Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Humeur. Drôles de spectateurs ces Diables rouges!


Par Lepatriote-congo.com | Vendredi 27 Janvier 2012 | Lu 688 fois | 0 Commentaire



Diables Rouges, champions d’Afrique des nations 1972  1er rang : Amoyen, Matsima, Mboungou, Tandou, Oba et Mayala  2ème rang : Ndoulé Ryno, François Mpélé, Mbono, Mbemba Thoney, Moukila, Mayanda, Bahamboula Tostao et Matongo Soucous.  3ème rang : Poaty Hidalgo, Minga Pépé, Baleckita, Mfoutou et Ongagna.  4ème rang : Samba, Boukaka, Niangou, Dengaki, Ndolou et Ngassaki.
Diables Rouges, champions d’Afrique des nations 1972 1er rang : Amoyen, Matsima, Mboungou, Tandou, Oba et Mayala 2ème rang : Ndoulé Ryno, François Mpélé, Mbono, Mbemba Thoney, Moukila, Mayanda, Bahamboula Tostao et Matongo Soucous. 3ème rang : Poaty Hidalgo, Minga Pépé, Baleckita, Mfoutou et Ongagna. 4ème rang : Samba, Boukaka, Niangou, Dengaki, Ndolou et Ngassaki.
P lus qu’un rituel, l’absence des Diables Rouges du Congo à chaque édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Football devient insupportable pour les amoureux du ballon rond. Public et joueurs se bousculent devant le petit écran pour applaudir les autres équipes. Mais de l’avis général, le public sportif congolais est déçu par l’absence chronique de son équipe nationale à la CAN.

L’exploit de Yaoundé 1972 est devenu un souvenir lointain. Certains s’en délectent la main sur le cœur, alors qu’il date de quarante ans. Tous les héros de cette épopée ont pris leur retraite. Malheureusement, la relève sortie des entrailles de nos stades ne veut pas quitter le berceau et hésite à brandir le flambeau. C’est le tâtonnement à tous les niveaux, la débrouillardise, l’improvisation. Aucun sursaut d’orgueil. La nation ne compte plus, l’égo prime sur tout ….

Depuis quatre décennies, la participation à la CAN reste un casse-tête chinois. L’élimination directe est devenue le programme d’action des fédérations qui se succèdent en s’entredéchirant sur des questions d’intérêt personnel. Même l’élargissement de la Fifa sur la participation des sélections nationales africaines à la coupe du Monde n’a pas sorti le football congolais de l’ornière de la médiocrité et de la honte. Les nations qui redoutaient le Congo pour son football champagne font désormais partie de la planète foot du continent. Les Diables Rouges sont devenus des vaches à lait. Des distributeurs de points. Etre dans le même groupe que le Congo est devenu une aubaine pour les adversaires des Diables Rouges. Qualification assurée.

A l’heure de la CAN 2012 qui se joue au Gabon et en Guinée Equatoriale, chaque Diable Rouge a certainement choisi son équipe. Il applaudira à se rompre les cordes vocales, lui que les autres Africains craignaient et prenaient pour modèle. C’est le monde à l’envers. Mais à qui la faute ?

Mwana Mboyo
Lu 688 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes