Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Joseph Dimi, un artiste peintre de talent emporté par la maladie


Par Jean Dany Ebouélé | Jeudi 11 Juin 2009 | Lu 1054 fois | 2 Commentaires



Joseph Dimi, un artiste peintre de talent emporté par la maladie
L'artiste peintre Joseph Dimi a été emporté à la fleur de l'âge, au moment où les arts avaient encore besoin de son pinceau. Un peintre choisit-il un métier ou le métier s'impose-t-il à lui ? De son vivant, Joseph Dimi aurait sans nul doute opté pour la deuxième proposition.

En effet, très jeune, Joseph Dimi dessine, griffonne et caricature sur tout ce qu'il trouve. Il rejoint, à l'âge de quinze ans, la mythique École de peinture de Poto-Poto. Alors que tout s'annonçait bien, il tombe malade et plonge dans un profond coma pendant lequel il voit l'image d'un vieillard lui montrant des masques. À son réveil, Joseph Dimi se met aussitôt à restituer sur papier les masques dont il avait eu la vision. Son style naîtra de cette expérience.

Originaire de Ngania, Joseph Dimi vit à Mossaka - l'un des districts du département de la Cuvette - et y fréquente l'école jusqu'en classe de quatrième, avant de s'inscrire à l'École de peinture de Poto-Poto en 1983. Il obtient un prix qui lui ouvrira les portes de l'École des Beaux-Arts de Paris, en France. Il y excelle, notamment dans les ateliers de Pierre Claron où il fut surnommé le « Matisse d'Afrique équatoriale », sans doute en raison de sa palette de couleurs et de son style inspiré de l'Égypte ancienne, que l'écrivain congolais Théophile Obenga appréciera beaucoup.

Il participera à l'élaboration de plusieurs fresques, notamment au CHU de Brazzaville, au bar « La Congolaise » et à la tour Nabemba. Il fut couronné par le prix du Centre international de la civilisation bantou (Ciciba) au Gabon. En 1989, la présidente de l'association France Liberté, Danielle Mitterrand, et la présidente de la fondation Congo Assistance, Antoinette Sassou N'Guesso, découvriront son talent exceptionnel.
Joseph Dimi a participé à plusieurs expositions tant collectives qu'individuelles à travers le monde sous le parrainage d'Elf Congo et Elf Aquitaine, aux États-Unis, en Allemagne, en Suisse, en France, en Yougoslavie, au Sénégal, au Gabon et au Congo, son pays.

On reconnaît son style à travers ses tableaux, mosaïques des symboles traditionnels comme le poisson, symbole de la maternité ; la calebasse, symbole du vase aux remèdes ; le tam-tam, image de la danse ; les défenses d'éléphant qui représentent les esprits de la forêt, en d'admirables symphonies bigarrées.

De 1989 à 1994, Joseph Dimi a obtenu notamment le prix du Génie de la Bastille, le prix de Saint-Max à la Biennale des arts bantous en France.

Né un certain 30 avril 1961 à Ngania, dans le district d'Ollombo, fils d'Albert Dimi et d'Antoinette Tsono, Joseph Dimi est décédé le 7 avril 2009, à l'hôpital militaire Pierre Mobengo de Brazzaville des suites d'une courte maladie, alors qu'il résidait en France. Affectueusement appelé « Mikilis », ce qui signifie celui qui vit ou a vécu en Europe, Joseph Dimi laisse une veuve et quatre enfants.

BRAZZAVILLE-ADIAC
Lu 1054 fois


Vos commentaires:

1.Posté par bokoul le 26/08/2009 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
moi ton frere artiste de poto-poto maintenant en europ, que dire, c la vie, à dieu

2.Posté par wade dominique-hélène le 19/11/2012 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Grande amie de DIMI, j'apprends seulement aujourd'hui son décès.
Je vous remercie de me transmettre les coordonnées de son épouse, qu'il m'avait présentée, afin de lui présenter mes plus sincères condoléances
et pour aussi dire à leurs quatre enfants combien DIMI était une personne exceptionnelle.

Je suis moi-même la veuve du réalisateur franco-guinéen, David ACHKAR, disparu en Guinée en 1998, faute d'avoir pu être soigné.

Il laisse un orphelin, Samuel.

Merci de transmettre mes coordonnée à Madame Joseph DIMI.

Tel: O6 76 8O O9 15


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes