Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Indépendance: Madingou à l’honneur sur tous les plans


Par | Mercredi 17 Août 2016 | Lu 950 fois | 0 Commentaire

Madingou (starducongo.com) Le chef-lieu du département de la Bouenza, Madingou, a été à l’honneur, le 15 août 2016, à l’occasion de la célébration du 56ème anniversaire de l’indépendance nationale et de
celle de la municipalisation accélérée de ce département qui vient de le doter de nouvelles infrastructures.



Tout a commencé avec la présentation officielle des projets de la municipalisation accélérée du département, le Semi-Marathon International de Brazzaville version Madingou, l’élection Miss indépendance et les matches de football pour ajouter au Congo un champion en vue des prochaines échéances africaines.
La boucle é été bouclée par le grand défilé populaire, civil et militaires sur le nouveau boulevard Denis Sassou Nguesso de la coquette Madingou. Trois heures ont suffi pour que le nouveau macadam
soit inauguré par des pas élégamment marqués par les militaires au rythme de la fanfare et des civils à celui des kimbanguistes.
Des chefs d’Etat ont en effet répondu à l’invitation du Congo. On a vu à Madingou, les présidents Teodoro Obiang Nguéma Mbasogo de la Guinée Equatoriale, Faustin Archange Touadera de la RCA, Alpha Condé de la Guinée Conakry, Hage Geingob de la Namibie, Patrice Talon du Bénin ainsi que le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, représentant le chef de l’Etat ivoirien, Alassane
Ouattara, des corps constitués nationaux et internationaux, la force publique et les forces vives de la Nation ont partagé cette joie qu’autorise la célébration de l’indépendance, synonyme de liberté
retrouvée.
Les feux d’artifice ont agrémenté la fête dans le ciel de cette localité de Madingou qui vient d’entrer dans la cour des villes congolaises où l’on peut vivre sans trop de problèmes de courant électrique et de déplacement. L’eau reste tout de même un problème parce que les invités ont rencontré des difficultés de ce côté.

Le Semi- marathon international de Brazzaville (SMIB)

Indépendance: Madingou  à l’honneur sur tous les plans
La 13e édition du Semi- marathon international de Brazzaville qui s’est couru à Madingou, le chef -lieu du département de la Bouenza a regroupé 612 venus des douze départements du Congo. Les athlètes
Kenyans ont fait baver les congolais.
En version homme, Marius Kimutai a avalé les 21,100km en 1’04’’ 28, décrochant le plus grand prix de la 13e édition du cette activité et en empochant un chèque de 2,5 millions ; son compatriote Richard
Kiplimo Mutai, a franchi la ligne d’arrivée en 1’05’’01’’ avant Eric Shabarihe du Rwanda.
Du côté des femmes, Jeruto Agness Barsosio, a récidivé comme à Ouesso en 2015 avec 1’11’’33, mieux qu’à Ouesso avec un temps de 1’18’’04.
Sa sœur Stellah Jepngetich Barsosio a occupé la deuxième marche du podium avec 1’12’’22, puis est arrivée Pamela Jimeli Kipchoge en troisième position avec rang en 1’14’’48.

Au niveau national

L’homme fort de Ouesso, Eric Semba n’a pas comblé les espoirs des congolais. C’est Romy Ampion qui est arrivé pour se classer en 4e position au classement général, et premier pour le Congo, avec un
chrono de 1’07’’06 soit 40 secondes de moins qu’Eric Semba. Eric a réalisé un bon chrono de 1’07’’46 à Madingou contre 1’11’’58 à Ouesso et Nael Okoueké est monté sur la troisième marche avec 1’09’’45.
Les femmes ont vu surgir au rond-point du boulevard de Madingou Jodelle Ossou Wakeyi en huitième position avec 1’22’’48 suivie de Cleme Mambeké en seconde place et avec 1’26’’15 et Mariam Gana qui
complété le podium avec ses 1’27’’05.

AC Léopard s’impose face à Aiglon Cara

Indépendance: Madingou  à l’honneur sur tous les plans
Les Léopards ont remporté leur quatrième trophée après 2009,2011 et 2013. Ils ont marché sur Aiglons qui a est arrivé à cette finale avec un contentieux parce que suspectés d’avoir été favorisé par l’arbitre.
AC Léopard a attendu la dernière minute pour crucifier son adversaire.
C’est Gloire Yila qui a demandé au gardien de Cara d’aller chercher le ballon au fond des filets qu’il avait pourtant réussi à garder pendant 90 minutes.

Florent Sogni Zaou
sognizaou@starducongo.com
Lu 950 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes