Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Judo : formation au Japon pour l'Inter club


Par SDC, Starducongo.com | Mercredi 18 Mai 2011 | Lu 779 fois | 0 Commentaire



Le club de l'université de Tenri
Le club de l'université de Tenri
Quatre judokas et un entraîneur d'Inter club sont en stage depuis fin avril au club de l'université de Tenri

Cette formation, financée par des mécènes, dont le président d'honneur du club, le général Blaise Adoua, et les Anciens Enfants de troupe, s'inscrit dans le cadre des préparatifs aux différentes compétitions, dont les Jeux mondiaux militaires qui se dérouleront en juillet prochain à Rio de Janeiro (Brésil). « Nous avons envoyé quelques-uns des militaires de notre club en répétition dans l'un des grands clubs japonais où évoluent les champions du monde, notamment Anaï Takamasa (-100 kg) et Nomura Tadahiro (-60 kg) », a indiqué le président de la section judo d'Inter club, le colonel Léon Rodance Ndinga.

Il a ajouté que cette mise au vert était prévue au programme du club dans le but d'aider le judo congolais à se développer. « La fédération aura besoin d'athlètes formés. Nous ne devons pas seulement attendre les compétitions fédérales pour nous préparer. La formation prendra fin en juillet », a-t-il précisé.

Léon Rodance Ndinga a, par ailleurs, souhaité que les athlètes puissent se maintenir en forme. « Même si la fédération n'existe pas, nous devons organiser quelques compétitions avec les associations et certains clubs du pays », a-t-il souligné. Il a salué l'initiative du président de l'Union des associations congolaises de judo et des disciplines associées, Jean-Pierre Claver Itoua Lombo, qui organise des compétitions au niveau de Brazzaville. « C'est cette politique qui pourra faire remonter le judo congolais », estime-t-il.

D'après lui, une équipe ou un athlète doit chercher à monter sur la plus haute marche du podium. « Il ne faut pas que nous nous limitions au Congo, d'où la participation des nos athlètes depuis quelques années à différentes compétitions en Italie et en Inde », souligne-t-il. Si les militaires n'ont pas encore décroché une médaille aux Jeux mondiaux militaires, deuxième manifestation après les Jeux olympiques, il faut rappeler qu'un athlète congolais avait occupé la cinquième place aux derniers jeux à Hyderabad (Inde).

Par ailleurs, Léon Rodance Ndinga a expliqué que les dames ne pouvaient pas participer à cette formation, le club de Tenri ne recevant que les ceintures noires et les athlètes aptes à subir des entraînements de très haut niveau.

Enfin, il a appelé les présidents des clubs, des ligues et des associations à s'asseoir autour d'une table pour réfléchir au devenir du judo congolais, et à la mise en place d'une fédération pour le bien du sport congolais. « Le judo n'est pas seulement une discipline sportive, mais aussi une discipline spirituelle », a conclu Léon Rodance Ndinga.

Charlem Léa Legnoki (Brazzaville-Adiac)
Lu 779 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes