Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Institut national de la jeunesse et des sports : arrimer l’établissement au système LMD, un défi à relever


Par Adiac-congo.com | Samedi 21 Mai 2016 | Lu 343 fois | 0 Commentaire

Léon Alfred Opimbat et Destinée Erméla Doukaga ont promis multiplier les séances de travail pour atteindre un objectif : celui d’arrimer l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs), leur patrimoine commun, au système LMD.



Léon Alfred Opimbat et Destinée Ermela Doukaga pendant la séance de travail (Photo Adiac)
Léon Alfred Opimbat et Destinée Ermela Doukaga pendant la séance de travail (Photo Adiac)
Les cadres des ministères des Sports et de l’éducation physique et ceux de la Jeunesse et de l’éducation civique ont eu, le 18 mai au salon VIP du stade Alphonse- Massamba-Débat, une séance de travail au cours duquel, ils ont passé en revue un certain nombre de points concernant l’avenir de l’Injs. L’établissement est communément géré par le ministre des Sports et de l’éducation physique et celui de la Jeunesse et de l’éducation civique.

Ils ont évoqué les questions liées à l’administration. Aussi, ont-ils manifesté leur volonté d’arrimer cet institut au système LMD. « Nous avons évoqué les questions liées à l’administration et aussi les possibilités d’arrimer cet institut au système LMD tout cela en accord avec le décret 2001-460 portant organisation et fonctionnement de l’Injs », a commenté la ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique, au terme d’un échange qui s’est déroulé à huis clos.

Cette mission, a indiqué le ministre des Sports et de l’éducation physique, leur a été prescrite par le président de la République dans le cadre du « Chemin d’avenir » mais l’objectif n’a pas été atteint. Selon lui, l’ancien ministre de la Jeunesse Anatole Collinet Makosso et lui avaient posé les bases de sa réussite, en mettant en place un comité de travail. Malgré la démarche, le problème est resté entier.

Des situations urgentes comme celle du quota des étudiants diplômés à la fonction publique ont été également au menu des échanges. « Il est question que nous puissions nous pencher sur cet aspect très pertinent. Déjà avec le ministère des sports nous prévoyons une action vers le Premier ministre pour lui apporter un certain nombre de propositions », a ajouté Destinée Erméla Doukaga.

Dans le texte créant l’Injs, a, par ailleurs, rappelé le ministre des Sports et de l’éducation physique, l’établissement est doté d’un conseil d’administration codirigé par les deux ministres. Ce conseil leur donnera, à coup sûr, la possibilité de trouver ensemble des solutions aux questions les plus préoccupantes.

« C’est pour cela que sur le plan de la gestion administrative, nous avons décidé de mettre en étude, l’adaptation de ce conseil d’administration à l’évolution, tel que nous avions observé depuis une vingtaine d’années. C’est une première rencontre mais nous avons bien sûr l’obligation aussi bien en bilatéral c’est-à-dire entre nous mais également en interministériel avec d’autres ministères. Avant d’aller en conseil de ministre, nous avons justement l’obligation de travailler sur certains dossiers qui nous préoccupent », a souligné Léon Alfred Opimbat.

James Golden Eloué
Adiac-congo.com
Lu 343 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes