Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

In memoriam : Soki Dianzenza et Soki Vangu, 22 ans déjà


Par Digitalcongo | Dimanche 29 Avril 2012 | Lu 1506 fois | 0 Commentaire



In memoriam : Soki Dianzenza et Soki Vangu, 22 ans déjà
En cette année de grâce 2012, le commun des mortels et tous ceux qui avaient vécu la belle époque de l’orchestre « Bella Bella », se souviendront sûrement qu’il y a aujourd’hui exactement 22 ans depuis que l’Eternel avait rappelé auprès de lui les deux frères Soki : Maxime et Emile, dans le royaume des cieux.

Le premier jeune Emile Soki Dianzenza est décédé à Kinshasa le vendredi 4 mai 1990. Deux semaines plus tard, soit le vendredi 18 mai 1990, il était rejoint dans l’au-delà par son frère aîné Maxime Soki Vangu. L’aventure musicale des frères Soki commence vraiment à partir de 1969, lorsque le petit Emile Soki Dianzenza remporta au Jardin botanique devant des milliers de personnes le Concours jeunes talents initié par le Grand artiste musicien, feu Gérard Madiata de la maison « Baninga ».

Sacré meilleur, il a été des cet instant adopté par à maison d’éditions « La Musette » du jeune Lukelo qui avait pignon sur rue à l’époque. Aussitôt sous la croupe de cette unité, il enregistre la chanson «Luta » avec le concours des autres artistes comme Johnny Roger, Jean Bosco. Soki Vangu venait tout juste d’interrompre ses études à l’Université Officielle du Congo (UOC) à Lubumbashi.

Les choses se sont vite passées jusqu’au jour où la maison l la Musette créera une vaste confusion entre Johnny Roger, Soki Vangu et Soki Dianzenza qui n’ont pas hésité de claquer la porte de cette maison d’édition.

En 1970, Soki Vangu croisera Bisikita qui venait de quitter l’orchestre « Les Grands Maquisards. Ensemble, ils décidèrent de remonter l’orchestre Bella Bella. Ce qui sera fait avec le concours des jeunes recrues telles que Shaba Kahamba qui venait de Vox Succès, Zeus Kahembe transfuge de Stukas de Lita Bembo, Tonton Kinzunga Ricos du groupe Zakama de la commune de Lemba.

Après d’intenses séances de répétition, cet orchestre et entré au studio Philips à Kingabwa dans la commune de Limete pour enregistrer la chanson « Baiser ya litama » d’Emile Soki Dianzenza.

A sa sortie, cette chanson a connu un succès foudroyant. Ce qui poussera les animateurs de cette jeune formation musicale à aller plus loin en imaginant la sortie officielle de leur groupe. Ce rêve a été rendu possible grâce au Pdg Verckys Kiamwangana Mateta de la maison « Vévé», qui a accepté de mettre un équipement de musique pimpant neuf à sa disposition.

Il y avait des jeunes talents au sein de « Bella Bella » à commencer au chant par Soki Dianzenza Emile, Soki Vangu Maxime et Danos Canta Nyboma; aux instruments Bisikita, Zeus, Kinzunga Ricos (guitaristes), Nono (drummer), Steve, Michael, Manzenza, Sanga et Polio au cuivre et Saladio à la percussion.

Cet orchestre, nouvellement fondé, sous le nom de « Bella Bella », effectuera sa sortie officielle en 1971 au dancing-bar Parafifi devenu plus tard « Kimpwanza dans la commune de Kasa-Vubu. Mus par le succès, les frères Soki enregistreront au studio Vévé une série de tubes qui continueront a jamais de pérenniser leurs talents. Dans la foulée, nous citerons des chansons comme « Mandendeli , Elise, « Lina », « Nono », « Suaze », « Masanga », « Sofele », « Ma celui » (…)

Plus tard, Soki Dianzenza qui était trompé par le succès et par des mauvais conseillers, a décidé de fonder sa propre maison d’édition baptisée « Allez y frères Soki. Et du coup, il sommera son aîné Maxime Vangu lui achète une nouvelle voiture de marque Renault 15 et de couleur blanche.

Ce dernier s’exécuta sans rechigner. Mais -après, Dianzenza ne voudra pas de la voiture. En lieu et place, son frère lui donnera des espèces sonnantes et trébuchantes. Ce qui le poussera à entrer en studio pour enregistrer l’oeuvre intitulée « Kamavatshy »... Beaucoup de choses à dire sur les frères Soki. Nous en reparlerons une prochaine fois. Néanmoins, nous retiendrons seulement que les deux frères étaient décédés un après l’autre en l’espace de deux semaines seulement.

Depuis ce triste moment, jamais une date de commémoration de leur mort n’est tombée un vendredi si ce n’est en cette année 2012. A cette occasion, une grande soirée commémorative est initiée pour le 22ème anniversaire de cette dure épreuve qui avait ravi à la musique congolaise deux de ses pions majeurs et cela, de façon tout à miraculeuse.

Pour ce, la maison Socrate Music du Pdg Emmanuel Mbaki Socrate et Mme Zizina Soki (la fille aînée de Soki Vangu) sollicitent des mécènes, fervents de la bonne musique, sympathisants, fanatiques des défunts frères Soki ainsi que de l’Orchestre Bella Bella , à tendre leurs mains afin de leur apporter une contribution tant financière que matérielle pour la réussite de cette cérémonie qu’ils sont en train de préparer en mémoire des défunts.

Celle-ci aura lieu le vendredi 16 mai dans la soirée à l’espace Muguyla Guyla dans la commune de Kasa-Vubu avec l’accompagnement de l’orchestre « Bans Bells » du chanteur Nkolo Makambo.

L’occasion faisant le larron, nous savons que ceux qui ont connu les frères Soki et, pourquoi pas ont dansé au son de leur musique ne vont pas rester indifférents à cet appel d’autant que leur présence en ce lieu apportera encore beaucoup de chaleur pour la réussite de cet événement.

Kingunza Kikim Afri/L’Avenir
Lu 1506 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes