite cette année à Nkayi, Jean Mbama s'est inquiété du manque d'espace pour pratiquer la discipline et du manque de matériel didactique. Cependant, il a affirmé que les départements de la Likouala, la Cuvette, la Cuvette-Ouest et les Plateaux avaient confirmé leur participation à cette compétition.

Une autre difficulté sur l'organisation interne des compétitions est, d'après lui, la distance qui sépare un district à un autre (soit plus de 80km), d'où l'irrégularité du regroupement des équipes. Ceux qui gèrent ces équipes ne disposent pas suffisamment de moyens pour faire face au déplacement des enfants d'un district à un autre.

Pour contourner cette difficulté, la ligue entend changer de formule pour organiser les compétitions. Celles-ci se dérouleront désormais en trois zones dans les différents districts où il existe au moins une équipe, notamment Mouyondzi, Loutété, Bouanza, Madingou et Nkayi.

Enfin, la ligue pense également solliciter une marraine en la personne de l'épouse du sous-préfet de la Bouenza, pour lui permettre de multiplier les contacts en vue du sponsoring des compétitions.

Charlem Léa Legnoki
Lu 345 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes