Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jubilé Anges Ngapy: le départ d'un grand le 27 juillet à Brazzaville


Par Sports242.com | Vendredi 9 Août 2013 | Lu 1600 fois | 0 Commentaire



Anges Ngapy
Anges Ngapy
Samedi 27 juillet 2013, l'ex-footballeur Anges Ngapy dit (Kappel-man), qui exerçait au poste d’attaquant et fut champion de la Coupe de l’UDEAC en 1990, raccrochait les crampons, et faisait son jubilé au Stade du président Alphonse-Massamba-Débat, à Brazzaville, devant 3 000 spectateurs, et entouré de ceux avec qui il a passé ces années foot inoubliables...

Des invités de marque

Brice Samba, ancien gardien de but des Diables-Noirs, titulaire des Diables-Rouges à l’unique participation d’Ange Ngapy à l
a phase finale de Coupe d’Afrique des nations, celle de Sénégal 1992; Jean-De-Dieu Tsoumou-Mbelé, le grand stoppeur qui éclata comme une gousse d’arbre de fer à cette même compétition; François Makita ‘’Football’’, ancien ailier du CARA et de Saint-Etienne (France), notamment; Richard Akiana, qui fut de la campagne de qualification de Dakar 1992; Sylvain Moukassa ‘’Lascivo-Grand Ninja’’, lui aussi ex-coéquipier de Ngapy à la CAN 1992; Simplice Owomat, l’ami d’enfance et coéquipier de Ngapy, au CARA et dans l’équipe nationale dont il fut, un moment, le capitaine. Autre invité, mais spécial: Noël Moukila, fils de feu Paul Moukila ‘’Sayal’’.

Les embrassades et sourires ne tarissent pas : champion de la Coupe de l’UDEAC dont il a été le meilleur artilleur en 1990 et ex-joueurs qu'il a côtoyés à CARA dont le championnat national et l’équipe nationale des Diables Rouges qu’il a débuté en 1982 avec à la clé près de 85 sélections, sont réunis pour célébrer le départ d'un grand...

Concernant le déroulement du jubilé, au levé de rideau, les jeunes du Centre Sport et études de Djiri se sont imposés face à la formation de Ghotia. Avant de laisser la place aux vieilles gloires du CARA, renforcées par les invités venus de France et de Kinshasa, notamment Eugène Kabongo Ngoy, Mbungu Tati, Mana, Tubilandu, Fanfan Epoma, Malbanga, et deux autres, l’une composée des vieilles gloires d’Etoile du Congo, l’autre, de celles des Diables-Noirs, ont livré un match de gala, malgré
l’embonpoint et le poids de l’âge des uns et des autres. Une partie de jeu ordinaire, pour un temps de jeu extraordinaire de 45 minutes pour le premier comme pour le deuxième match. Le résultat de 1-1 qui a sanctionné les deux parties restera anecdotique. Symbolique aura été, également, le but d’Ange Ngapy. Après plusieurs tentatives, le héros du jour, grâce à une belle frappe enroulée, a fait tremblé les filets de Samba Brice qui était le gardien de Diables noirs pour cette deuxième rencontre pour un score finale 1-0. «La fête n’aurait pas été aussi belle, si Kappelman était resté sans scorer» a-t-on entendu, çà et là.

"On n'était pas là pour se remémorer des souvenirs, on était là pour aller de l'avant. On s'est réuni pour faire une fête, pour me faire une fête. Je suis très fier d'avoir eu tous ces joueurs-là, d'avoir eu ce public. Je suis heureux de revoir mes potes car il y en a certains que je n'avais pas vus depuis des années. Il n'y avait pratiquement que des vieux, des retraités donc ça allait, cela n'allait pas trop vite. C'est vrai que j'ai pas marquer beaucoup de buts, mais oublier pas que le but que j’ai marqué c’est face à Samba Brice il lâche un sourire. Mais le plus important est que le public sait régalé, a-t-il déclaré au site congofootball.fr, en ce jour de la 1er fête à Brazzaville.

Face aux médias, les éloges de ceux qui ont fait équipe avec lui fusent : "Ngapy mérite cette grande fête. Je suis très content pour lui", confie François Makita ‘’Football’’. "C'était bien organisé. Beaucoup d'émotion. C'était une belle manière de lui dire merci et c'est un honneur d'être là cet après-midi avec lui. On pourrait ressortir mille souvenirs de lui, mais ce but marqué face à Diables Noirs en championnat national du Congo en 1985. Après un bon débordement de Tout-bouge puis un centre qui

arriva chez Anges Ngapy qui contrôlera le ballon de la poitrine et une reprise de volé instantanée celui-ci se mourra dans les filets de Batimba Banks. Ce geste qu’il exploita avec beaucoup d’élégance m’avait beaucoup marqué. C'était un modèle pour toute une génération d’attaquant. C'est lui qui nous a poussé vers le haut, c'est le cas de le dire", surenchérit Moukassa la Sylvo. Pour Makita Football, "c'était un hommage exceptionnel avec beaucoup de joueurs qui ont répondu présents. Je pense que cela montre à quel point Kappelman est respecté et aimé dans le milieu du football. Avec les anciens diables rouges et Cara, ces retrouvailles étaient extraordinaires".

Un hommage qui s'est poursuivi pendant une bonne partie de la soirée à l’hôtel Saphir au centre ville de Brazzaville, où tous les invitées étaient logée, pour une fin de soirée entre potes, en souvenir du bon vieux temps.

Puis mercredi 31 juillet, direction Pointe noire pour la plupart d'entre eux, où se poursuivra l’événement le jubilé d’Anges Ngapy, 2 août au stade Municipale de Pointe Noire.
Lu 1600 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes