Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jacques Loubelo est mort


Par | Jeudi 26 Septembre 2013 | Lu 36173 fois | 21 Commentaires



Jacques Loubelo est mort
Congo, (Starducongo.com) - L’artiste poète musicien a rendu son âme à Dieu, le Mercredi 25 Septembre 2013 dans l’après midi, à l’hôpital général de Brazzaville, des suites d’une insuffisance rénale

Penser à partir de sa propre expérience, était son mot d’ordre.

En effet, l’importance et le rôle de la chanson dans la transformation de la société, la musique comme front avancé dans la lutte de l’aliénation culturelle au Congo et en Afrique, tels sont les thèmes abordés dans plusieurs de ses chansons qui ont longtemps tenu le public en haleine.
Né en 1940 à Simou Djoué (Brazzaville), éduqué chez les missionnaires catholiques de St Joseph de Bacongo, puis de Saint Michel d’Ouénzé, où il a eu comme collègues de classe Justin Lekoundzou, Clément Ossinondé, Joachim Kabikissa, Martin Mbemba…. et comme maître Albert Otoungabéa, dont il a d’ailleurs dédiée une chanson, Jacques Loubelo a baigné très tôt dans les chorales chrétiennes, avant de baigner dans les musiques congolaises moderne et tradi-moderne. Il a fait par la suite le choix de s’orienter vers la chanson engagée.

Le dernier rempart de nos musiciens

Jacques Loubelo, un des premiers artistes poète révélés en 1967 au cours de la première semaine culturelle de Brazzaville a prouvé tout au long de sa carrière, que le rôle moteur et vital de la musique africaine n’était plus à démontrer tant dans l’affirmation de l’identité africaine, dans le moyen dynamique d’identification et de la consolidation de l’unité culturelle continentale, au dessus des divisions politiques, que dans le développement économique et social du Congo et de l’Afrique.

Jacques Loubelo était convaincu que les sources s’étaient affirmées, les masses s’y reconnaissaient, il restait et cette tâche incombe aux artistes, en grande partie de trouver les moyens non seulement d’accéder plus largement aux formes modernes d’expression, mais s’appelle progrès, évolution des esprits par la maîtrise de leurs destins, la recherche permanente.

La musique africaine nous a enseigné Jacques Loubelo doit être fondée sur la nécessité de permettre aux africains, de s’informer, de se mobiliser et de s’organiser pour se rendre responsable de leur héritage culturel.
Elle doit en tant que création de valeur, englober les données positives du monde moderne, notamment économique et social harmonisé.

Dès lors, il devient nécessaire et urgent, à nos producteurs et distributeurs, de promouvoir les musiques africaines de qualité et positives, de les vulgariser à travers tous les moyens nécessaires.

Enfin, nous pensons que la musique, comme la concevait Jacques Loubelo, est un front avancé puisque c’est en prenant conscience , de ses ressources immenses, de son authenticité et de sa valeur morale et humaine considérable que le peuple se bat pour défendre ce qui lui est le plus cher, à savoir sa dignité, son honneur, sa personnalité, en somme son être.

Jacques Loubelo, est demeuré le dernier rempart de nos musiciens, qui pensait, et à partir de son propre expérience que la seule musique qui transcende et le temps et l’espace, c’est celle créée par nous-mêmes, et qui évite une certaine confusion de valeurs entre la tradition et la modernité, entre l’ancien et le nouveau, entre l’Afrique et l’occident.

L’œuvre grandiose de Jacques Loubelo qui est marqué par sa brillante carrière musicale, est un concentré d’intelligence musicale et de culture au sens large du terme.

Quelques références

1952, il enregistre à la radio de l'AEF (Afrique équatoriale française), devenue plus tard Radio Brazzaville « A 16 ans »

En 1960, il monte le groupe vocal, les Cheveux Crépus, formé de quatre chanteurs (Etienne Fila, Albert Massamba, Jacques Loubelo, Antoine) et d'un accordéoniste. Quatre ans plus tard, le groupe est rejoint par Maxime Kibongui.

Parmi les plus célèbres de ses compositions, à cette époque citons Congo et « Nawo tsé tsa » qui sera repris plus tard par de nombreux artistes dont Miriam Makeba et les groupes Lang'i, Nkota, et sera également utilisé dans des films documentaires.

Les années 70 – Jacques Loubelo s’exile pendant quelques années en Suisse, où il accorde à sa carrière un statut international.

2010 – Jacques Loubelo obtient le Prix Tam Tam d’Or de meilleur artiste au cours de la 6ème édition à Owando

2011 – Jacques Loubelo fête avec beaucoup d’éclat ses 50 ans de carrière musicale

Décembre 2011 – Jacques Loubelo anime la première édition du Prix RICE à Paris

Juin 2013 - Le ministère de la Culture et des Arts, qui se souvient de tous les artistes qui ont rendu tant soit peu la vie agréable depuis plus d’un demi-siècle au Congo, a remis le prix d’excellence des arts et des lettres à Jacques Loubelo et aux meilleurs artistes congolais.

Clément Ossinondé
clementossinonde@starducongo.com

Nota : La veillée mortuaire se tient à son domicile : 29 de l’avenue du 5 Février, au quartier Diata (Brazzaville)

Lu 36173 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Bondawe Francis le 26/09/2013 08:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un grand Mr paix à son âme

2.Posté par MVILA Fernande le 26/09/2013 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Adieu à ce grand musicien , les mélodies de ses chansons ont bercé mon enfance .Que son âme repose dans la paix du Seigneur et que la terre de nos ancêtres lui soit légère.

3.Posté par plates excuse le 26/09/2013 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une grande perte pour la musique congolaise. Salut l'artiste

4.Posté par pasilea le 26/09/2013 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une fois de plus, un grand artiste de renom , meure par manque de suivi médical. Qui dit prise en charge médical, or pour un artiste qui toute sa vie a chanté le Congo, la moindre de chose était de lui assurer un suivi médical. On savait depuis longtemps que Loubelo allait mal, mais personne pour s'en préoccuper, pas même le Ministère de la culture, qui est très très loin des problèmes des artistes

5.Posté par pasilea le 26/09/2013 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une fois de plus, un grand artiste de renom , meure par manque de suivi médical. Qui dit prise en charge médical, or pour un artiste qui toute sa vie a chanté le Congo, la moindre de chose était de lui assurer un suivi médical. On savait depuis longtemps que Loubelo allait mal, mais personne pour s'en préoccuper, pas même le Ministère de la culture, qui est très très loin des problèmes des artistes

6.Posté par Femoca le 26/09/2013 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Du talent, il en avait à revendre. Pour son pays, il a tout donné. Mais, point de reconnaissance de la part de son pays. je me souviens des propos de Maitre Gomes lors de notre rencontre "souvenirs" en parlant des acteurs culturels, comme Marcel Goten, Jacques Loubelo et bien d'autres dans l'Univers culturel : "Vivants, il font de l'ombre à leurs œuvres"... Malgré le dénuement et les difficultés de tout ordre, Loubelo était toujours cette culture congolaise en mouvement. il avait un tel besoin, une telle envie de partager sa flame, son amour pour son CONGO...Malheureusement il est resté comme incompris ou tout simplement comme sans "importance" pour ceux et celles qui avaient et qui ont la mission de penser l'organisation et la promotion de de la CULTURE. Pleurer de toutes nos larmes ne viendra jamais effacer nos douleurs quand partent trop tôt à Mpemba nos repères, nos pères et mères de la CULTURE congolaise. Lui dire Merci pour tout ce qu'il a fait pour nous serait insuffisant, mesquin parce que lui le faisait pour l'Amour des autres...Il était notre école, Que faire ? Faisons ce qu'il a toujours fait : travaillons, chantons et composons des vers pour la CULTURE pour notre MOI, notre être, notre avenir... Donnons lui sa place bien mérité dans nos coeurs et puisse comme d'autres : Kallé Jeff, Essous, Malapet, Luambo, D'Olivera, Nico, Bukaka, Pamelo, Madilu, Daliens, etc, obtenir par notre travail persévérant le PANTHEON congolais à ériger grâce à toutes nos richesses que nos terres qui reçoivent nos très chers disparus regorgent à foison !

7.Posté par mokili le 26/09/2013 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mes condeleances a mes freres du congo brazzaville vous venez de perdre un grand Mr ah Dieu paix a son amê que la terre de nos ancestres lui sois leger apema na boboto

8.Posté par YAMOUWONDA le 26/09/2013 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Paix a son âme.

9.Posté par JR Kuyena le 26/09/2013 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le griot congolais s'en va, mais il nous laisse avec plusieurs souvenirs de sa carrière musicale.

10.Posté par Pradley MIACK le 26/09/2013 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Repose en paix cher papa et icône de la chanson congolaise, nous suivrons tes traces, moi personnellement je t'en fais la promesse sincère, même si j'en mourais importe peut disais un dicton Africain que "C'est au bougt de l'anciènne corde que l'on tisse la nouvelle", moi j'avais déjà démarrer avec ma corde avant que tu ne nous quitte, et si je me trompe les congolais en particulier peuvent me dire le contraire en visualisant le lien que j'ai posté. je fais la fierté de mon pays parmi les artistes congolais de la diaspora
. Pradley Miack le griot contemporain

11.Posté par Manunta.s le 26/09/2013 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que son ame repose en paix.

12.Posté par NKENZO KIBOZI le 26/09/2013 22:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le nom de JACQUES LOUBELO restera à jamais vivant sur l'autel de mon cœur, adieu mon idole, repose toi en paix.

13.Posté par le fils du pays le 27/09/2013 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A la tete du congo l'homme le plus idiot d'edou pour ne pas dire de tout le congo avec ses amis,la kleptocracie comme mode de gouvernance,l'incapacite,incompetence la mafia.Pas de systeme pas d'hopitaux nombreux faux medecins nationaux comme etrangers polluent la terre congolaise.Avec tous ces maux que pensez vous obtenir comme resultat.Meme les pays comme Cuba qui n'ont que du sucre comme ressource rivalisent les pays dits developpes dans les secteurs comme l'education et la medecine.Cuba vous envoie les medicaments,vaccins et ses medecins.Putain qui va deloger tous ces idiots du trone?

14.Posté par LE PAPE le 27/09/2013 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah mâ LOUBELO , quelle tristesse! que la terre te soit légère .

15.Posté par ESENGO-KIIESSE-BOBOTO le 27/09/2013 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TÂATA LOUBELO Yenda kia mboté

16.Posté par Serge Alain SAMBA le 28/09/2013 07:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
R.I.P cher grand frère. Samba eh, samba, samba, ta samba ; qui fût ton oncle et celui-ci mon père.

17.Posté par Myriam Judith N'DEKO " Maïsso" le 02/10/2013 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous.

Il y a trois ans , je rencontrais KALY DIATOU et Jacques LOUBELO au grand marché de Pointe - Noire.
Faisant le marché , je m'oubliais pour faire des éloges à Monsieur LOUBELO.
Oubliant que ma priorité était de faire le marché, nous avions passé près de 45 minutes debout, à parler musique.
Électrifiée par le trio que nous formions, je me retrouvais effectivement en face de deux génies musiciens.
"Tata Loubélo ko ku ta kuenda ndila ya ba ya muachi.Tu longese mu mikunga miaku.Luzolo wéri zolo, kiwusa na nsayi.Mikunga mia toma, mia miboté tu chichidi ta mampungu ka ku buana. Yenda wa wuma mu nsayi ya mankululu"

18.Posté par NTONI le 03/10/2013 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tata LOUBELO, paix a son âme, je ne t'oublierai jamais , adieu.......

19.Posté par UMCD (Union des Musiciens Congolais de la Diaspora en Europe le 05/10/2013 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De la part de l'Union des Musiciens Congolais de la Diaspora

Information à l'adresse de tous les musiciens des pays du Bassin du Congo, notamment ceux de Brazzaville et Kinshasa. En mémoire du regretté Jacques LOUBELO dont l'apport à la musique congolaise et la carrière musicale sont reconnus de tous et toutes, une veillée musicale est programmée avec le concours des autorités de l'Ambassade du Congo en France à l'adresse suivante : Le Vendredi 11 Octobre 2013 à partir de 18H00 jusqu'à....
1, Avenue Jenny 92000 Nanterre ; tél.: 0147848345
station RER La Défense prendre le bus N°73 et descendre arrêt « des Étudiants »...Dans le sens du bus aller tout droit. L'avenue Jenny est perpendiculaire à la Rue de Lille.
Faites suivre et/ou passer le message

http://fr.mappy.com/#/M2/Ls/TAppList/N151.12061,6.11309,2.23067,48.89866/Z10/


Cordialement
umcdfr (AT) gmail.com
Service Communication UMCD

20.Posté par El Kwakyr le 06/10/2013 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le congo vient perdre un grand Artiste qui a musicalement beaucoup fait pour le Congo, mais le Congo n'a presque rien fait pour lui. Adieu l' Artiste ,que la terre te soit legere.

21.Posté par Bertrand le 13/05/2015 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

L'artiste Jackson Babingui entreprend de réaliser prochainement un album reprenant certains titres de Jacques Loubelo. Nous avons besoin de soutien financier pour le projet voit le jour, certains d'entres vous, passionnés par Jacques Loubelo auraient - ils des aides à nous apporter?

Je suis à votre disposition et vous remercie par avance,
Cordialement,
Domitille

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes