Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jossart N’Yoka Longo à Dubaï pour le pressage du maxi-single « Bande Annonce».


Par | Mardi 19 Juillet 2011 | Lu 1839 fois | 0 Commentaire



Jossart N’Yoka Longo
Jossart N’Yoka Longo
Kinshasa. Après avoir regardé le DVD d’un des derniers concerts de Zaïko Langa Langa et après avoir écouté un extrait du prochain album de cet orchestre sur la radio Top Congo, de son nid douillet à Namur en Belgique, Anicet Clément Bolongue avouait son admiration sur facebook : « Je ne sais pas comment Jossart s’y prend pour rester tout le temps inégalé en danse et en animations, il surclasse même des jeunes, survole toutes les époques et survit à toutes les vagues… Je vais finir par donner crédit aux ragots qui lui attribuaient, il y a quelques années, des pouvoirs mystiques ».

Compréhensible : « Mokongo ya Koba » redonne à la danse congolaise son élégance légendaire et les cris d’animation dans l’album à venir, dans un dosage finement réalisé, sont un mélange d’airs et de mélodies inspirés des musiques traditionnelles, folkloriques, populaires et même religieuses.

Jossart N’Yoka Longo à Dubaï pour le pressage du maxi-single « Bande Annonce».
Pour asseoir cette reconquête des mélomanes, Jossart N’Yoka Longo et le producteur Blaise Elenga s’envolent ce lundi pour Dubaï pour le pressage du maxi-single « Bande Annonce.» Tantôt brocardés à juste titre, tantôt décriés pour leur propension à lancer des cris obscènes à tue-tête, les atalaku (animateurs) sont une invention de Jossart qui rejette l’accusation d’avoir enfanté un monstre : « L’on ne peut condamner une idée, une création, à cause du mauvais usage que certains en feraient.

On avait qualifié Zaïko de Konono, aujourd’hui presque plus personne ne peut se passer des atalaku ». Et de réhabiliter cet art d’animation à travers la prochaine sortie de Zaïko : les animations, pleines d’entrain, sont plutôt chantées avec en sus le charme d’une voix féminine bien dans le ton. Il n’y a pas de doute, le Roi se réapproprie son bien, l’inventeur veut réhabiliter son idée de génie.

Une sortie à deux temps

Les CD et DVD de « Bande Annonce » qui seront pressés à Dubaï sont destinés au marché intérieur limité à la RDC et l’Afrique. La sortie internationale n’interviendrait qu’au mois de septembre. Une décision surprenante qui pourrait s’avérer une aubaine pour les célèbres faussaires de la place de Paris et surtout de Londres, cet hypermarché à ciel ouvert de la contrefaçon de la musique congolaise.

Au-delà de cet aspect commercial, à noter la réapparition des doyennes des danseuses de ce groupe qu’on verra sur les clips : Alpha Omoyi « Nina alengisaka » et Jacquie Bebeto. Qui répètent avec une belle brochette de plus jeunes et très belles danseuses...

Prions Dieu, pour qu’elles préservent nos yeux des exhibitions obscènes qui ont gangrené la musique congolaise sous l’impulsion de Koffi Olomide, Werrason et JB Mpiana. Pour soutenir la diffusion et la promotion de cet album, une compilation d’images sera diffusée par les télévisions locales.

En attendant, l’orchestre enregistrerait des records d’affluence partout, à en croire Sec Emma un des rouages essentiels du staff administratif et managérial du groupe : « Jusqu’en septembre, l’agenda de l’orchestre est quasiment plein ».

Botowamungu Kalome (AEM/MMC)
Lu 1839 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes