Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Infrastructures. Les villes de Boundji et d’Ewo bientôt reliées par route bitumée


Par | Mardi 20 Mai 2014 | Lu 430 fois | 0 Commentaire

Cuvette-Ouest, (Starducongolais.com) - D’une longueur de 77.700km et d’un coût de près de 70 milliards de FCFA, la route en construction qui va lier, dans quelques mois, les villes de Boundji à d’Ewo a été visitée ce 17 mai par le président Denis Sassou N’Guesso.



Voulant bien palper la réalité sur terrain, le président de la République s’est permis de passer 24 heures dans la ville d’Ewo, question de jauger le niveau des travaux de la route Boundji-Ewo, distante de 77,700 kilomètre en cours de réalisation. Sur le terrain, le Chef de l’Etat s’est enquiert du niveau d’avancement des travaux. Selon le technicien de la fin des travaux est prévue pour le mois de septembre courant.

Le Chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso et toute la délégation qui l’accompagnait se sont arrêtés au kilomètre 42.

A ce jour, les travaux d’aménagement et de cette route sont à un stade avancé. Cela s’est avéré au cours de la visite que le Chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso, a effectué. Selon le technicien de l’entreprise Andrade Guitierrez-Escom, les travaux de terrassement (déblai-remblai) sur 54,600 et de la couche de base réalisés sur la distance de 54,500 km.

Quant à l’assainissement et l’équipement (glissières), les travaux ont été réalisés respectivement sur une distance de 52 km et 50 km. 112 sur 113 Dalots ont été réalisés à ce jour ainsi que les trois ouvrages ont été tous achevés.

Devant une telle réalisation, le président de la République, Denis Sassou N’Guesso s’est réjoui de l’avancement des travaux et émis le vœu de voir cette route arrivée à terme avant la fin du dernier trimestre de 2014.

Au terme de la construction de cette route, les populations de Boundji et d’Ewo, lanceront un cri de soulagement. Cette route leur permettra de se mouvoir sans problème dans les deux sens. Et les commerçants verront leurs marchandises écoulées rapidement sur le marché aussi bien de Boundji, d’Ewo que de Brazzaville.

Ce trajet de 77 km que ces populations parcouraient, à l’époque, pendant deux à trois jours, au terme de celle-ci, elles pourront le parcourir en 1 heure. Aujourd’hui, l’on peut dire la volonté du président Denis Sassou N’Guesso de désenclaver l’arrière-pays se confirme et s’affirme. Rien ne peut mettre en doute sa volonté manifeste de relier tous les départements entre eux, partant de Pointe-Noire jusqu’à Ouesso, en passant par Brazzaville.

Wilfrid LAWILLA
Lu 430 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes