Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Henri Émile Mondjo relaie l'Appel de Paris des supporters de Cara


Par Brazzaville-adiac.com | Jeudi 22 Novembre 2012 | Lu 682 fois | 0 Commentaire



Henri Émile Mondjo, arborant les couleurs de Cara, le club qu'il a présidé durant deux mandats
Henri Émile Mondjo, arborant les couleurs de Cara, le club qu'il a présidé durant deux mandats
Henri Émile Mondjo, figure emblématique du football au Congo, explique dans nos colonnes son adhésion au comité ad hoc de la diaspora du Club athlétique Renaissance Aiglon (Cara) en France

Les Dépêches de Brazzaville (LDB) : Quelle a été votre motivation pour rejoindre le comité ad hoc de la diaspora de Cara ?

Henri Emile Mondjo (EHM)
: Ma motivation est celle d'un observateur averti de la situation du football au Congo en général. C'est aussi celle d'un acteur au sein d'un club qui a porté très haut le flambeau du football congolais et qui se retrouve aujourd'hui sans performances à sa hauteur.

LDB : Comment le comité ad hoc compte-t-il insuffler une dynamique compétitive au club ?

EHM
: L'examen de l'état des lieux du club est jugé préoccupant. Les membres de ce comité se sont constitués en un groupe de réflexion collective dans le but de redorer le blason du Cara. De Paris, ils lancent un appel intitulé « Appel de Paris ».

LDB : Quelle est la légitimité du comité ad hoc et quel est en substance le message de l'Appel de Paris ?

EHM
: Le comité ad hoc est l'émanation directe du comité des sages, reconnu par toutes les instances du club. Depuis la France, les membres sont les supporters et sympathisants de Cara. Ceux-ci ont mis en place un bureau présidé par Léon Quenard ; Armand Mondjo, Wilfrid Nsondé et Christian Maniongui en sont les membres. Le comité se chargera, après concertation avec les autres dirigeants du club, de bâtir un plan d'action à court, moyen et long termes.

LDB : Connaissez-vous les grandes lignes de ce plan d'action ?

EHM
: Cara est un club multidisciplinaire. Outre le football, nous avons le basket, le cyclisme et le handball à redynamiser. Pour ce faire, nous prévoyons un programme conséquent d'activités : une priorité au recrutement et à la formation des joueurs mais surtout, un instructeur désigné par la diaspora qui assistera et appuiera l'encadrement des recrues.

LDB : Avez-vous un dernier mot à exprimer ?

EHM
: Oui, un mot d'espoir pour Cara et l'ensemble du football congolais pour que le Congo redevienne « terre de foot ». Nous croisons les doigts pour nos amis de l'AC Léopards pour que le 25 novembre 2012 nous mette au firmament des cieux du foot comme le Cara en 1974.

Propos recueillis par Marie Alfred Ngoma
Lu 682 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes