Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Infrastructure routière : la route Ketta-Sembé a été inaugurée par Denis Sassou-N’Guesso


Par | Dimanche 14 Février 2016 | Lu 1474 fois | 0 Commentaire

Sangha, (Starducongo.com) - Denis Sassou N’Guesso, Président congolais, a procédé, le 11 février 2016, à la mise en service de la route Ketta-Sembé, dans le département de la Sangha. Ce tronçon est le premier de la route qui devra relier Ouesso (Congo) et Sangmélima (Cameroun), en passant par Souanké, longue de 312 Km.



Infrastructure routière : la route Ketta-Sembé a été inaugurée par Denis Sassou-N’Guesso
Les travaux de ce tronçon, après avoir duré 4 ans et 8 mois, sont venus à bout. Cet accomplissement est la volonté du Chef de l’Etat congolais à rendre effective l'intégration sous-régionale dans le cadre du NEPAD.

Initialement prévu à 121 km, entre Ketta et Biessi, ce tronçon a été prolongé à 169 km pour atteindre Sembé. Il est « le fruit des effets positifs d’une consultation ayant permis une concurrence saine des entreprises, avec pour corollaire des gains budgétaires au regard des prévisions », a déclaré Jean Jacques Bouya, ministre à la présidence, chargé de l’Aménagement du territoire et de la Délégation générale des Grands Travaux.

Les travaux ont été réalisés par la société chinoise Syno Hydro, pour un coût total de 101 milliards 143 millions 640 mille 428 francs CFA. Le projet a été financé à hauteur de 54 milliards 22 millions 203 mille 528 francs CFA (56,65%) par la partie congolaise et à 47 milliards 121 millions 436 mille 900 francs CFA (43,35%) par le FAD.

La réalisation de la route Ouesso-Sangmalima est le fruit d’une réflexion et volonté politique exprimée en 2005 par les Présidents congolais et camerounais, notamment celle de relier Yaoundé et Brazzaville dans le cadre de la stratégie de développement des infrastructures de transport continentales et sous-régionales.

La liaison Brazzaville-Yaoundé constitue le corridor 29 du réseau routier dit «de première priorité» du Plan directeur consensuel des transports en Afrique centrale. Ce plan a été adopté en 2004 par les pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).

La population satisfaite

La mise en service du premier tronçon va considérablement modifier les habitudes socio-économiques des populations, en planifiant les activités et les rendements des producteurs. Aussi, elle devra participer à la mise en valeur des zones desservies par cette route d’intégration.
Le ministre à la Présidence de la Présidence de la République, Jean Jacques Bouya, a indiqué que l’intérêt économique de la route Ketta-Djoum et son importance pour le Congo, le Cameroun et la région d’Afrique centrale se sont vérifiés avant même sa mise en valeur.

Ainsi, sur ce tronçon routier, plusieurs infrastructures connexes et initiatives de proximité ont été développées pour le bien-être des populations et l’accommodation aux prescriptions environnementales. On peut citer entre autres : 28km de routes annexes ont été aménagés ; deux centres de santé construits à Biessi et Elogo qui seront bientôt équipés ; deux centres communautaires à Sembé et Ntam ; des forages d’eau à Ketta, Biessi, Batékock et Ntam ; deux bâtiments de contrôle forestier et faunique.

Cette route d'intégration sous régionale permettra non seulement la circulation dans une partie de la zone CEMAC mais aussi l'écoulement et la promotion de la culture du cacao dont le Congo revalorise dans le cadre de la diversification de son économie et la l’agriculture n'est pas un secteur négligeable, avec l’implantation de l’usine sangha Palm par la société Eco-Oil. .

Le Congo, un bel exemple dans la sous-région

Au regard des efforts consentis par le gouvernement congolais sous l’impulsion du président de la République, Denis Sassou N’Guesso, le Congo a atteint 70% des projets qui le concernent dans le cadre de ce plan d’intégration sous-régionale. Le Congo s'est engagé en effet à reconquérir sa situation de pays de transit de la sous-région d'Afrique centrale.

La mise en service du premier tronçon de cette route va dors er déjà modifier les habitudes socio-économiques des populations, en amplifiant les activités et les rendements des agriculteurs, et tout particulièrement des producteurs de cacao, spécialité de la région. Elle va aussi contribuer à la mise en valeur des localités qu'elle dessert.

La société Syno Hydro et la mission de contrôle ont réalisé le travail en 42 mois. Huit ponts à poutres de longueur variable de 32 à 64 mètres ont été construits ; ainsi que 163 dalots en béton armé, deux postes de pesage, deux postes de comptage, un poste de péage.

La route étant un facteur de développement et d'échanges entre les peuples, l'inauguration de ce premier tronçon vient à point nommé, dans la mesure où, cette route devra relier, dans les mois à venir, Brazzaville à Yaoundé.
Cette volonté politique du chef de l'Etat congolais, à travers ces réalisations d'intégration sous régionale, se résume dans sa vision de redonner au Congo, son statut de pays de transit.
Désormais, les peuples de la sous-région peuvent se déplacer et se côtoyer par voie routière sans problème.

Après l’inauguration, le 15 décembre 2014, de la route Okoyo-Lekety-Frontière du Gabon, le président Denis Sassou N’Guesso vient, une fois de plus, montrer que l’intégration sous-région à travers la libre circulation des hommes et des biens par la voie routière est son leitmotiv.

Alain De Brazza

Lu 1474 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes