Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Koffi Olomide - Lutumba Simaro : Carton plein au Ghk


Par | Jeudi 21 Juillet 2011 | Lu 1184 fois | 0 Commentaire



Koffi Olomide
Koffi Olomide
Kinshasa. « Koffi chante Lutumba ». Pour être alléchante, l’affiche l’était assurément. Mais, combien s’attendaient à un tel déferlement du public ce samedi 16 juillet à la piscine du Grand Hôtel Kinshasa ? Plus qu’un succès, le concert a été une véritable démonstration de force sans précédent signée par Koffi Olomide qui, ce soir ­là, célébrait Lutumba Simaro en chantant quelques-uns des plus grands succès du poète et guitariste.

A 22 heures déjà, le lieu du concert était plein de monde et les retardataires avaient du mal à se trouver une place. Entre-temps, le public n’arrêtait pas de déferler. Un public de grande qualité dans lequel on dénombrait le gratin politique et de la jet set kinoise.

Mais, aussi des délégations venues du Congo- Brazzaville telles celles conduites par André Kissangui et Ya Wali. Tout ce beau monde au départ timide et pour cela provoqué par Koffi s’est par la suite éclaté en transformant la piste de danse en fourmilière tout au long du concert.

Un voyage dans le temps

Monté sur la scène peu avant minuit, Koffi Olomide a convié l’assistance à un véritable voyage dans le temps. Voyage ? Parlons d’un vol de plaisance à travers le riche répertoire à succès de Lutumba Simaro. Fi, par le chanteur, de la chronologie des œuvres interprétées !

Le Grand Mopao a entamé son tour de chant par l’inusable « Ebale ya Zaïre » suscitant bien des souvenirs et des émotions dans le public. Ont suivi, tour à tour, des titres comme « Fifi nazali innocent », « Inoussa », « Minuit eleki », « Lezi », « Okozela trop », « Ofela », « Eau bénite », « Maya », « Jérôme », « Mabele »…

De bout en bout de son concert, Koffi a interprété les œuvres du « Poète » Simaro Masiya, qui a joué de sa guitare dans les chansons « Mabele » et « Ofela ». Dans un bref intermède en mémoire du journaliste Alain Saint Pierre, Olomide a joué une partition d’une œuvre de Quartier Latin International rappelant le Gabonais décédé.

Succès sans précédent, le concert s’est terminé vers 5 heures du matin, laissant un public satisfait, repu de belles sonorités. C’est le lieu de saluer la qualité du son et de l’orchestration. Signalons que Koffi Olomide a exécuté le répertoire de la soirée avec son orchestre, le Quartier Latin International.

Parce que ce groupe ne compte pas de souffleur en son sein, le Grand Mopao a fait recours à Wakanadio Landu, le trompettiste de « Bana OK ». Après son percutant succès avec le récital Lutumba Simaro, le Quadra Koraman s’annonce dans « Koffi chante Antoine » c’est­-à-dire, lui-même. Sans commentaire. Un autre succès en vue, à n’en point douter.

Kale Ntondo/Visa (Digitalcongo)
Lu 1184 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes