Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Kinshasa fait la restitution de la 9è édition du FESPAM 2013


Par Lepotentielonline.com | Dimanche 4 Août 2013 | Lu 2509 fois | 0 Commentaire



Kinshasa fait la restitution de la 9è édition du FESPAM 2013
Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, va vivre à sa manière la neuvième édition du Festival panafricain de la musique (FESPAM), qui s’est déroulée du 13 au 20 juillet 2013 en République du Congo. Ce sera au cours d’une cérémonie de restitution qui organise ce jeudi 1er août à l’amphithéâtre du Théâtre de Verdure, situé dans l’enceinte de l’Institut des musées nationaux du Congo (IMNC), à Ngaliema.

Le FESPAM poursuit comme objectif « la promotion de la culture musicale africaine, en vue de démontrer au monde les talents que regorge l’Afrique ». Cette restitution va encore émouvoir la ville de Kinshasa, après les deux éditions du festival international d’humour « Toseka ».
Surtout que cette restitution prévoit de produire les artistes congolais, entre autres les groupes Bana Ok, Jeannot Bombenga, Tshala Mwana et tant d’autres, qui se préparent à défendre les couleurs de la musique de la RDC au niveau local et à l’étranger.
De part sa préparation, la cérémonie de restitution de la 9è édition du FESPAM sera aussi attrayante que celle précédente, organisée par le président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso. Ce, avec la participation des artistes talentueux venus de la RDC, des pays africains et d’ailleurs.

Belle opportunité
Pour la petite anecdote, au cours de la 9ème édition du FESPAM, à Brazzaville, les festivaliers ont découvert quelques aspects sociaux et culturels des artistes africains et d’ailleurs, notamment des musiciens comme Ngiama Makanda dit Werrason et JB Mpiana (RD Congo), les P-Square (Nigeria), DJ Che Guevara (Côte d’Ivoire), Roga-Roga (Congo-Brazzaville), Yvonne Chaka Chaka (Afrique du Sud), Saintrick (Sénégal), Nahawa Doumbi (Mali) et Fanny J. et Singula (France).
A noter que le Festival panafricain de la musique (FESPAM) est une expérience de promotion socioculturelle et touristique initiée par la base pour l’auto développement de la musique. Il vise la sauvegarde et la revalorisation du patrimoine culturel de la musique africaine ainsi que sa promotion.
De l’avis d’un opérateur culturel, le FESPAM constitue une belle occasion pour l’Afrique entière de valoriser les talents qu’elle regorge dans tous les pays. Cette opinion nourrit son espoir du scandale musical que regorge l’Afrique. Etant donné que le festival est africain, le FESPAM a encore du chemin à parcourir dans d’autres pays pour défendre les couleurs de l’Afrique à travers sa diversité culturelle et musicale cachée.
Lu 2509 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes