Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Koffi Olomide juge discriminatoire l’attitude des Combattants à l’égard des musiciens


Par | Vendredi 17 Mai 2013 | Lu 783 fois | 0 Commentaire



Koffi Olomide
Koffi Olomide
Kinshasa, (Starducongo.com) - « Le phénomène combattant est une spécificité congolaise qui porte préjudice à la musique congolaise (au point que) nous avons perdu beaucoup de terrain », a déploré Koffi Olimide.

Invité du magazine rétrospectif Info7, animé par notre consœur Paulette kimuntu sur Congoweb TV, le 13ème Apôtre a déclaré qu’il n’était pas en tant que Congolais fier de cette situation.

« Je conçois qu’on soit opposant ou qu’on ne soit pas d’accord avec ce qui se passe dans son pays, mais ce que font nos compatriotes à l’étranger est vraiment pénible. C’est vraiment déplorable, il y a un manque à gagner énorme pour les musiciens. Heureusement que les méninges aidant, on se sort d’affaire autant que faire se peut », poursuit-il.

A propos des motivations des combattants, la star congolaise fait observer que « même dans les pays développés, qui se sont sortis d’affaires, il y a toujours eu des opposants, des contestataires. (En France), M. François Hollande est aujourd’hui à 24% d’opinions favorables, mais (pour autant) il n’y a pas de phénomène combattant ni dans aucun autre pays ».
Par ailleurs, Koffi s’étonne que les combattants s’en prennent qu’aux musiciens et pas aux animateurs télé, aux médecins, aux taximen et à toutes ces personnes qui travaillent pour les autorités.

« Pourquoi ne s’en prennent-ils pas aux personnes qui repassent les costumes de nos autorités », s’interroge-t-il. Avant de rappeler que « les musiciens ont le droit d’avoir des amis et de prester pour celui qui nous demande notre service. C’est vraiment une injustice énorme que nous subissons. Cela dit, le problème est aussi que, malheureusement, nous la gente musicienne congolaise nous ne savons pas parler d’une même voix. Donc on ne peut pas être écouté », regrette-t-il.

Dans un ton plus apaisé, il reconnait toutefois que « les combattants sont nos frères et nos sœurs. Ce sont des Congolais mécontents qu’on aurait peut être pu écouter davantage. Je ne sais pas trop; en la matière, je ne suis pas un politicien, même si la chose politique m’intéresse. Mais ce phénomène déshonore notre pays », a estimé le grand Mopao.

Interrogé sur sa carrière, il rassure d'emblée l'animatrice en ces termes: « Je travaille toujours avec le même amour de la musique et le même engouement, sinon plus. J’aime de plus en plus ce que je fais, et j’ai l’impression de m’améliorer au fil du temps en tant que chanteur qu’interprète sur scène. Les gens diront ce qu’ils veulent, ils en ont le droit, mais ce n’est pas évident. J’aime ce que je fais. Pour moi, c’est le principal», a-t-il ajouté.

............................................
« Zacharie Bababaswe,
Un affabulateur et un menteur qui prend ses rêves pour des réalités
»
........................................................................................................................

Commentant la récente sortie de l’honorable Zacharie Bababaswe, qui a prétendu avoir été chargé de recruter des diplomates congolais, le mentor de Cindy le Cœur dit ne pas être surpris. Et pour cause : « tout le monde connait le monsieur comme étant un affabulateur et un menteur qui prend ses rêves pour des réalités ». Sans trop verser dans les polémiques stériles, il a cependant invité ses compatriotes à repenser le titre d’honorable, estimant « qu’au vu de tout ce que tout le monde voit aujourd’hui, ce ne serait pas mal » de passer au crible le passé de ceux et celles qui prétendre porter ce titre. Surtout pour les députés nouvellement élus. Car, estime-t-il, « qu’on peut avoir été élu mais on n’est pas forcément honorable ».

Puis, l'artiste aux quatre koras « conseille à M. Zacharie d’aller à la tribune de la représentation nationale et de demander pardon au président de l’Assemblée et à tous les autres députés parce qu’il a terni l’image de cette institution.

...........................
"Cindy le cœur,
Une artiste fidèle et sérieuse"

............................................................

A propos du prochain album de Cindy le cœur, le patron du Quartier Latin a rassuré qu’il sera « fort ». Avant de saluer la « fidélité et le sérieux » de la chanteuse à la voix d’or qui est restée six ans durant à ses côtés.
Dirions-nous aujourd’hui que Cindy fait vivre Koffi ? A cette question, Koffi répond sans complexe : « le Quartier Latin me fait vivre, Cindy fait partie du quartier latin ».

Martin Kam
redaction@starducongo.com

Koffi Olomide et son groupe Quartier Latin donnent un concert ce samedi 18 mai, de 23h à l’aube, au salon Congo du grand hôtel de kinshasa.
Lu 783 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes